spécialités auvergnates Archives - Chroniques d'une Chocoladdict
Tag

spécialités auvergnates

Browsing

Pouvais-je passer 3 jours en Auvergne sans parler de spécialité locales et cuisine auvergnate ? Peut-être… si j’avais été une blogueuse beauté et que je rentrais dans du 36 ) mais j’ai une réputation à tenir, des accusations tout à fait fondées selon lesquelles mes articles sont des repousse-régimes à nourrir et parler de l’Auvergne sans parler de sa cuisine, c’est un peu comme évoquer la météo à la télé sans Evelyne Dehliat, une finale de Roland Garros sans Nadal, un printemps 2012 sans temps pourri…c’est impossible !

Certain(e)s m’interpelleront probablement à la vue de mets non typiquement auvergnats ci-dessous..oui je sais que le pain de campagne dépasse les frontières du Massif Central et que je peux acheter de la rhubarbe au marché de mon quartier mais ces souvenirs  gustatifs resteront liés à ce séjour en Auvergne.

1- La miche campagnarde
Ah le petit déjeuner avec une énorme tartine de pain avec de la confiture de mûres ou de myrtilles, voilà une bien belle façon de commencer la journée…ou pourquoi pas pour tremper dans des oeufs coques (oeufs ramassés dans le poulailler sinon c’est pas drôle). Ma fille aimait tellement ça qu’elle était prête à manger la coquille).

2- Le Saint Nectaire, le Salers, la fourme d’Ambert, le Cantal..what else ?
En arrivant dans le gîte, je l’ai tout de suite repéré le plateau de fromages recouvert d’un torchon rouge qui attendait sagement qu’on l’entame et je peux te rassurer… on lui a fait honneur. D’autant plus, qu’il était accompagné d’un vin rouge du coin pas mauvais du tout (jusqu’à vendredi dernier, je n’aurais jamais associé dans mon esprit Auvergne et vignobles) comme le Gergovia de Gilles Persilier goûté au cours du séjour.

3- La tarte à la rhubarbe
Si je te dis que la personne qui nous a accueilli et qui avait prévu le dîner du premier soir, avait laissé non pas une mais deux tartes à la rhubarbe dans le frigo, tu me crois? Ni trop acidulée, ni trop sucrée, elle avait un tel goût de reviens-y que cela m’a donné d’en préparer une à mon tour ..elle est donc sur ma to-do list de desserts )

Pour goûter les spécialités auvergnates, l’auberge de Mazayes semble l’adresse gourmande idéale. D’abord la cheminée, les murs en pierre et la décoration créent une ambiance bien particulière. Puis en ouvrant la carte, tu découvres des entrées et des plats typiques de la région comme la salade de lentilles chaude (précédée d’une soupe rutabaga/céleri pour laquelle -je le jure, il y avait des témoins- les enfants se sont battus alors qu’à la maison tu peux leur courir après avec la louche) ou le pounti (un pâté sucré/salé avec des pruneaux).

4- Le croustillant au boudin et aux pommes
Au départ j’étais partie pour ne prendre qu’un plat (puisqu’il était plutôt du genre colle au ventre) mais on m’a convaincu que celui qui n’a pas goûté cette entrée a raté sa vie et à la première bouchée, moi qui ne prépare jamais de boudin (ou blancs façon boudins antillais), j’ai su que j’avais eu raison de les écouter !

Je n’ai pas enchainé sur la potée mais si tu aimes le chou et le goût des choses simples, je pense que tu apprécieras cette spécialité .

Je n’ai pas non plus opté pour la truite au lard mais celui qui l’avait posé devant lui s’est régalé..

5- La truffade
Il aurait fait beau et chaud jamais je n’aurais connu la truffade, une préparation à base de pommes de terre et de tomme fraîche servie avec du jambon de pays. Je précise que le plat était pour deux et que même en se servant deux fois, en demandant de l’aide à mes voisins, il y avait de quoi repartir avec un doggy bag

6- Le chou tout fraise
Logiquement j’aurais du choisir une tarte aux myrtilles mais ce n’était pas la saison et rien que le nom chou tout fraise me plaisait. A peine posé devant moi, ma fille a plongé sa cuillère (ma cuillère) dedans..hum la chantilly fraise, hum la pâte à choux, hum les fraises entières…euh c’était mon dessert, cocote )

 Le nougat glacé (que j’étais obligée de goûter pour l’exactitude de cet article) présenté le plus souvent en tranche et à la saveur ultra sucré et assez insipide paradoxalement, a été une très bonne surprise avec des fruits secs délicieux à l’intérieur et une glace très parfumée.

Le fondant au chocolat servi avec un coulis à la fraise n’avait pas l’air mal du tout mais pour les impressions, il faudra demander à Galliane.

J’espère que tu n’as pas lu cet article la faim au ventre..sinon il ne te reste plus qu’à programmer un séjour gourmand en Auvergne )

Et toi, as tu déjà goûté à une des spécialités auvergnates ?

Pin It