Tag

sucré

Browsing

Normalement le samedi matin rime avec courses, ménage et rangement mais samedi dernier j’ai opté pour un programme bien plus réjouissant : j’ai découvert l’univers très fruité de l’Épicerie Fruit. La boutique est tenue par Fanny, une jeune femme passionnée qui m’avait concocté, à cette occasion, une dégustation gourmande sur-mesure.

Pénétrer dans la boutique de l’Épicerie Fruit c’est partir pour un voyage aux 4 coins de France, découvrir les mille et une possibilités qu’offrent les fruits à travers le travail de producteurs choisis avec soin.

Première étape de cet itinéraire gourmand : les confitures de la Trinquelinette (Bourgogne) composées avec le maximum de fruits et le minimum de sucre…la myrtille est parfaite et je suis sûre qu’il y a de quoi fondre de plaisir parmi les 25 parfums.

 

Seconde étape : les confitures de fruits exotiques de la Cour d’Orgères ou l’histoire de deux soeurs vivant à Quiberon qui ont repris la société familiale et qui mettent du soleil dans leurs pots en verre…j’ai goûté la confiture de goyaves roses et je me suis retrouvée immédiatement en Guadeloupe où j’avais découvert la première fois ce fruit.

Direction ensuite dans les Pyrénées avec Les petits fruits dont la spécialité est de proposer des associations fruits/épices…j’ai testé la confiture passion mangue au thé vert, le tout est bien équilibré et m’a donné envie de tester d’autres mélanges.

On quitte le rayon des confitures pour celui des compotes avec le même principe que pour les confitures : du fruit, du fruit, du fruit !

Si comme moi tu aimes préparer des desserts mais que 1) tu n’as pas beaucoup de temps 2) tu n’as pas de blender ni de robot (Père Noël si tu m’entends), le coin des purées de fruits devrait te plaire autant qu’à moi :

J’avoue j’ai aussi goûté les fruits séchés et en particulier la coco moelleuse. Je pense qu’il y a des aimants au fond du paquet, je ne vois pas d’autres explications au fait que cette douceur se déguste aussi vite.

 

J’en ai entendu souvent parler et maintenant je sais quel goût cela a : les fameuses baies de Goji, très bonnes pour la santé (source d’antioxydants et considéré comme un « superfruit » du fait de sa richesse en vitamines, oligoéléments et minéraux)  et que tu peux grignoter sans culpabilité car elles sont peu caloriques.

 

Non le fruit ce n’est pas nécessairement réservé au sucré et je vais te le prouver :

 

parfait avec une tajine par exemple

à tartiner sur un poisson préparé en papillote avant de le glisser au four

pour les amateurs de fromage, voilà un produit original à offrir ou à s’offrir avec des parfums comme Abricot, romarin (à déguster avec un camembert); figue blanche, laurier, raisins secs (à déguster avec du fromage de chèvre)

Après les pots et les bocaux, les bouteilles :

des huiles proposées par Libeluile ..celle de sésame apporte une touche exotique aux plats

des vinaigres à la pulpe de fruit

le vinaigre à la pulpe de Kalamansi fait un tabac, parait-il

les nectars et les jus de fruits de Patrick Font

les crèmes et les liqueurs de fruit de Gilles Joannet

J’ai aimé aussi le corner « do it yourself » spécial confitures :

j’ai découvert l’existence du dénoyauteur à cerise !

Si tu cherches un cadeau gourmand à offrir, l’Épicerie fruit est The Place to Be où tu pourras composer des coffrets à ta guise …celui juste en dessous me convient très bien )

Bien entendu, je ne pouvais pas repartir sans goûter les noisettes au chocolat de Valrhona posées juste entre les figues au chocolat et les orangettes )

J’aime le concept original, l’agencement de la boutique (suffisamment large pour venir en poussette même double….bravo de penser aux jeunes parents qui ont une vie aussi !) et son décor; le choix et la qualité des produits proposés et je sais déjà que les confits à fromage feraient une heureuse dans mon entourage.

Bref je n’ai qu’un conseil, si tu vis à Lyon ou si tu passes par là, arrête toi absolument à l’Épicerie Fruit (54 rue de la charité, 69002 Lyon).

