Tag

malade

Browsing

La mère parfaite n’existe pas. La mère parfaite n’est même pas souhaitable car indépassable pour notre progéniture qui ne trouvera jamais de femme à la hauteur de sa môman plus tard. La mère parfaite c’est nous ajoute Stéphane Clerget dans un souci de déculpabiliser cette génération de femmes qui en fait toujours plus mais a quand même le sentiment de nager la brasse coulée.

Et que se passe-t-il le jour où cette quasi superwoman, détentrice de la meilleure recette de gâteau au yaourt, championne pour raconter des histoires, imbattable pour consoler les petits bobos et les gros chagrins, n’est pas au top de sa forme ?

Samedi soir, intérieur nuit. J’ai mis tous les pulls de  mon armoire, poussé les radiateurs à fond mais j’ai toujours aussi froid. Je suis sollicitée pour confectionner des glaces en pâte à modeler ou pour reconstituer la famille Patate mais je n’ai qu’une envie c’est de me terrer au fond de mon lit pour dormir.

Recroquevillée sous une couverture sur le canapé, je n’ose encore opérer un repli stratégique vers la chambre. Le chérubin, pas habitué à mon inactivité, semble inquiet. Il ne me quitte pas des yeux, veut me suivre dans la salle de bains quand je vais vérifier si j’ai de la fièvre (même pas !). Je finis par me glisser sous la couette et 10 secondes plus tard, le chérubin grimpe sur le lit et vient se coller contre moi dans un souci de partager mes microbes. Il me couvre de bisous, me caresse les cheveux, minaude et pleure quand l’homme lui demande de me ficher la paix. La transformation de superwoman à loque humaine parait déstabilisante..heureusement elle est de courte durée, une bonne nuit et ça repart !

Et vous, comment réagit votre progéniture ou votre amoureux quand vous n’êtes que l’ombre de vous-même?


Pin It