Tag

uvergne

Browsing

Jusqu’à peu, j’associais le mot gîte à quelque chose de plutôt rustique et l’expression chambres d’hôtes à une réalité plus cosy. C’était avant de connaitre les gites du Berger où j’ai été invitée avec homme et enfants le temps d’un week-end en Auvergne dans les Combrailles.

Avant une histoire de lieu et de cadre, c’est une histoire de rencontre, celle avec Christine et Bernard, le couple qui nous a accueilli au sortir de la voiture avec un sourire et une poignée de main chaleureuse. Tout de suite ils m’ont plu. Pas de grands discours, pas de baratin mais une qualité d’accueil, un échange et une visite des lieux comme pour nous montrer ce qu’ils sont à travers ce qu’ils ont fait avec leurs mains et leur imagination.

On a donc commencé par jeter un œil à l’extérieur alors que les enfants repéraient la cabane  en bois et les animaux juste à côté.

 

Le paon Léon a été le coup de foudre de Miss Zen ! Elle le cherchait partout, se collait derrière la vitre du gîte en soupirant « ah Mon Léon ! ». S’il ne lui a  pas fait le coup de la roue, il a poursuivi la voiture en courant lors d’une de nos sorties finissant par s’envoler…gros fou rire à l’intérieur de la voiture  (Galliane a une vidéo pour en témoigner !).

Après ce premier contact avec les occupants, la visite de l’ancienne bergerie a commencé et mon vocabulaire s’est étrangement trouvé limité à quelques superlatifs et exclamations. Les chambres sous les toits, les meubles choisis, le linge de lit, les objets présents, j’ai tout aimé ! Rien d’ostentatoire, pas de surenchère pour créer une atmosphère, une volonté de ne pas effacer l’histoire du bâtiment tout en offrant tout le confort et la modernité.

Si je te dis que c’est pour la cuisine que j’ai eu le plus gros coup de cœur, c’est d’un prévisible agaçant ? pourtant entre l’espace, l’agencement, les couleurs choisis, le four immense, les paniers de rangement, il y avait de quoi craquer et s’imaginer en train de préparer des repas pour de grandes tablées.

Comme on était plus qu’emballés par la bergerie, Christine et Bernard (dont les faux airs de Denis Brogniart nous ont frappé rapidement) nous ont montré les autres gîtes de la bergerie, tous aussi charmants qu’il s’agisse de la Cabane

 

…ou du gîte qu’ils sont en train de réhabiliter et que je conseille à tous les amoureux :

l’ancien four à pain

l’encadrement a été conservé tel qu’il était et cela fait tout le charme de cette chambre

Le nom de ce futur gîte n’est pas encore définitif mais comme dans un des murs, les pigeons venaient se nicher, il semblerait que le nom pigeonnier s’impose..d’autres propositions ?

Dormir dans ce gîte c’est aussi connaître un peu mieux la vie de bergers et les enfants ont assisté les yeux grands ouverts au mouvement du troupeau d’un champ à un autre sous les indications de Bernard (personne n’a été éliminé ouf ).

Puis il a proposé aux enfants un tour de tracteur …je crois qu’il n’a jamais eu autant de monde dans sa cabine mais cela ne l’a pas empêché de manœuvrer royalement et de livrer une bonne botte de foin aux animaux.

Et puis il y a toutes ces petites choses qui ne se voient pas sur les photos mais qui donnent envie de revenir dans cet endroit : la gentillesse de ses hôtes, le bain suédois à l’extérieur à tester quand il fait bien froid, le feu dans la cheminée dans le salon de la bergerie, l’odeur des draps et du linge des lits qui donne envie d’enfouir sa tête dedans, les discussions autour d’un apéritif à la mûre, les enfants qui courent dehors et vont nourrir les moutons, la grange transformée en lieu de spectacle avec estrade, le pain frais suspendu à la poignée d’une porte….

Quand je vois les photos des gites du Berger sous la neige, quand j’entends Christine et Bernard nous parler des agneaux nourris au biberon, j’ai vraiment envie d’y retourner !

♥♥ Adresse : Les gîtes du berger
La Bussière
63780 Saint-George-de-Mons

Des vacances dans un gîte, tu as déjà testé?

Pin It