Merci à Fanny pour son accueil chaleureux et sa disponibilité.

Et toi, tu tartines ou tu manges la confiture à la petite cuillère?

Edit : d’autres produits de l’Épicerie Fruit à découvrir sur Fais toi la belle

Le crumble c’est LE dessert qui s’adapte à toutes les saisons selon les fruits qu’on trouve sur le marché. Une fois sorti du four, cela parfume délicieusement la maison …et si des amis débarquent pendant les vacances, c’est rapide et facile !

Qu’est ce qu’il te faut ? 3 ou 4 pêches; 1 fève tonka; 50g de beurre; 50g de farine; 50g de sucre; 50g de poudre d’amande

Et maintenant qu’est ce tu fais ? Préchauffe le four sur 200° (th7). Epluche les pêches et coupe les en quartiers. Répartis les dans 4 ramequins. Rape la fève tonka et mets en sur les pêches.

Coupe le beurre bien froid en petits morceaux et mets dans un grand bol. Ajoute la farine, le sucre et la poudre d’amandes. Travaille la pâte en l’effritant du bout des doigts jusqu’à lui donner une consistance sableuse (mais pas trop longtemps). Répartis la pâte sur les fruits et enfourne 15 minutes.

Déguste tiède avec une boule de glace à la vanille (ou pas).

Verdict? excellent et pourtant tellement simple ! La fève tonka apporte vraiment quelque chose en plus. Comme il me restait un peu de pâte avec les quantités indiquées, j’ai préparé deux crumbles de plus avec des abricots dessous…très bon aussi même si l’abricot cuit a toujours une petite acidité que j’aimerais gommer !

 

Et toi, le crumble tu le préfères à quoi? avec ou sans glace?

Certains ont leur période cubiste analytique, moi j’ai ma période abricots. Après le chocotonka de jeudi dernier, aujourd’hui je t’invite à déguster une tarte aux abricots et aux pistaches.

Qu’est ce qu’il te faut? une pâte sablée (comme j’avais plus de temps que d’habitude, je l’ai faite maison); une dizaine d’abricots; 250g de crème fraîche épaisse; 75g de sucre; 1cc de vanille liquide; 3 œufs; 50g de pistaches non salées.

Et maintenant qu’est ce que tu fais? Sors la pâte sablée, étale-la finement et garnis-en un moule à tarte beurré et sucré. Pique le fonds, les côtés et place une heure au frais pour éviter que la pâte ne se rétracte à la cuisson (et ça marche, merci Pure gourmandise, blog sur lequel j’ai trouvé cette recette).

Lave et essuie les abricots (je les ai laissés dans le frigo pour qu’ils ne murissent pas trop entre l’achat et la réalisation de la tarte et aussi pour que cela soit plus facile à trancher).

Préchauffe le four th 175°. Sors le moule du frigo, garnis le fond de papier sulfurisé et de pâtes crues (ou de haricots secs mais je n’en avais pas) pour lester le papier et enfourne 15 min.

Dans un bol, mélange la crème (250g), le sucre (75g), la vanille et les œufs. Dénoyaute les abricots et coupe les en 8 tranches et répartis-les sur le fond de tarte (refroidi). Nappe de la préparation aux œufs puis ajoute les pistaches hachées. Enfourne 35 min (toujours th 175°)

Verdict : l’homme qui aime beaucoup les tartes aux fruits, l’a classé directement dans mon top ten des desserts (j’ai comme l’impression qu’il y en a plus de 10 dans le top ten mais bon..) et a même ajouté que c’était un dessert de restaurant (il a quelque chose à me demander ou quoi?). La tarte étant grande, j’en ai apporté la moitié à mes voisins de palier (ceux que je trouve sympas)…je ne les ai pas revus depuis…j’espère que je ne les ai pas empoisonnés?)

Edit : finalement mes voisins ont laissé un petit mot devant ma porte « merci pour ce dessert délicieux« ….ouf )

Et toi, ta tarte à l’abricot avec de la crème pâtissière, des amandes?

Pin It