Tag

ITW gourmande

Browsing

Aujourd’hui, à ma table, une blogueuse, passionnée de photos mais  régulièrement elle met en ligne ses recettes …maman de deux garçons, j’aime les clichés qu’elle prend de ses enfants, il en émane toujours beaucoup de douceur..alors tu as deviné?

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?

 je pense que je suis obligée de donner deux réponses : les pâtes et le fromage.
En fait les pâtes, j’aurais du mal à m’en passer, comme bcp je pense, mais j’essaie vraiment de changer les goûts, de diversifier… Et puis le fromage, chouquette = fromage voilà, c’est incontournable. Je peux me passer de chocolat mais pas de fromage. 
2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
et bien là encore 2 réponses : le croissant jambon/fromage et la cervelle d’agneau… oui je sais, c’est bizarre, l’un est bon et l’autre est… beurk!
Mais les deux sont des plats que ma grand-mère nous apportait à ma soeur et moi quand nous étions petites, tous les mercredis, au secours!!!
3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
des rigatonis au gorgonzola, selon moi, on ne peut pas mourir sans avoir gouter à ce plat…
4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
des lardons. c’est psychologique, j’ai été malade après avoir mangé des pâtes à la carbonara, donc je ne peux plus en manger, mais les lardons en général, j’ai du mal. Alors je remplace par d’autres choses.
5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
du collier d’agneau au chou… impossible!!! Ma mère en faisait souvent, tout le monde adorait chez moi mais moi pas possible, j’étais même incapable de rentrer dans la cuisine, l’odeur m’insupportai.
6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
c’est étrange mais je ne cuisinais pas du tout en habitant chez mes parents, on avait des repas complètement déstructuré, pas forcément en famille, ma mère ne cuisinait pas tellement. Je m’y suis mise en regardant les émissions de cuisine et en lisant des bouquins.
7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte? 
ca va peut-être paraitre bizarre mais je prendrais du citron. Parce que le citron donne la pêche, un petit jus le matin pour les vitamines, on peut se laver les dents avec un morceau de citron, ca assainit et on peut faire mariner des aliments crus, ca les cuit. Le poisson cru notamment, une petite marinade au citron, et il est cuit..
8  ) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
des cookies. parce qu’à partir du moment où je fais des cookies à quelqu’un, on ne me parle plus que ça. Mes cookies ils déchirent, j’ai même une collègue qui m’appelle « mon cookie ». 😉
9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
la paella et le couscous. en fait, ca me semble compliqué, long et fastidieux, donc je n’ai jamais tenté, pourtant j’adore ça.
10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
oh oui, enfin je pense. En fait, à la base, mon blog c’est pour la photo, et puis je ne peux pas laisser la cuisine de côté, alors j’y mets de plus en plus de recettes et d’ailleurs, ca plait beaucoup, je suis souvent populaire grâce à mes recettes… j’adore!
11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
oh la la, c’est dur, mais si je vais aller dans un resto ce soir, j’irais aux mélèzes. Il existe plusieurs resto de ce nom en France, 4 je crois, dont un près de chez moi. On y mange…. du fromage!!! spécialités fromagères, j’y ai gouté ma première raclette au bleu de gex, un régal. Et l’ambiance est super sympa, grandes tables, comme dans une auberge de montagne style « les bronzés font du ski ». j’adore.
Merci Photos by chouquette pour t’être prêtée au jeu…je veux bien l’adresse exacte de ton resto, sait-on jamais et sinon il faut absolument que je teste, au premier coup de spleen de cet automne, ta recette de Kouign Amann qui m’a fait saliver quand tu l’as mise en ligne.
Que tu sois gourmand(e) ou gourmet, que tu aimes prendre en photos les plats dans les restaurants ou tester de nouveaux produits, que tu cuisines un peu, beaucoup, ou pas du tout, viens te faire tirer un portrait culinaire !

Pas besoin de consulter ton programme télé, elle sélectionne le meilleur pour toi, elle a une culture ciné aussi grande que mon addiction au chocolat, ses péripéties à Pôle emploi valent le détour..l’as-tu reconnu ?

