Le retour du pifou (2) - Chroniques d'une Chocoladdict
Si maman si

Le retour du pifou (2)

Devant vos commentaires unanimement enthousiastes vendredi dernier, la rubrique « glop et pas glop » est reconduite au moins pour cette semaine.

Pas glop : est-on sensé ressortir du pédopsy bien plus démoralisée qu’on y était entré? c’est la question que je me suis posée après la dernière consultation avec le sosie de Sarkozy qui suit le chérubin suite à ses soucis de marche (qui n’en sont plus car il marche maintenant mais bon à l’époque on commençait un peu à s’affoler). Le thème du jour a été la propreté. Le monsieur te demande pourquoi le chérubin n’est pas ENCORE propre à un âge où tous les enfants le sont. Me voici en position d’accusée, je n’ai pas un rôle suffisamment actif selon le doc, je n’ai pas envie que mon enfant grandisse. Sur la défensive, alors qu’habituellement je suis calme et réservée, je lui explique qu’il me semblait aberrant de lui proposer le pot tant qu’il ne savait pas marcher correctement, s’assoir et se relever. Le psy saute sur mes mots comme je peux sauter sur une plaquette de chocolat : il ne s’agit pas de lui proposer, il faut le mettre et insister. Je contre-attaque en arguant qu’en matière de propreté je ne crois pas qu’il soit intelligent de forcer un enfant. La doublure de Sarkozy me renvoie dans mes filets : je confonds tout, il ne s’agit pas de forcer mais d’aider ACTIVEMENT son enfant à grandir. Je croyais qu’il rassurait les parents, j’en suis sortie avec le sentiment d’être nulle. Le prochain rdv est fixé en janvier avec résultats demandés, je crois que je vais faire l’école buissonnière )

Glop : Retrouver une amie sur l’heure du déjeuner, toujours au même endroit, en commandant toujours le même plat et le même dessert, comme un petit rituel rassurant. Se raconter nos vies de femmes, de mamans, de working girl et se payer des fous rires devant l’étalage de nos petits soucis et grandes faiblesses respectives…parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Savourer cette complicité pas si commune et regretter qu’il faille déjà payer l’addition.

Pas glop : à chaque fois que je lis un article sur les prisons en France, je suis effarée. Cellules surpeuplées, prisonniers mélangés quelque soit la gravité de leur crime, augmentation du nombre de suicide, affectations géographiques qui coupent parfois de tout lien familial, conditions d »hygiène déplorables, absence totale d’intimité. De temps en temps, quelques politiques visitent des prisons, s’indignent et pondent un rapport mais rien ne change. Et si un jour, mon fils, se retrouvait derrière des barreaux?

Glop : Le calendrier de l’avent vivant a commencé dans mon quartier (Croix-Rousse à Lyon) depuis le début de la semaine. Chaque soir parents et enfants se rassemblent sous une fenêtre portant le numéro du jour et habillé de rideaux en tissus colorés repérables. Après des « Petit papa Noël » entonnés avec plus ou moins de conviction par le public, la fenêtre s’ouvre et le père Noël apparait lançant des brassées de papillotes sur les têtes. Le chérubin, après un petit moment d’effroi (il doit prendre des cours à la comédie Française pendant ses heures de crèche parce que côté mimique il maitrise…main devant la bouche en déclarant « j’ai peur, j’ai peur »), écarquille les yeux, attrape un chocolat au vol et est le plus heureux des bambins pendant le reste de la soirée )

Avec ou sans sapin, avec ou sans course de Noël, je vous souhaite un très bon week-end. Ici c’est la fête des lumières, 5 millions de personnes sont attendues, tous au abri !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It