Category

Croix Rousse

Category

A l’heure du déjeuner, pour manger léger (mais sans crier famine deux heures après), rapide mais équilibré, autre chose qu’une quiche ou qu’un sandwich (oui j’en demande beaucoup), les adresses sur le plateau de la Croix Rousse ne sont pas légion. Quand j’ai su que Marza Food (Marza, réunion des deux premières syllabes des noms de famille de Delphine et Bouchra) qui a fait ses armes à la Commune, s’installait à deux pas de chez moi, j’étais joie.

En découvrant les lieux, j’ai failli me lancer dans un remake des Bronzés font du ski et son fameux « Mais que c’est joli » sauf qu’ici c’est vraiment joli : ) Le miroir oeil au dessus du canapé, les petites touches de couleur dans les objets déco, les bouquets de fleurs qui donnent envie d’avoir les mêmes à la maison, tout est fait pour qu’on se sente bien dès qu’on met un pied chez Marza Food et qu’on ait envie de revenir.

Marza Food
Marza Food
Marza Food
Marza Food
Marza Food

Et dans l’assiette alors ?

Je sais bien que c’est meilleur pour la santé et pour la ligne mais si vous me demandez de choisir entre des légumes et des pâtes, les chances que je choisisse les légumes sont infimes….sauf s’ils sont mariés à des épices, bien assaisonnés et présentés avec des légumineuses ou des féculents comme dans le buddha bowl dégusté ce jour là.

Quand l’assiette (enfin le grand bol) arrive à table, c’est coloré et ça donne envie, ça sent bon. Les papilles voyagent et la destination change au gré des humeurs de Bouchra et Delphine.

Marza Food
Marza Food
Marza Food
Marza Food

Ce que j’ai aimé chez Marza food

La décoration colorée pour tous les jours gris dans la tête ou dans le ciel et les bouquets de fleurs

Les tables espacées : c’est peut être un détail pour vous mais pour moi, pas du tout. Récemment j’ai déjeuné dans un endroit où le restaurateur, par souci de rentabiliser au maximum son affaire, a collé les tables les unes aux autres. Pour accéder à la chaise, il faut quasiment soulever la table et après plus question de bouger. Sans compter que j’ai profité de l’intégralité de la conservation de la table de derrière. Ici c’est aéré, c’est lumineux, je respire, je suis bien.

Le bon rapport qualité prix : pour 10 euros, j’ai eu dans l’assiette du frais, des produits du marché et de saison. C’est équilibré, ça a du goût et la portion n’est pas chiche. Le budda bowl et le plat du moment changent régulièrement en plus.

L’accueil souriant (ça compte autant pour moi que la qualité du menu)

♦La possibilité de venir aussi pour le petit déjeuner, pour se poser dans l’après midi, pour emporter un budda bowl à la maison les jours de flemme et en plus le brunch est en service continu de 10h à 18h !

Marza Food
4 rue Villeneuve (derrière la mairie du 4ème)
Lyon, 4ème
(réservation possible et conseillée)

Hier matin, bien avant de savoir que la neige allait tomber, nous avions prévu avec ma fille de faire quelques photos de son déguisement de loup dans un des parcs du quartier. Comme je l’expliquais récemment, elle est très intriguée/intéressée/attirée par les loups alors quand je lui ai demandée en quoi elle voulait se déguiser pour Carnaval, elle m’a répondu : 1) surtout pas en princesse 2) en loup bien-sur !

Sur le site Déguisetoi.fr, il y a un choix énorme de déguisement dont plein de déguisements pas chers et en faisant une recherche par mot-clef, j’ai trouvé sans problème un déguisement de loup avec des guêtres, des gants, un tee-shirt, un gilet, un tutu et un bonnet. Deux jours après la commande, je le recevais au courrier….et le soir même en rentrant de l’école, ma fille l’essayait.

Bref l’idée c’était d’aller faire des photos dans un décor plus « nature » que dans le salon. A la croix rousse, nous avons la chance d’avoir plusieurs parcs dont celui de la Cerisaie qui nous semblait parfait comme décor.

Nous n’avions pas prévu que la neige s’inviterait dans notre séance photo …séance un peu écourtée, froid et gros flocons obligent. Pas question de ne pas profiter de ce changement d’atmosphère, d’autant plus que la dernière fois qu’il a vraiment neigé à Lyon c’était il y a 2 ans et que cela ne tient jamais bien longtemps.

parc Francis Popy

On aurait pu faire vite nos photos mais une fois sur place, c’était tellement beau ce manteau blanc sur les arbres et la végétation qu’on en a profité un peu plus. On a marché dans la neige là où personne n’était encore passé en écoutant le bruit que cela faisait quand nos pieds s’enfonçaient dans ce tapis moelleux (non nous n’avions pas de chaussures adaptées ).

