Tag

Julien Doré

Browsing

Vous arrivez à écrire tout en écoutant de la musique vous ? je crois que j’ai des capacités de concentration très limitées : je n’arrive pas à lire avec la télé qui marche dans la même pièce et j’écris dans un silence total le plus souvent …pourtant j’avais envie de réécouter Julien Doré (en concert privé version intimiste  j’aime tout particulièrement la version de On attendra l’hiver juste magnifique vers la 27ème minute mais écoutez tout, c’est très beau !) après l’avoir vu pour la seconde fois sur scène cette année mardi soir. Ça se passait au Radiant, une petite salle où je suis arrivée 1h30 à l’avance parce que c’était un concert debout et que j’étais -un peu- en mode groupie. Je me suis revue avec mes copines montiliennes attendant des heures, sous le cagnard parfois, que les portes des arènes de Nîmes ouvrent pour être dans les premiers rangs venus applaudir Jean-Jacques Goldman. Alors on ne voit pas très bien sur la photo (mais honnêtement ça me gonfle les gens qui ont passé tout le concert le téléphone portable brandi pour filmer alors que ça ne va rien donner et j’ai juste pris un cliché souvenir) mais j’étais vraiment tout près, assez pour voir que lorsqu’il est arrivé sur scène ce n’était visiblement pas la grande forme. Les super fans à côté de moi dans la fosse m’ont appris qu’il avait annulé son concert la veille car il était malade. Est-ce ma présence (ben quoi ? ) ou le célèbre fluide lyonnais mais peu à peu le visage de Julien Doré a repris des couleurs et j’ai retrouvé le chanteur que j’avais vu quelques mois plus tôt. Même présence, même charisme, même voix, même communion avec le public, même talent pour manier les mots et parler d’amour (tellement bien) ce mec est un grand artiste ! et ses musiciens sont tous excellents, ce qui ne gâche rien (mais par pitié les gars oubliez la moustache, ça ne va à personne à part à Magnum). Voilà s’il passe près de chez vous et que vous aimez déjà ses chansons, n’hésitez pas, Julien Doré donne une autre dimension à ses albums sur scène et il se passe vraiment quelque chose entre lui et le public.

Si j’ai du mal à écrire un casque sur les oreilles, je peux quand même colorier et non je n’ai pas passé l’âge des coloriages surtout quand je découvre parmi les cahiers de coloriage pour les adultes qui ont fleuri, un cahier consacré aux impressionnistes. Le principe est un peu différent de ce que j’avais pu voir jusqu’à présent car il faut colorier en suivant des numéros qui correspondent à des couleurs bien précises (vous suivez ?). Je n’avais pas choisi les bons crayons de couleur (essayez un peu de colorier un nœud de chapeau microscopique ou une bouche avec des mines super épaisses) mais impossible de m’arrêter une fois que j’avais commencé et pour mon assistante (ma fille), il était hors de question de refermer le cahier sans avoir fini la peinture choisie …ça nous a bien occupé deux heures sous l’œil médusé des hommes de la maison aussi peu patients l’un que l’autre. Forcément sur ma liste de Noël, j’ai demandé des crayons de couleur pour le prochain tableau : )

coloriagecoloriage 3

coloriage bis

Et voilà le résultat (avec des crayons pas adaptés du tout) #coloriagepouradultes

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

Cela ne vous aura pas échappé  (ou alors il faudra m’expliquer comme vous êtes passés à côté de cette info) : dans quelques jours c’est Noël. J’avais dans l’idée de publier une recette festive mais j’ai été prise de court côté temps (la newsletter est aussi passée à la trappe, mille excuses si vous êtes abonné) alors je la réserve pour début 2015. En attendant je me suis creusée la tête pour trouver une idée de dessert pour les fêtes de fin d’année qui tienne compte des goûts de chacun (j’aime pas trop les fruits rouges / les fruits exotiques pouah / pas de chocolat pour moi/ je ne digère pas bien le …à l’aide), sans mon matériel habituel et en temps limité. Après avoir changé environ 20 fois d’idées, je me suis enfin décidée (suspense, suspense). J’ai aussi prévu de servir, à côté d’un gâteau maison, la couronne de Noël le soir du 31 (oui on fête deux fois Noël comme tous les ans, famille éparpillée oblige) un des desserts glacés signés par Philippe Gauvreau (2 étoiles au guide Michelin 2014) pour la marque Toupargel. Une crème glacée au nougat enrichie de morceaux de nougat et d’amandes s’allie au sorbet abricot dans cette couronne recouverte de chocolat.