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?

Comme j’adore manger, découvrir de nouvelles recettes, j’aime aussi cuisiner, et je trouve déprimant de manger le même plat à moins de trois semaines d’intervalle. Pourtant je mange tous les jours du chocolat noir. Ceci dit je varie les marques. En ce moment je déguste des papillotes à la cannelle et à l’orange, ou encore à la saveur liqueur de mirabelle, gentiment offertes pas une lectrice.

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

Les noix de mon jardin, que je mangeais avec du pain au goûter en rentrant de l’école, en regardant le Roi et moi. Sinon la baguette et la barre de chocolat coincée dedans, les tartines de pain et de beurre trempées dans le cacao, mais ça, j’en mange encore tous les jours ! J’avoue, j’ai encore 8 ans, je prends un goûter quotidiennement (mais chut, ne le répétez pas)

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?

Ouh là, c’est difficile de choisir ! Un plat que cuisine ma mère sans doute. Je vais rarement dans des restau français car je trouve qu’ils ne l’égalent pas… alors, peut-être une de ses spécialités lyonnaises, pour faire découvrir la « capitale de la gastronomie » comme certains appellent ma chère ville… je choisirais certainement le gâteau de foie de volailles avec quenelles ou le saucisson brioché. A moins que je n’opte pour le gratin de fruits de mer, la blanquette de veau, le pot-au feu, les soupes cuisinés par ma mère?

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

Les boules de noix de coco (dessert asiatique mou et gluant) Elles m’ont rendue malades à noël 2008. J’adorais ça, mais j’en ai trop mangé, je ne peux plus les voir en peinture maintenant !

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?

J’aime tout ! Les plats que personne n’aime d’habitude… Je raffole de la texture du foie de veau et de la langue, j’adore les choux de Bruxelles, leur goût croquant et amer compensé par le salé des lardons… En revanche j’ai du mal avec les plats épicés. Ma meilleure amie est Tunisienne et je crachais le feu à chaque fois que je mangeais chez elle ! Alors je ferai manger un plat rempli de harissa à mon pire ennemi…

6) Y a t’il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

Oui, ma mère bien sûr. Il paraît que c’était un bonheur d’avoir une enfant comme moi qui finit toujours son assiette. Le mauvais côté, c’est que ma mère cuisine si bien qu’on est obligé de se resservir de chaque plat, et elle nous encourage vivement dans cette voie, même si elle-même picore. Après quand on se plaint d’avoir grossi, elle réplique « mais je t’y mets pas dans le bec ! »

Ma mère et mon frère adorent cuisiner et parler de nourriture, ils m’ont transmis ce goût, même si je suis loin d’égaler leur talent.

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

Du chocolat bien sûr ! Je finis chaque repas par un carré de chocolat noir. Un jour avec mon frère, en vacances, on en n’avait plus. Perdus dans la cambrousse, on a fait des kilomètres en voiture pour trouver une épicerie ouverte : impossible de survivre sans notre drogue, on était dans un état de nervosité incroyable ! Je garde un très bon souvenir de mon séjour en Suisse : j’ai dévalisé l’immense rayon chocolats et j’ai ramené 42 tablettes !

Par contre je suis difficile en chocolat, je ne mange que certaines marques et j’ai beaucoup de mal avec le chocolat belge, beaucoup trop gras à mon goût.

8)  si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

Euh… du chocolat ? Non, je ne suis pas monomaniaque… En tout cas un aliment qui se croque, j’aime beaucoup cette sensation, je trouve que c’est symbolique, de mordre à pleine dent !

crédit photo : blog rêve de gourmandise

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?

Je n’arrive pas à reproduire le gâteau au chocolat de ma mère, avec une couche craquante dessus, le coeur dégoulinant et le reste fondant, moelleux et aéré. Faut dire aussi que mon four a 28 ans et n’est plus très performant… (Faudrait que je profite des soldes d’ailleurs)

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

J’ai une rubrique « l’estomac sur pattes » car c’est le surnom qu’on me donne dans ma famille. J’y parle de mon obsession pour la nourriture et des gags qu’elle me fait commettre !