L’aire de jeux, la table pour pique-niquer, les statues, tout était si différent et on était toutes seules. Quand on a commencé à avoir vraiment froid (la neige ça mouille), on a levé le camp en embarquant toutes ces images enneigées dans nos têtes.

lien partenaire

Je vous ai dit combien j’aimais mon quartier. Plateau ou pentes, je ne me lasse pas de m’y balader et quand je le peux, je teste aussi de nouvelles adresses . Alors attention il ne s’agit pas de toutes nouvelles adresses qui sentent encore la peinture sur les murs (j’ai renoncé à cette course entre blogueurs ou city guides en ligne pour être LE premier à parler d’un nouveau lieu …ça me fatigue )) mais elles sont tout de même relativement récentes. Et puis si vous êtes lyonnais et que vous les connaissez déjà toutes, ces 3 lieux serviront peut être à des non-lyonnais de passage dans le plus beau quartier de Lyon.. la Croix-Rousse bien-sûr !

Tortilla chips, guacamole maison et tacos à Go Mex Cantina

On commence par une adresse sur les pentes de la Croix-Rousse, presque à deux pas de l’Hôtel de Ville : Go Mex cantina, qui se définit comme les cantines qui existent au Mexique. Si vous voulez être dans la salle du haut (que je trouve plus agréable), je vous conseille de réserver, surtout si c’est le week-end mais y compris pour le midi.

La déco des murs et des luminaires joue sur les couleurs vives, les motifs tropicaux, les assiettes sont colorées…dans un mois de janvier très gris après un mois de décembre très gris, on apprécie.

On nous demande, une fois notre choix fait, si on veut la « version » épicée ou « non épicée ». On se la joue prudent pour cette fois mais la prochaine fois j’essaie avec épices.

Ce que j’ai aimé :
-la salle du haut
-les tortillas chips cuits maison (rien à voir avec ceux qu’on achète en grandes surfaces)
-le guacamole maison trop bon (il n’a pas fait un pli)
-les tacos (on en a pris différents : échine de porc confit/dinde marinée /boeuf braisé et nous nous sommes tous régalés)
-les prix : 5.90 l’assiette de tortillas et guacamole à partager ; 7.90 les deux tacos ou 10.90 € les 3Pourquoi y retourner ? parce que tout est frais, fait sur place, la viande est délicieuse et aussi pour goûter le reste de la carte : les ceviche, les quesadillas et pourquoi pas une petite tequilla : )

GoMex Cantina
Place de Forez
69001 Lyon
leur page Facebook

Pancakes à volonté, tartines et œuf cocote au Chien Perché

Le dimanche midi, de temps en temps, on s’offre le luxe de mettre les pieds sur la table le temps d’un brunch. Je sais qu’il y a des anti-brunch (à chacun ses combats hein )) mais si ce n’est pas votre cas, sachez que dans la montée de la Croix-Rousse une adresse familiale et conviviale propose les dimanches une formule à 20 € (tout est fait maison et avec des produits frais) comprenant des œufs fermiers cocotte au comté, pommes de terre grenaille rôties au thym et salade verte de Caluire (juste à côté), une tartine au choix (j’ai pris l’hivernale au potimarron rôti, châtaigne et reblochon), un fromage blanc aux sablés et caramel au beurre salé, des pancakes à volonté avec des confitures maison et un caramel maison , une boisson chaude au choix et un verre de jus de fruits artisanal au choix.

Ce que j’ai aimé :
-la vaisselle anglaise dépareillée (je n’ai quasi pas pris de photos mais il y a plein de chouettes théières )
-l’accueil des enfants à qui a été proposé un panier avec des jeux pour occuper le temps. Même si maintenant les miens sont grands et patients, ils étaient contents d’avoir quelque chose pour jouer
– les paniers en tissu dans lequel est servi le pain qui viennent de la Fabrique à côté (c’est chouette de faire travailler les commerçants voisins )
– une formule avec des plats chauds
-les pancakes à volonté (dès qu’il n’y en a plus, ils en remettent ) et pas de nutella : ) Pourquoi y retourner ? parce qu’on a bien mangé, que l’accueil était souriant et que je suis curieuse de goûter à leur cuisine familiale en dehors du brunch

