Tag

langage

Browsing

Glop : c’est parfois un sport national entre mamans de râler après nos petits morveux qui nous en font voir de toutes les couleurs mais le quotidien maternel est émaillé aussi de chouettes moments comme lorsque le chérubin me voyant bailler après un retour tardif à la maison plante son regard dans le mien et me déclare « moi aussi je suis fatigué » ou lorsqu’il me sort, alors que je lui relis une histoire qu’il adore, « elle mange du plancton la baleine » (c’est une phrase de l’histoire soit mais ça m’a un peu scotché sur le coup).

Pas glop : Je ne sais pas si vous étiez devant votre poste mardi soir pour le come back de la Nouvelle star mais j’ai trouvé la mise en bouche sans saveur et inodore. Aucun candidat ne m’a remué les tripes ou ne m’a touché par sa voix et Lio n’a même pas daigné sortir ses décolletés ou ses mini-jupes tellement courtes qu’on voit sa culotte. La semaine prochaine le jury se déplace à Lyon, espérons que les talents locaux dépotent un peu plus !

Pas glop : jamais le temps de classer les photos de l’été dernier ni de faire imprimer celles prises depuis, pas le temps de prendre rendez-vous avec mon banquier (ça fait 5 ans que je parle de faire rapatrier mon compte à Lyon), pas le temps de changer l’ampoule de la cave (parce qu’il faut descendre d’abord un escabeau pour démonter un abat-jour) , pas le temps de laver ma terrasse, peu de temps pour lire vos blogs et les commenter, pas le temps pour relooker le mien, pas le temps de mettre sur ma clef usb tout ce qu’il y a sur mon disque dur avant que mon ordi ne me lâche, pas le temps de vous faire partager mes dernières lectures…je crois que j’aurais pu y consacrer un billet entier, mais c’était trop déprimant …

Glop : Hier était une journée bien plus sympathique que le reste de la semaine puisque je suis retournée au cinéma voir Le code a changé (pas un chef d’œuvre en soi mais les films que j’avais vraiment envie de voir duraient tous plus de 2h et ne collaient pas avec le timing prévu) et que j’ai enchaîné sur une séance de massage grâce à un bon cadeau offert par ma soeurette à Noël dernier…je vous raconte cela plus en détail la semaine prochaine !

Sur ce, je vous souhaite un superbe week-end…ici du beau temps est prévu pour Samedi, ça tombe bien je ne bosse pas !

A quoi ça ressemble la vie d’un petit garçon de deux ans et 3 mois demande la nullipare qui soit s’exclame devant la bouille adorable de ma chère tête blonde (ce sont des photos, et des photos c’est figé !) soit énumère par le menu tous les désagréments et inconvénients générés par l’arrivée d’un nouveau larron dans une vie tranquille ?

Réponse en quelques points :

– Après avoir été sauvé des eaux plusieurs fois par des âmes charitables, le doudou baptisé petit chat a été définitivement paumé sur le chemin crèche-appartement. Il y a sûrement eu un lancer de doudou depuis poussette qui a échappé à notre vigilance. On a eu beau refaire le trajet, scruté les murets et les entrées des immeubles, point de chat jaune-orangé à l’horizon. Comme nous ne sommes pas des parents très prévoyants, nous n’avions pas fait tatouer la bestiole qui, en plus, est introuvable à la vente. Au final, on s’en faisait plus une montagne que son propriétaire qui l’a très vite remplacé par une peluche de l’âne Trotro et une autre appelée Minette.

– Après Un rayon de soleil, La la la, le nouveau tube qui fait fureur dans notre salon est « C’est la vie » de Martin Solveig…non seulement le chérubin réclame le clip et prend des pauses pour imiter la chorégraphie mais il veut le « making off » (??). Quand on arrive à un degré de saturation proche du vomissement, Pas du tout, opus du dernier album de Bénébar peut faire diversion. En grandissant, le petit ange passe peu à peu de la version chamallow à la version télégraphique…il répète de plus en plus de mots compris dans les paroles et s’il tombe sur un vrai micro on a carrément droit à tout un show (avec lunettes de soleil sur le nez !).

– Qui dit nouvelle crèche, dit nouvelles séparations difficiles…alors que les au revoir du matin se faisaient sans problème depuis quelque temps, le chérubin y va de sa petite larme tous les matins depuis que son lieu de garde a changé. Maman, éponge à sentiments tendance non-absorbante, aurait-elle engendré un hypersensible? Le voir vivre avec autant de conviction les dessins animés qu’il regarde et se cacher les yeux quand une scène l’effraie alors qu’il l’a déjà vu 10 fois ou rire aux éclats alors que le potentiel comique du DVD de Petit ours brun est loin d’être unanimement reconnu prouveraient que oui…

– Plus le chérubin grandit et plus on fait une croix sur l’idée qu’il existe des généralités applicables à tous les enfants : normalement un môme marche à 18 mois dernière limite, il a attendu ses 2 ans bien tassés mais cavale maintenant sans problème; on se targuait du fait qu’il n’était pas difficile devant son assiette et voilà qu’il nous sort des « non pas ça, non pas ça » quand on lui présente un légume, de la viande ou du poisson; les RDV chez le pédiatre étaient loin d’être des moments de détente et voilà qu’à la dernière visite, il ne moufte pas, fait le clown et transforme le marteau mesurant les réflexes en micro.

– Même si le décodeur est fortement conseillé pour comprendre notre chère tête blonde, il nous sort de vraies phrases comme « il est bon le gâteau de maman » ou « ça gratte les bras » (en lui enfilant un pull) et à la question « qui veux-tu emmener à la crèche demain matin avec toi, trotro ou Minette? » il répond « Minette, papa et maman » )

A suivre….

Pin It