Tag

usa

Browsing

Nous étions jeunes, nous étions beaux, nous étions fous et sur un coup de tête (réfléchi quand même car on avait mis des sous de côté en prévision) nous décidâmes de nous envoler pour l’Ouest américain dans le cadre d’un circuit organisé.

Si tu aimes partir à la roots, choisir tes horaires, personnaliser ton voyage..si la vision d’un groupe sur le trottoir avec un guide qui secoue la main te fait horreur, je ne te conseille pas cette formule.

Mais pour nous deux, les anxieux du volant, la perspective de Los Angeles ou de San Francisco en voiture nous donnaient déjà des sueurs froides et nous n’étions pas mécontents de nous laisser porter..quitte à supporter un groupe.

Glop : le prix comprenant le vol aller-retour sur American Airlines, l’autocar et tous les transferts, des hébergements et des restaurants variés, les entrées aux différents parcs nationaux …c’est bien simple nous n’avons pas déboursé un kopeck sur place si ce n’est en cartes postales et timbres

Pas glop : le rythme était serré…parfois on aurait eu envie de rester un peu plus mais le séjour n’aurait pas durer deux semaines

Glop : le circuit était assez bien ficelé pour nous laisser quelques plages de temps libre

Glop : le guide, un Québecois, était charmant et un puits de connaissance  sur la vie made  in USA…j’aurais pu l’écouter parler pendant des heures..L’homme lui trouvait une ressemblance avec Eric Morena mince et jeune..c’est fou comme la jalousie peut être aveuglante )

Pas glop : le guide tomba malade pendant le circuit et nous voilà coincés dans une clinique privée de Las Vegas en train de visiter une boutique avec des tee-shirts « I spent my vacation on Las Vegas hospital »…bien entendu nous primes du retard et c’est quasiment en pleine nuit que nous traversâmes la vallée de la Mort..flippant !

Pas glop : le chauffeur, Teddy, avait dépassé largement l’âge de la retraite, il semblait épuisé mais déchargeait en soufflant le coffre du bus à chaque arrêt …à l’époque je pensais qu’en France nous étions plus intelligents

Glop : partir en groupe nous a permis de rencontrer des personnes au profil sociologique très varié (un conducteur de métro, des grands parents, une bande d’amis d’une cinquantaine d’année, des jeunes mariés en voyage de noces…)

Pas glop: bien entendu, on n’a pas adoré tout le monde…celle qui  appelait son mec en hurlant « Chipo » était insupportable et le duo mère aigrie-fille pas épanouie tapait sur les nerfs de tout le monde …j’avais du mal à accrocher avec ceux qui passaient leur temps à dormir dans le car alors qu’on en prenait plein les mirettes juste en regardant par la fenêtre…

Glop : les volontaires ne manquaient pas pour nous prendre en photo…quand on part à deux, on ne revient jamais avec des clichés de couple

Pas glop : quand on partage les soucis de constipation de l’un ou qu’un autre te demande si tu n’es pas un homme parce que tu es pacsée, tu comprends ce que voulait dire Sartre quand il écrivait « L’enfer c’est les autres »

Glop : on a visité la ville fantôme Calico sous un soleil de plomb, on s’est arrêté au fameux Badgad café mais personne dans le groupe n’a osé pousser la chansonnette, on a emprunté la célèbre route 66, on a eu le sentiment d’être des fourmis au Grand Canyon, on a eu l’impression d’être dans un western à Monument Valley, on a admiré le lac Powel, on est descendu au fond d’un canyon à Bryce Canyon, on a fait attention où on mettait les pieds à Zion Canyon à cause des crotales et des scorpions (en vérité pour cette halte j’ai refusé de descendre du car après avoir entendu le mot serpents !), on s’est payé un tour du monde et des casinos à Las Vegas, on est allé se promener dans une forêt de Sequoia géants, on a vu en vrai le Golden Gate, Twin Peaks, Alamo Square à San Francisco, on a pris à pied Crescent street (la rue la plus tortueuse du monde), on s’est assis sur un banc à Monterey en pensant à Stenbeick, on a visité quelques boutiques à Carmel (ville dont Clint Eastwood a été le maire), on a cherché Pamela Anderson sur la plage de Santa Barbara, on a photographié les lettres « Hollywood » et on a marché sur les étoiles du boulevard de Los Angeles…

Pas glop : à l’époque je n’avais pas d’appareil photo numérique mais ça n’a rien à voir avec les voyages organisés

Glop : on a goûté le café américain (du jus de chaussette), le coca fait avec du sirop, le vin californien, les beignets d’oignon, les pancakes au sirop d’érable, du pain à la bière, les hamburgers, un plat navajo dont j’ai oublié le nom, la soupe de palourdes (délicieuse) et plein d’autres choses encore…on n’a pas tenté le Dr Pepper, les pop corn avec toppings, les carotcake, les gâteaux au fudge, les hot-dogs…je n’ai pas pris un gramme à ma grande surprise !

Glop : on a testé les lits king size, on s’est balladé dans des décors de films (librairie de Notting Hill, les dents de la mer…), on a dormi dans un bateau hôtel au pied du Colorado, on a couché dans des motels, dans une chambre aussi grande qu’un appartement parisien à Las Vegas, on a profité d’un barbecue fabuleux à la tombée de la nuit au bord d’une piscine à Bakerfield, on s’est soulagé dans des toilettes ultra kitch au Madonna Inn…

Pas glop : une fois rentrés en France, on a revu un des couples avec lesquels nous avions plus ou moins sympathisé lors du voyage…sortis du Grand Canyon, on n’avait strictement rien à se dire et rien en commun…on aurait dit une mauvaise pièce de café théâtre

Et toi, les circuits organisés, plutôt mourir ou pourquoi pas?

Edit : si tu as une anecdote à ce sujet, profites-en pour participer au concours qui te permettra de remporter un appareil à fondue ou à raclette multifonction (jusqu’au 15 mars inclus) !

 

 

 

Pin It