Au chien perché
108 Montée de la Grande-Côte
69001 Lyon
Leur page Facebook

Carrot cake et ateliers de pâtisserie au salon de thé Tonka

Encore plus près de chez moi et sur le plateau de la Croix-Rousse cette fois, le salon de thé Tonka a ouvert ses portes à la fin de l’année 2017.  Le lieu propose des cupcakes (sans crème au beurre remplacée par de la chantilly), un banoffee (que je n’ai pas goûté car je n’aime pas les desserts à la banane), un carrot cake (oui celui en Une de ce billet et il est aussi bon que beau), des cheesecake en pots mais aussi une formule déjeuner avec une tarte ou une soupe, un dessert et un expresso pour 8 euros.
Le menu change toutes les semaines. Tonka va bientôt proposer un brunch, des places en terrasse (quand on aura fini d’avoir froid) et des ateliers divers avec des intervenants ponctuels. Gaëlle fait l’accueil en salle, Marine est en cuisine et comme elle est spécialisée en cake design, elle confectionne des gâteaux licorne, des pop cake arc en ciel et autres gourmandises thématiques pour les anniversaires.

Ce que j’ai aimé :
-l’accueil super gentil
-le prix de la formule du midi avec des légumes qui viennent du potager du papa de Gaëlle, du pain qui vient du Fournil des Artistes (plus local c’est pas possible)
– le carrot cake très peu sucré, moelleux, avec des gros morceaux de noix (et en plus Gaëlle m’a demandé si je voulais emporter ce que je n’avais pas fini …moi qui déteste jeter de la nourriture, j’ai apprécié )
-les ateliers pâtisserie en comité très restreint : j’en ai suivi un pendant lequel nous avons préparé une tarte au citron meringuée et si la meringue italienne me faisait un peu « peur », je pense avoir compris tous ses secrets
-Sonos, la station de radio anglaise en fonds sonore (c’est peut être anecdotique mais après des chansons plutôt pop, le speaker parle anglais et c’est chouette )

Pourquoi y retourner ? pour discuter avec Gaëlle parce qu’entre passionnées de pâtisserie, nous avons toujours des choses à nous dire, pour reprendre une part de carrot cake, pour tester un atelier de pâtisserie enfant pour ma fille.

Tonka
Place Bertone
69004 Lyon
Leur site internet

Comme la Croix-Rousse est le quartier que je connais le mieux à Lyon, je lui ai dédié une rubrique spéciale que vous retrouvez dans le menu sous la catégorie Lyon City Guide. J’ai déjà quelques idées d’articles pour faire grandir cette nouvelle catégorie.

Est ce des articles spécial Croix Rousse, cela vous intéresse ?

Je dois avoir des antennes pour tout ce qui concerne les objets liés à l’écriture parce que très peu de temps après son ouverture (il y a un mois), j’ai vu une photo sur Instagram d’une nouvelle boutique Papier Merveille à la Croix Rousse. Elle est située dans mon quartier mais pas dans une rue que j’emprunte souvent…résultat j’ai attendu l’inauguration officielle jeudi soir pour la découvrir en vrai.

Christine Daufaut, graphiste, a travaillé dans des agences de communication et de grands éditeurs avant de créer son propre studio graphique. Elle s’est installée à Lyon en 2004 et a décidé de créer Papier Merveille, forcément inspirée par notre belle ville (non là j’invente un peu). Elle a imaginé 8 collections différentes (collection bébé, kid -celle avec des glaces-, pop up, arty, capsule, pépite, roy, monothyte, space) qu’on découvre d’abord dans la vitrine (très réussie) avant de pénétrer dans la boutique-atelier (qu’on voit derrière la verrière).

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

Déjà à ce stade si vous n’avez pas prononcé la phrase mythique « mais que c’est joli !  » c’est 1) que vous n’avez jamais vu les Bronzés font du ski (comment est ce possible ?) 2) que l’envoi des lettres papier ne vous manquent pas (je suis très old fashioned je sais j’assume). Bref les amoureux du papier et de l’écrit auront probablement comme moi, le stylo qui les démangent en découvrant les cartes postales, carnets et blocs notes.

Ces objets liés à l’univers de la papeterie sont complétés par des objets plus « déco » comme des affiches, des sets de table en papier, un tote bag, des magnets, des pins, des miroirs de poche et des foulards.

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille le carnet ROC

Quand j’ai vu dans la boutique Papier Merveille, ces carnets ROC j’ai pensé à du liège mais la couverture est fabriquée en papier écrasé alors que les pages intérieures sont en papier pierre. Composé à 80% de poudre de pierre et de 20% de polyéthylène, ce papier ne jaunit pas, ne coupe pas les doigts, il ne contient ni eau, ni bois, ni chlore contrairement à du papier traditionnel. En plus il est 100% biodégradable.