buche 3

Philippe Gauvreau a aussi imaginé la bûche Mille et une étoiles qui marie crème glacée façon panna cotta et sorbet au fruit de la passion. Je l’ai goûtée  et c’est léger, frais et fruité, parfait après un repas riche comme peut l’être un repas de Noël.

bûches

Avant de me lancer dans les desserts, j’ai un gros article à rendre (après une période très calme niveau boulot, les choses bougent un peu et comme dirait la Compagnie créole c’est bon pour le moral). Pour occuper les enfants pendant ce temps (je vous rappelle que j’ai du mal à me concentrer avec de la musique alors en étant interrompu toutes les deux secondes parce que l’un veut une allumette/un verre en plastique / de la ficelle pour un nouveau tour de magie et l’autre que je décolle le petit bout sur le rouleau de scotch, l’aide à ouvrir les pots de pâte à modeler et j’en passe), j’ai prévu de leur proposer d’imaginer et fabriquer une guirlande de Noël avec l’appli mobile Mokkoe (disponible en version gratuite sous Androïd et sous Apple). C’est assez intuitif et facile d’utilisation pour qu’ils n’aient pas besoin de mon aide et avec ils peuvent créer des bonhommes de neige, des Pères Noël, des sucres d’orge, des bonhommes en pain d’épice, une maison en paper toy….

IMG_6477

 ou un personnage accro au chocolat comme le mien (on peut ajouter du texte et personnaliser un tote bag, un mug, une coque de téléphone avec sa création )

19122014120330

 

Fin de cet article patchwork à l’image du blog…c’est pas moi qui le dit mais Cuisine AZ qui a sélectionné Chroniques d’une Chocoladdict dans le palmarès de ses blogs préférés 2014. Je vais garder ce qualificatif qui me convient très bien pour toutes les fois où l’on me demande quelle est ma thématique : )

A ceux et celles qui sont en vacances, s’enfuient au soleil (chanceux) ou chez belle maman (ça peut être être bien aussi ?), déconnectent, sont très occupés dans les jours à venir, je souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année avec des desserts gourmands et du chocolat j’espère : )

(desserts glacés offerts par la marque )

julien doré concert

 Il parait qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Avant de voir Benjamin Biolay aux Nuits de Fourvière, je n’étais particulièrement pas fan du chanteur. Et puis ce soir là lorsqu’il apparut sur scène, sa voix m’ensorcela, lorsqu’il se mit au piano pour chanter La Superbe, je fus totalement sous le charme et depuis il tourne sur ma chaîne hifi très régulièrement. Avec Julien Doré, l’histoire est un peu différente. Je l’ai découvert pendant l’émission La Nouvelle Star, je le trouvais marrant mais aussi qu’il en faisait un peu des tonnes. Bon j’avais quand même ses albums à la maison, j’aimais beaucoup Pour un infidèle chanté en duo avec Coeur de Pirate mais cela n’allait pas plus loin. Et puis j’ai écouté l’album Love et là j’ai tout aimé de la première parole à la dernière mélodie, j’ai aimé sa voix, sa façon de jouer avec les mots, ses musiques et j’ai tellement aimé que j’ai eu envie d’aller le voir sur scène.

