Tag

sermet du shopping local

Browsing

Soit, la nuit tombe dès 17h et on a l’impression qu’il est déjà super tard en revenant de l’école, soit le matin s’extraire de sous la couette me parait totalement contre-nature mais est ce une raison pour se laisser aller et regarder des rediffusions de Louis la Brocante en rêvant de s’envoler vers les Tropiques ?

En décembre, ça vaut le coup de se geler les orteils pour aller admirer les vitrines des magasins et quand en plus elles sont animées, ça plait aussi aux enfants. Et pour se réchauffer on peut faire un tour dans les rayons de pulls pour enfants ou de jeans pour femme.

En décembre, on a un prétexte tout trouvé pour aller tester les meilleurs goûters de Lyon recommandés par les 69èmes parce que ça caille et que ça creuse, parce qu’on dépense plus de calories en maintenant notre température corporelle (vous y croyez vraiment, vous ?) et qu’on a envie de boissons chaudes, de gâteaux régressifs et de biscuits anglais.

En décembre, on est tellement bien le dimanche après midi devant un bon DVD comme Jane Eyre, sans déception par rapport au livre (bon je précise que je l’ai lu il y a fort longtemps et je n’en avais que de vagues souvenirs alors qu’il m’avait beaucoup plu). Le visage de Mia Wasikowska découverte dans la série En Analyse évoque dans certaines scènes des tableaux de George de La Tour, l’ambiance du film a un côté vraiment envoûtant. L’adaptation résolument moderne décevra peut-être les plus accros à Jane Austen mais si vous aimez autant que moi que les histoires d’amour passionnées, cela devrait vous plaire ! Et si vous voulez voir une critique plus longue du film , allez jeter un oeil sur l’article de Baz’art sur les adaptations littéraires sur grand écart.

En décembre parfois il neige comme ce dimanche, l’occasion d‘immortaliser la ville avec un autre visage, de faire des batailles de neige et de rentrer frigorifiée et trempée à la maison (mais quel bonheur d’être au chaud !)

En décembre, on apprécie de se glisser dans son lit avec un bon roman. J’ai attaqué Plan de table de Maggie Shipstead qui n’est pas sans rappeler Les sortilèges de Cap Cod de Richard Russo. Comme le titre le suggère, il est question de préparatifs de mariage dans une maison secondaire en bord de mer…

En décembre c’est la Fête des Lumières que beaucoup de lyonnais dénigrent année après année sur le refrain c’était mieux avant, c’était mieux l’an dernier…et ça m’énerve ! Oui c’est vrai la ville accueille des milliers de touristes, oui c’est bain de foule assuré surtout le week-end, oui tous les hôtels sont pleins (et tant mieux non ?) mais tous les quartiers se parent de lumières et d’animations, ça sent le vin chaud dans les rues, les lumignons sont alignées sur les fenêtres et j’aime me retrouver dans la rue avec cette atmosphère si particulière.

En décembre on se creuse la tête pour trouver des cadeaux qui plairont à ceux qui nous sont proches. Et si on en profitait pour préférer le shopping local ? des bouquins dans des petites librairies, des cadeaux dans des boutiques de créateurs ou indépendantes. Pour en savoir plus, allez voir la page Facebook que Yelp Lyon a créé pour cet événement avec la liste des commerçants qui soutiennent cette chouette initiative.

Et pour vous, Décembre rime avec quoi ?

Pin It