Et là vous imaginez un papier un peu rugueux comme celui sur lequel vous écrivez vos correspondants anglais ? au contraire au toucher, le papier pierre glisse sous les doigts et on imagine déjà combien il doit être agréable de laisser courir sa plume dessus. L’épaisseur du papier  prédestine également ce carnet aux aquarelles.

 

papier merveille

 

papier merveille collection monothyte

 

la collection ARTY s’inspire des formes Art déco et des années folles

 

papier merveille

Ce que j’aime chez Papier Merveille :

💌 Gros coup de cœur pour le bloc notes avec des glaces et des pâtisseries, pas besoin de vous expliquer pourquoi

💌 La collection monolythe avec le petit zèbre

💌 Les surprises glissées à l’intérieur des carnets et des blocs notes (cela doit être mon côté enfantin mais l’idée me plait !)

💌 La box surprise à offrir et composée d’objets surprises venant de la boutique (ceci est un message subliminal)

💌 Les petits objets comme les magnets, les badges pour des cadeaux pas ruineux mais originaux

💌 La collaboration avec la Maison des Canuts pour la fabrication des foulards (on achète local !)

💌 Le site internet est aussi joli, joyeux que leurs collections (je voudrais la même chose pour mon blog) ), on sent la patte de la graphiste derrière 🙂

papier merveille

Papier Merveille
1, rue Joséphin Soulary
69004 Lyon

Après deux semaines de pause, le blog reprend du service tout doucement. Fut un temps où je me serais inquiétée de m’absenter autant (la blogosphère va-t-elle continuer de tourner sans moi ? Comment les gens vont survivre sans me lire pendant plusieurs jours ?) mais ça c’était avant : ) Je ne sais d’ailleurs pas si, avec le pont du 15 août, il y autant de monde derrière les écrans que dans les rues de Lyon (c’est un peu la double peine côté commerces ouverts de ne pas partir en août) mais voici une nouvelle sélection 100% lyonnaise.

Le bestiaire des animaux, l’appli pour découvrir en famille les collections permanentes du musée des Beaux Arts

Avant de partir en Bretagne, j’ai emmené un matin les enfants au musée des Beaux Arts et nous avons découvert une toute petite partie des riches collections du musée à travers le jeu Le bestiaire des animaux. Après avoir pris les billets d’entrée, il suffit de demander une tablette à l’accueil et de lancer l’application conçue en partenariat avec l’école Émile Cohl. Avec la tablette, chaque enfant reçoit un livret avec des questions et un stylo et c’est parti pour l’exploration !

On a ensuite suivi tout un parcours avec des énigmes variées et ludiques à résoudre. Les enfants ne sont pas concentrés juste pour la photo, ils se sont vraiment pris au jeu et ils étaient à fond, toujours ravis de trouver la bonne réponse. Le jeu est vraiment bien conçu et cela donne envie de revenir car on touche à peine du doigt la richesse des collections.

D’ailleurs en rendant la tablette, j’ai vu que l’audioguide (pour 1 €) permettait de découvrir les œuvres majeures du musée et j’ai bien envie de le prendre la prochaine fois.

Les serres du parc de la tête d’Or sous les sunlights des tropiques

Pour se dépayser sans budget, il y a un incontournable à Lyon : le parc de la tête d’Or et en particulier les serres du parc de la tête d’Or. Par hasard, nous étions dans une des serres tropicales pendant que les plantes étaient arrosées et il se dégageait une odeur de terre qui ajoutait encore à l’atmosphère exotique des lieux. Au départ, nous voulions nous balader dans le nouveau jardin alpin (juste à côté du jardin botanique) mais son accès est limité à quelques heures le matin, il faudra donc y retourner.

Le Desjeuner, nouveau repère des gourmands à la croix rousse

J’ai vu passer tellement de photos de brunch du Desjeuner sur Instagram que j’avais peur d’être un peu déçue quand je me déciderais à le tester à mon tour (un peu comme quand tout le monde adore un film). Sauf que s’il y a autant de photos de brunch du Desjeuner, outre le fait que c’est hautement instagrammable, c’est 1) parce qu’à cette adresse, on peut bruncher la semaine et pas seulement le week-end 2) parce que c’est copieux, frais, gourmand et que pour 17 euros on se régale.