Le 28 février dernier, j’étais assise au balcon de la Bourse du Travail un peu survoltée (quoique calmée par un mail pro me demandant de bosser tout le week-end alors que je partais à Marseille…il a presque failli me gâcher mon concert ce message, j’ai juste rien écouté de la première partie) et j’avais hâte de voir ce que l’album allait donner sur scène. Parfois on est déçu parce que le concert n’apporte pas grand chose de plus que le disque, parfois on voit un point très loin et on ne rentre pas vraiment dans l’ambiance (c’est pour ça que je n’irai jamais plus à la Halle Tony Garnier), parfois la musique couvre la voix du chanteur et on ne comprend pas tout ce qu’il dit. Mais ce soir là la magie a opéré à 100%. Dès que Julien Doré est apparu sur scène, il a capté tous les regards, toute l’attention de son public et plus personne ne l’a lâché une seule seconde. Non seulement il a une voix envoutante mais il a une présence scénique vraiment énorme. C’est un interprète qui vit à fond ses chansons, un très bon danseur (quel jeu de jambes et quel déhanchement ), un musicien qui passe du ukulélé au piano, un acteur qui se la joue un peu lover (j’imagine qu’à chaque concert, il y a au moins une fille avec un bouquet de fleurs) bref un artiste complet.

J’ai aimé sa façon de jouer avec le public en rallumant régulièrement la salle pour voir les visages, en nous demandant de fredonner des refrains ou de répéter des morceaux de phrase, en nous faisant danser car très vite toute la salle était debout. Alors que nous reprenions un morceau d’un de ses tubes, le voilà qui est apparu au balcon, enjambant la balustrade pour danser au dessus du public.

Les musiciens étaient excellents, la mise en scène pleine de trouvailles et d’humour et à chaque nouveau morceau c’était un vrai plaisir de découvrir une version différente de celle de l’album. Il a repris Femme like you et c’était bien mieux que l’original, ça groovait grave. Il a joué aussi quelques morceaux de ses albums précédents : Les limites, Kiss me forever, Les bords de mer.

Il m’est arrivé plusieurs fois, lors de concert, de rester sur ma faim, d’avoir l’impression que le chanteur fait son quota de chansons et puis s’en va. Pas cette fois. Non seulement Julien Doré a chanté plusieurs morceaux après les rappels mais il est revenu ensuite tout seul et au piano a encore prolongé la soirée. Julien Doré s’est donné à fond ce soir et cela s’est ressenti à centuple, je l’ai vu partir sans frustration mais avec le sentiment d’avoir partagé un très beau moment, un moment de communion, un moment de légèreté, de danse, d’émotion, un moment où l’on oublie tout ….ça va paraitre dingue mais je ne serais pas contre le revoir une seconde fois : )

crédit photo : la voix du Nord

 Cette semaine, les lectures sont restées seulement des bonnes intentions, les livres sont restés ma table de chevet, dans mon sac ou ma valise faute de temps mais aussi bizarre que cela paraisse pour certains je me relaxe aussi quand je suis dans ma cuisine pour des séances pâtisserie. Cette semaine j’ai yelpé deux fois (à vos souhaits) avec la soirée Yelp Elite chez Michel et Augustin qui m’a donné l’occasion de revoir plein de personnes et en montant sur la Grande Roue place Bellecour avec des yelpeurs aussi. Vendredi soir j’étais au concert de Julien Doré et j’espère avoir un moment pour vous raconter cette soirée autrement qu’avec quelques mots car c’était vraiment génial. Enfin j’ai terminé la semaine à Marseille pour un week-end au soleil et avec plein de photos à partager prochainement.

collage semaine 8

collage derniere semaine

26 février 2014collage semaine 91 mars 2014

★ J’ai squatté même au vieux port et malgré les kilomètres effectués là-bas en marchant ….je cherche maintenant des exercices qui pourraient avoir une efficacité pour mes genoux cagneux (sauvez moi de la liposuccion…je hais vraiment mes genoux …et mes mollets…bref).

★ Les vacances pour les enfants ont commencé officiellement vendredi soir mais l’école était finie avant pour mon fils qui a commencé à être malade mardi soir. Je me demande d’ailleurs s’il n’a pas partagé son virus avec moi, j’ai mal à la gorge et à la tête depuis quelques heures.

★ Pour la pause musicale, je reste encore un peu au bord de la mer ce soir avec Le Coz et la chanson Paradis :


Le Coz – Paradis (Official Video) par Discograph

D’autres photos de ma semaine sur instagram

 

Pin It