Tag

varicelle

Browsing

15 mois sans être malade (enfin sauf pendant les vacances en Corse cet été sinon c’est pas drôle) ça devait être trop beau, il fallait contrebalancer cette injustice par une varicelle le premier jour des vacances. Et puis tant qu’à faire, pourquoi pas ajouter une double otite et un poumon bien encombré la veille du départ en famille sur Paris?

Et voilà comment je me suis retrouvée toute seule un 25 décembre à faire comme s’il s’agissait d’un jour ordinaire…il suffisait pour ça de ne pas ouvrir hellocoton où un vent d’originalité avait soufflé sur la blogosphère à en juger le nombre de billets intitulé « Joyeux Noël »…il suffisait de ne pas aller sur twitter non plus lire les échanges à propos du chapon fondant ou de la bûche…il suffisait de ne pas regarder par la fenêtre (je n’ai jamais eu une tendance concierge..ça doit être l’ennui) les voisins arriver avec les bras chargés de bouteilles de vin, champagne, cadeaux.

Bref tu l’auras compris j’ai eu un petit moment d’abattement et j’ai demandé à l’homme de m’épargner le coup de fil avec les bruits de coupette et les déconnades en arrière fond histoire de me laisser une chance d’apprécier le silence de plomb qui régnait dans l’appartement (Miss Zen dormait, assommée par les méchants microbes et j’ai vite renoncé à allumer la télé vu la nullité des programmes).

Comme il n’était pas question de mettre le nez dehors étant donné l’état de ma fille :

– j’ai entrepris de mettre à jour plus d’un an de retard de classement de photos

– j’ai fini de lire Les sortilèges de Cap Cod de Richard Russo (un beau livre sur la transmission, les souvenirs d’enfance, la filiation)

– j’ai regardé Mademoiselle Chambon, beau film qui m’a fait penser parfois à Sur la route de Madison

– je me suis aperçue que j’avais un sérieux tic de langage grâce à Miss Zen qui ponctue chacune de ses actions par un « hop »

– j’ai goûté au plaisir de la grasse matinée plusieurs fois

– j’ai mangé de la purée à 14h30 en forçant sur les « hum » pour que Miss Zen daigne enfin avaler quelques bouchées

– je suis tombée sur un 30 millions d’amis spécial Noël où 3 femmes chantaient une chanson d’Abba à leurs chiens précédé par une avalanche d’images d’animaux déguisés en père Noël…même si ma fille, assise à côté de moi, appréciait ses images, je n’ai pas été prête à endurer plus longtemps cette émission

– j’ai essayé de ne pas penser au fait que pendant ce temps là j’aurais du retrouver mon super pote pour un restaurant italien, accompagner mon fils au spectacle de Scoobidou ou voir la pièce les 39 marches grâce aux places offertes par belle-maman

– j’ai commencé la lecture du pavé En cuisine de Monica Ali

– j’ai descendu les poubelles (tâche totalement prise en charge habituellement par l’homme)

– j’ai battu le record de sms envoyés (heureusement qu’ils sont illimités dans mon forfait)

– j’ai trouvé du Philadephia cream cheese dans le supermarché de mon quartier et j’ai préparé LE cheesecake new-yorkais  pour le retour des hommes

Mais ce soir fini la vie de maman en solo 🙂

Pin It