Tag

relation

Browsing

Tu te souviens du duo Glenn Medeiros-Elsa ? allez je t’aide …Un roman d’amitié qui s’élance comme un oiseau, pas une histoire d’amour vacances qui finit dans l’eau (avec en clip des images de ces deux grands ados niais au bord de la mer) …

Oui je fais mon coming out aujourd’hui, ce disque je l’avais, je me souviens même très bien de la pochette avec le pull sur les épaules façon David et Jonathan...

A l’époque, mon idée de l’amitié garçon-fille était fortement influencée par ma relation avec le fils de ma nourrice, de 4 ans mon aîné, avec qui, petite, je reprenais des morceaux de Kiss, lui à la serpillère et moi au balai en guise de guitares.

Bien plus tard, à l’époque où je traînais mes guêtres sur les bancs de science po, entre fille à papa et fils de.., je sympathisais avec un gars qui semblait aussi à l’aise dans ce milieu que moi. Il ne travaillait bien que dans l’urgence, moi aussi, nous nous fîmes quelques frayeurs à nous atteler à des devoirs consistants la veille au soir mais c’est avec nostalgie que je repense à ces moments là.

Quelques années après, je fis la connaissance d’un type dont je ne saisis pas tout de suite l’humour très second degré…quelques cafés et mois plus tard, nous étions devenus quasiment inséparables et si tu as des idées pour qu’il vienne vivre à Lyon, je veux bien lui soumettre tes arguments. 

Bref l’amitié homme-femme, je connais..je crois même que je la recherche parce qu’elle me semble débarrassée de  la rivalité, de la jalousie parfois, de la comparaison (parce qu’honnêtement les mères entre elles, elles n’arrêtent pas!) qui existe parfois entre deux femmes.

Quant à la séduction qui rendrait toute relation homme-femme ambiguë, elle n’est pas forcément absente des amitiés féminines. Pense aux soirées entre amies, tu y vas en jogging et en bigoudis?

Reste le cas Quand Harry rencontre Sally, qui fout en l’air toute ma démonstration…et si je te dis que mon histoire d’amour a commencé par une histoire d’amitié?

Et toi l’amitié homme-femme tu y crois? tu as déjà été amoureux(se) de ta/ton meilleur(e) ami(e)?

tiens c’est cadeau !

Lieu : cuisine
Action : le chérubin et sa mère sont attablés pour le déjeuner; Miss Zen attend l’heure de son biberon dans son transat

Le chérubin « Oh elle est crop mignonne ma petite sœur »
Sourire attendri de la mère.

Le chérubin « Elle a une tête de..une tête de … »
La mère déjà un peu inquiète « une tête de quoi? »

Le chérubin « Une tête de mort » …éclat de rires de l’intéressé
La consternation se lit sur le visage de la mère.

1) où est -il allé chercher cette expression? même quand l’homme me pousse à bout (mais oui ça peut arriver), je ne le traite pas de « tête de mort »…on va accuser l’école pour changer hein )

2) cette petite scène de ma passionnante vie quotidienne résume assez bien les rapports du frère et de sa petite sœur…il l’embrasse, lui caresse la tête mais serre les dents en la regardant comme s’il contrôlait des bouffées d’agressivité à son égard…elle se marre quand elle le voit s’agiter autour d’elle mais lui jette aussi des regards méfiants ….

A suivre…

Edit 1 : en illustration une histoire à laquelle nous échappons rarement ces temps ci avant le coucher et qui donne d’excellentes idées au chérubin comme vouloir donner le biberon à sa sœur )

Pin It