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

Mes chocolats préférés sont sans hésiter ceux de Bernard Dufoux, que l’on trouve à Lyon 2ème rue des Archers ou à La Clayette, on peut aussi les commander sur Internet.

Ce sont des chocolats très fins et extrêmement originaux, exotiques, aux plantes sauvages : il y en a même avec une pointe de curry ou de poivre rouge, moi qui n’aime pas les épices en général, ils sont divins !

Sinon, pour les glaces, le célèbre Nardone sur les quais du vieux Lyon.

Je me rends compte que j’habite à Paris depuis trois ans et que je ne donne que des adresses lyonnaises… Lyon n’est pas la capitale de la gastronomie pour rien !

Merci beaucoup Chocoladdict pour cette interview, je me suis régalée, c’est le cas de le dire ! Je vous laisse, c’est l’heure du goûter, je vais boire mon chocolat (100% cacao of course !)

Merci Papillote pour cette interview : tu cites peut-être des adresses lyonnaises, mais de mon côté, j’habite à Lyon depuis plus de 5 ans et je n’ai ni testé les chocolats de Bernard Dufoux ni les glaces de Nardone (appel de pied inside) !

Si tu tiens un blog et que tu as envie de partager des goûts et des dégoûts à table, je t’invite avec plaisir, il suffit de me laisser un petit mot.

 

Grâce à elle, j’ai découvert un coin de France que je ne connaissais pas avec ses belles photos. Elle partage ses coups de cœur ciné, lectures ou musicaux et s’envole bientôt en Guadeloupe pour son voyage de noces..qu’elle nous ramène un peu de soleil !

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser? Sans hésitation : le chocolat!!!
2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant? Les escalopes à la crème servies avec des petites pommes de terre sautées, avec ma cousine c’était le plat incontournable que ma grand-mère nous faisait quand nous y allions. Et comme mon grand-père avait horreur de ça, c’était un plaisir de le narguer..

(crédit photo : blog popotte et parlotte)

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier? Une fois au restaurant j’ai gouté du magret de canard au chocolat! Un régal!!!
Avant de la faire gouter au monde entier, je rêverais d’en manger de nouveau en fait!

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écœure aujourd’hui,…) Peut être la noix de coco… j’ai eu une période ado où je ne mangeait que ça, j’avais même du parfum! J’en mange mais plus autant, je ne pourrais plus. Mais pour autant, je ne suis pas écœuré.
5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi? Les abats! Je ne peux vraiment pas manger des tripes, de la cervelle, des rognons… beurk, beurk, beurk!
6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui? Petite, c’est ma grand-mère qui me gardait et je garde le goût de la cuisine traditionnelle et du fait-maison. Et mon homme m’a appris à tenter d’autres choses, à aimer cuisiner et ce n’était pas gagné! J’aime manger mais cuisiner n’a pas été pour moi une évidence et un plaisir tout de suite!
7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte? Hum… du chocolat??? 😀
8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu? Vraiment j’hésite.. chocolat ou caramel beurre salé… Bon les 2!!!



9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire? Je me rends compte que rien n’est vraiment insurmontable quand on s’y met. Le plat que je rêvais de savoir faire car je pensais qu’il était vraiment difficile, c’était la tarte au citron meringuée. Je l’ai faite il y a un mois environ et en fait, non seulement c’est simple et en plus c’est super bon!
10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise? Oui, selon les périodes on y trouve quelques recettes principalement sucrées. Rien de bien exceptionnel, juste des choses que je tente ou que j’aime particulièrement.
11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…) Je vis dans une petite ville de 6000 habitants qui contient 3 restaurants « gastronomiques » dont un qui est au Michelin : La Flamiche, dans la Somme.

