Tag

manies

Browsing

Dimanche soir séisme de force 4 à la maison. Le papa du chérubin a osé séparer deux petits suisses en les coupant devant lui  d’un clac diabolique. Devant ce qui semblait constituer une grave erreur, le principal intéressé s’est complètement affolé. Le papa est reparti dare dare chercher deux petits suisses soudés pendant que je recollais les morceaux.

Petite liste non exhaustive des psychorigidités du fiston :
c’est maman qui amène à la crèche et papa qui lève les écrous le soir et si jamais papa se toque d’échanger sa soirée contre sa matinée il a le droit à un grand numéro de pleurs en arrivant à la crèche…

le chérubin prend son biberon de lait chocolaté sur le canapé avec un accompagnement...t’avise pas de poser sa boisson sur la petite table devant lui ou de zapper le krisprolls, la cracotte ou autre, à moins que tu ne cherches le drame

attention à la pureté de l’eau du bain ! de la mousse (qui visiblement une fois l’a piqué si on l’écoute), une trace microscopique de saleté (même venant du baigneur) et le bain se transforme en un trempage seconde

les capuches des gilets agacent, les pulls en laine grattent, les écharpes serrent toujours trop le cou...on le laisse râler mais non nous n’allons pas sacrifier toutes les capuches et non tu ne sors pas le cou nu fils !

– le summum semble être atteint quand le fiston veut rentrer à la maison au moindre rayon de soleil ou souffle de vent un peu fort qui l’indispose

Il parait que les enfants aiment leur petite routine, j’espère quand même qu’il ne va pas s’enliser dans les habitudes sinon ça risque de devenir très vite insupportable. Oui je sais c’est facile de taper sur plus petit que soi mais il serait peut-être bon de faire son auto-critique parfois, non ?

Petite liste non exhaustive des psychorigidités de votre serviteur :

impossible de dormir dans une chambre si j’entends le moindre bruit de moustique…je monte sur les meubles, j’ensanglante les plafonds et les murs de la chambre s’il le faut, je règle mes yeux en position bionique mais je leur fais la peau un par un

boire un café sur une table pleine de miettes me cache le plaisir du café…si je ne suis pas chez moi, j’ai l’éponge qui me démange

je préfère me retenir toute la journée et faire courir un grave péril à mes reins plutôt qu’aller dans des wc à l’hygiène douteuse…en général j’envoie l’homme en éclaireur

je me sens toute nue si j’ai rien à lire pendant mon trajet quotidien en transports en commun…à coup sûr quand tu n’as pas l’air absorbé, le fou du tram t’apostrophe et ne te lâche plus jusqu’à ton arrêt

je ne peux pas rester plus de deux jours sans me laver les cheveux, au delà j’ai l’impression d’avoir une friteuse sur la tête….je me souviens à la maternité m’être traînée jusqu’à la salle de bains alors que mon corps entier demandé grâce…

je suis intraitable sur le choix des restos...en fonction des desserts ! s’ils ne me font pas saliver ou s’ils sont assez classiques pour que je puisse les faire moi-même (mousse au chocolat, tarte aux pommes..), le resto est rayé d’office…

Et je ne vous parle même pas des rigidités de l’homme )…avec des parents pareils, le chérubin est mal parti…

Et vous, sur quoi êtes-vous psychorigide?

Pin It