Tag

lobby

Browsing

Les 3 dernières séries que j’ai aimées

La dernière fois que j’ai parlé séries ici, c’était pour partager mes coups de coeur 2018. Je ne suis pas une grande consommatrice de séries, je préfère lire le soir que de me remettre encore devant un écran mais si la série est bien fichue, j’avoue que je peux vite ressentir le besoin de voir la suite rapidement. Voici donc mes 3 dernières séries vues et aimées à regarder au frais cet été :

The killing : Nordique et lent

Je n’ai pas mis de bande annonce car je n’en ai trouvé qu’en français et c’est sans doute snob de ma part mais je trouve que cela gâche tout avec les voix françaises.

Le pitch : Sarah Lund, commissaire adjointe à la brigade criminelle de Copenhague, a décidé de partir rejoindre son compagnon en Suède mais au dernier moment, elle est retenue sur place par une affaire de disparition. Nanna Birk Larsen, lycéenne de 19 ans, n’est pas rentrée chez elle depuis trois jours et ses parents sont à sa recherche. Sarah Lund se lance alors dans une enquête avec celui qui était sensé la remplacer, Jan Meyer.

Pourquoi c’est bien ?
♦C’est précurseur de Broadchurch et d’autres séries sur le même modèle (quant à la série Disparue qui se passe dans mon quartier à la Croix Rousse, c’est carrément très très inspiré de cette série !)
♦Le personnage de Sarah (en dehors de ses pulls qui ont fait beaucoup parlé), enquêtrice obstinée et solitaire, est la première raison pour laquelle on s’attache à la série
♦ On a l’impression d’être dans un bon polar nordique
♦On retrouve des acteurs vus dans d’autres séries : l’excellente Borgen et Au nom du père
The Killing est bien plus qu’une série policière, la série montre les rapports de la politique, de la presse et de la police, c’est aussi un instantané de la société danoise
♦Les personnages jouent la carte de la sobriété malgré le drame qui les traverse

A éviter : si vous aimez les séries où il se passe quelque chose toutes les 2 minutes

Où est ce que cela passe ? J’ai vu la saison 1 en DVD mais visiblement les 3 saisons sont disponibles sur Netflix

Pour une analyse détaillée, je vous renvoie vers cet article du Monde des séries

Mouche : Sans filtre et grinçant

Mouche est un remake français de la série anglaise Fleapag qui parait-il est bien plus réussie, caustique, drôle. Je n’ai pas vu l’original et je me méfie aussi un peu de cette manie d’encenser systématiquement les séries étrangères pour casser tout ce qui est français.

Pourquoi c’est bien ?
♦Après les deux premiers épisodes où on a du mal à trouver attachante cette trentenaire désabusée et cynique, on comprend peu à peu les raisons de son comportement et Mouche apparaît comme une jeune fille plus complexe qu’on ne le pense au premier abord
♦Les confessions face caméra
♦La série se patine peu à peu d’une certaine tendresse
♦Les personnages sont tous un peu déjantés
♦On adore détester le personnage de la belle mère
♦L’épisode consacré à la détox digitale est particulièrement réussi
♦Son format court soit 6 épisodes (je n’aime pas l’idée d’être « prise en otage par une série et cela laisse du temps pour lire)

A éviter : si vous êtes prude, le sexe étant abordé de manière assez cru (et en même temps on ne voit rien !) ; si vous avez déjà vu la série originale anglaise (à mon avis, valable pour toutes les séries !)

Où est ce que cela est passé ? Sur Canal +

Pour une analyse détaillée (et un accueil positif, ce qui n’a pas été le cas de toute la presse), je vous invite à lire cet article du Monde

Jeux d’influence : Réaliste et romanesque

Typiquement la série que j’ai commencé à regarder quasi en reculant (pas facile, essayez )), n’en attendant rien et quelle bonne surprise ! (et cette fois le Monde trouve la série pleine de clichés, comme quoi ))

Jeux d’influence s’inspire d’une histoire vraie : la bataille juridique de l’agriculteur Paul François contre la société Monsanto, suite à son intoxication par un désherbant de la marque.

Pourquoi c’est bien ?
♦Cela met le projecteur sur un sujet peu traité en fiction mais dont on attend pourtant beaucoup parler : les lobbies
♦Sur ce sujet, l’écueil aurait été un traitement documentaire (donc vite ennuyeux), or le réalisateur réussir à instiller du romanesque sans jamais perdre en crédibilité
♦Le casting : les « méchants » sont excellents, les politiques ne sont pas forcément pourris et le propos de manière générale n’est jamais manichéen
♦C’est encore une mini série (6 épisodes de 1h)

A éviter : si vous travaillez dans l’industrie agricole et défendez bec et ongles les insecticides

est ce que cela passe ? Sur Arte

Si je n’ai pas réussi à vous donner envie, filez lire l’article de Télérama à son sujet.

J’ai vu aussi vu Little drummer girls, une série d’espionnage autour du conflit israelo-palestinien et du terrorisme. Je l’ai regardée sans déplaisir mais en la matière je trouve la série Le Bureau des légendes bien plus réussie et bien plus tendue par le suspense.

Et vous, quel est votre dernier gros coup de coeur série ?

Pin It