Tu es sûre que ton deuxième nom n’est pas chocoladdict, Lalydo ? Merci d’avoir répondu à cette ITW, je sais où manger si je viens chez toi un jour 🙂

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  que ton blog soit branché cuisine ou pas du tout, je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

Elle écrit des histoires pour les enfants remplies de gourmandise, elle met en avant des créatrices et des boutiques coups de cœur…elle nous entraîne dans son monde plein de douceur et de rêves, sauras-tu deviner de qui il s’agit ?
1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
Des lanières de guimauve à l’ancienne ! Un délice…
2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
Je dirais plutôt des sucreries (encore hihi !), la barbe à papa et les pommes d’amour des fêtes foraines. Magique !

(crédits photo : blog I love cakes)

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
Adorant le sucré-salé, j’ai récemment eu un véritable coup de cœur pour des bagels d’ananas au curry et au jambon.

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
Je déteste le poisson depuis toujours. Pouah !
5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
De la jelly pour que son coeur devienne tout rose et tout mou hihihi
6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
Toutes les personnes qui m’ont cuisiné un bon petit plat maison avec leur coeur ont influencé mon rapport à la cuisine, que j’associe au plaisir et au partage.

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?
Des tonnes de thé à la bergamote, mon péché mignon.
8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
Un bonbon !
(crédits photo : site gourmanding)
9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
J’ai très envie de faire des macarons à la pistache, mes préférés.

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
Oh oui ! L’héroïne de mes trois premiers livres, Lily Praline, est une petite fille très gourmande. Elle est née un jour d’été où j’ai dessiné un bonbon sous lequel j’ai ajouté un visage puis un corps et c’est ainsi que son histoire à croquer a commencé !
11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
Avec plaisir ! Amorino, de délicieuses glaces à l’Italienne sans colorant ni arôme artificiel et réalisées avec des oeufs fermiers biologiques et du lait entier (http://www.amorino.com/fr). Elles sont paradisiaques !! Je les ai découvertes lors d’une promenade sur le cours Mirabeau à Aix-en-Provence. Un souvenir extraordinaire pour mes papilles !!!
Merci Chocoladdict pour cette Poum interview gourmande, je m’en lèche encore les babines !
Merci Lucie Poum pour cette interview très sucrée..pour les lanières de guimauve à l’ancienne, je connais une adresse où elles sont terribles, si jamais je passe dans le coin, je pense à toi 🙂

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  que ton blog soit branché cuisine ou pas du tout, je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

Les hommes, vous êtes toujours les bienvenus :)

Edit : par le hasard du calendrier, ce mardi les rédactrices de Parents testeurs me tirent le portrait.

Elle habille les peluches en docteur, elle est une pro des listes, elle est fan des barbapapas et des cupcakes, et elle ouvre les interviews gourmandes de l’année 2011 l’as-tu reconnu?

(crédits photo : cooking nadoo)

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?

Des pâtes ! On peut varier les formes, les sauces, les accompagner de légumes, viandes… C’est un peu ma passion les pâtes. On en mange très souvent chez moi, c’est rapide à préparer et ça fait toujours plaisir à tout le monde. Mes préférées ? Les coquillettes 😀


2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

La soupe aux courgettes de ma mamie. Elle avait une recette secrète pour la rendre douce, onctueuse, et absolument pas amère : mettre de la vache kiri en quantité industrielle dedans. A chaque fois que j’allais chez elle je mangeais des litres et des litres de soupe aux courgettes, puis des coquillettes et du jambon, et au dessert on pouvait aller piocher ce qu’on voulait dans le « placard magique » : pots de crème de marron, glaces, nutella, marron suisses… Après, on ne mangeait plus pendant 2 jours !


3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?

Le risotto aux légumes verts. C’est trop délicieux. A chaque fois que je le fais goûter à des invités ils craquent, alors pourquoi pas le monde entier ?

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

Les pizzas. En fait tout le monde adore, mais moi pas. Je sais pas trop pourquoi, mais je ne trouve pas ça fun à manger. C’est sec, faut se taper la croute toute dure à la fin, pas marrant.

Par contre ce qui m’écœure le plus, et de loin, c’est le porc et le mouton. Toutes les sortes de morceaux, toutes les cuissons, toutes les sauces. Alors ça, c’est simple, rien que l’odeur me donne envie de m’enfuir !