Et puis si vous êtes anti-brunch, vous pouvez aussi piocher dans la carte et prendre des oeufs coques (testés et appréciés par ma fille), le plat du jour (du bar servi avec des petits légumes ce jour là, mon fils s’est régalé) ou tester les pâtisseries maison (le fondant au chocolat est terrible ! ). Cette adresse a, en plus, l’immense mérite d’être vraiment toute proche de chez moi..bref à planifier dans les petits plaisirs de la rentrée : )

Le Desjeuneur
3 rue des pierres plantées
69001 Lyon
www.ledesjeuneur.com

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine  !

Se sont ils dits « à 3 on y va ! » (titre d’un film) ou « seul on va plus vite, ensemble on voit plus loin« ? toujours est il qu’un jour ces 3 amis (Torü en Maori signifie 3) alors en Nouvelle Zélande, ont décidé de réunir leur savoir faire et leurs compétences respectives pour lancer un projet sur lequel ils ont bossé pendant 2 ans. Kiss Kiss Bank Bank leur a permis de financer leur comptoir, pour le reste ils ont eu l’idée de proposer 3 offres (une restauration pour le déjeuner, un teashop avec la possibilité d’acheter du thé en vrac et un endroit où l’on peut venir déguster une pâtisserie l’après-midi) et ont mis beaucoup d’amour dans tout ce qu’ils ont fait.

J’avais repéré le lieu début septembre lors d’un vide grenier alors que le tea shop n’était pas encore ouvert. J’avais noté dans un coin de ma tête l’adresse et comme j’habite à 10 minutes à pied, je n’avais qu’à descendre la montée de la grande côte pour y revenir et cette fois, y entrer.

toru-2

toru-5

toru3

toru

Je ne savais pas à quoi ressemblait le lieu avant mais j’ai tout de suite eu le regard accroché par le comptoir et le mur de thés, par les tables les plus éloignées de l’entrée, un peu à l’abri des regards mais avec vue sur la cuisine, par le plafond vouté et bleu (je ne sais pas si c’est voulu mais cela m’évoque l’Orient), par les touches de vert et les petits détails ici et là qui rendent l’espace singulier et personnel.

toru11

toru17

toru8

toru16

toru-collage

toru13

toru14

toru10

Assise aux premières loges, regardant ces 3 jeunes Grenoblois (Justine, Maïlys et Simon) s’activer en salle et en cuisine, je les ai trouvés audacieux et je les ai même pas mal envié d’avoir osé aller au bout de leur projet. Peu à peu la salle s’est remplie d’amies dinant en tête à tête, de couples, de groupe de copines et le bouillon thaï aux ravioles que j’avais commandé est venu me chatouiller les narines.

toru19

toru18

toru21

Au moment du dessert, j’ai opté pour le « hors formule » (plat du jour et dessert pour 12.50 euros) pour goûter le chou pommes caramel chantilly (et après avoir pas mal hésité avec l’éclair vanille chocolat blanc, je vais donc être contrainte de revenir )). Il était parfait avec le thé blanc « vent de fraîcheur » que j’avais choisi dans une carte aussi étoffée qu’une carte de vins dans un restaurant gastronomique.

J’ai donc déjà deux bonnes raisons (le choix de pâtisseries et le choix de thés) pour m’assoir à nouveau à une des tables de Torü un des après midi pluvieux de Novembre.

Pour le « goûter », sont également proposés des cookies, des madeleines, du brownie, etc selon les jours.

toru23

Ce que j’ai aimé en vrac chez Torü

-le choix de thés à boire sur place, à acheter en vrac ou pourquoi pas à offrir. Rien qu’en laissant errer son regard de boîte bleue en boîte bleue, on voyage. J’aime aussi les petites boules à thé rigolotes devant la caisse et les grosses noix à thé suspendues pas loin

-les théières et les tasses à thé sobres mais élégantes (les théières semblent petites mais j’ai bu accompagner tout mon repas avec du thé et celui ci est resté bien chaud)

-la fraicheur des propositions du menu : Simon en cuisine décide le jour même des deux plats qui seront affichés selon l’arrivage des produits et pour les pâtisseries, il les « monte » au dernier moment. De plus, l’équipe travaille avec la start up Cultures Chefs qui met en relation producteurs locaux et chefs pour cuisiner local.

-l’accueil super souriant et aux petits soins (un vrai +, le meilleur des plats ne suffit pas pour moi si l’accueil est glacial, le service survolté ou stressé)

-l’ambiance générale de cette adresse avec sa terrasse très agréable quand il fait assez doux (il y a un stock de plaids pour les frileux), son mur dédié au thé et sa salle qui donne envie de s’installer pour la journée

– les gâteaux ET les pâtisseries tous préparés sur place

Torü
23 rue Leynaud
69001 Lyon
09 86 57 25 45
Facebook

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It