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?

Une immense côte de porc. Beurk beurk beurk. Ou alors des sauterelles.


6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

Mon pôpa. Lui qui adore cuisiner il essaye désespérément de me convertir à la viande, sans succès pour l’instant. Il est passionné de cuisine italienne donc on mange beaucoup plus souvent des lasagnes et du risotto chez moi que du cassoulet et de la bouillabaisse !


7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

Quelle question ! Du chocolat bien sûr !
8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

Un truc régressif, sucré bien sur, qu’il ne faut pas mâcher… donc pourquoi pas un fondant au chocolat, ou alors le meilleur gâteau du monde (qui me vient de ma mamie chérie aussi) : le gâteau de marrons. Tu connais ?

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?

De la pâtisserie. J’aimerais bien avoir le courage de me lancer dans des vraies recettes, pas seulement des gâteaux au chocolat tout bêtes. Genre savoir faire un carrot cake, un cheesecake, une tarte à la rhubarbe… ça c’est la classe !


10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

Je crois, oui ! Je publie tous les week end mon Weekly Chocolate chez toi, je parle sans cesse de chocolat, j’ai fondé le super Gang pour la Protection des Cupcakes avec une autre blogueuse Euréka et j’ai reçu récemment un mail pour un mini partenariat disant « je vois que votre blog est orienté gourmandises » !

( crédits photo : victoria dressing )


11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

Scarlett’s Bakery, à Paris. Pour celles qui aiment les cupcakes c’est un petit paradis. Et pour les autres il reste des cheesecake, brownies, et chocolats chauds dignes d’un chocolat espagnol !

Sinon, une adresse chic où je suis allée étant petite et dont j’ai gardé un super souvenir alors que je n’aime pas du tout les « grands » restaurants étoilés (trop d’attente, trop guindé, trop cher, pas assez dans l’assiette) : Michel Bras dans l’Aubrac. C’est beau, classe, spacieux, original (il utilise des fleurs qui poussent sur le plateau de l’Aubrac dans ses plats). Le menu pour les enfants n’est même pas cher pour un grand resto, quelque chose comme 20 euros je crois (pour les adultes ça se corse). Et puis c’est là que j’ai découvert l’aligot !

Merci Chocoladdict pour cette itw qui m’a donné faim 😀 tiens, je vais aller reprendre un peu de chocolat à la fleur de sel !

Merci à toi Moo, j’attends la recette du gâteau aux marrons de ta maman maintenant )

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  que ton blog soit branché cuisine ou pas du tout, je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

Les hommes, vous êtes les bienvenus 🙂

Edit : l’arroseur arrosé, l’intervieweuse interviewée chez Virginie B

C’est une lyonnaise qui répond à l’interview gourmande aujourd’hui et les questions, j’aurais même pu lui poser en vrai puisque j’ai pris un chocolat chaud avec elle samedi dernier…elle revendique des vrais morceaux de névrose dans son blog, la formule me plait bien 🙂

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?

J’adore les pâtes, il y a tellement de façon de les cuisiner que je pourrais en manger tous les jours, sans aucun problème!


2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

Le hachis parmentier de ma maman, pour le repas du dimanche midi. Elle l’attaquait de bonne heure, ça embaumait dans la maison. En été, le hachis était remplacé par des tomates farcies. Encore aujourd’hui, quand je vais la voir, elle sait ce qu’elle doit me préparer pour me faire plaisir.


3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?

La feijoada! Ah, ah! Kezako? Un plat brésilien à base riz, de haricots noirs et de viande, accompagné de farine de manioc. Avec la petite sauce épicée, je pourrais me damner pour en manger! C’était le plat préparé par les Noirs au temps de l’esclavage, mais c’est pour moi un plat universel qui mérite d’être découvert. En plus, c’est nourrissant!

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

Aucun, j’ai beau retourner mon esprit dans tous les sens, je ne vois pas. Par contre,  tu ne me feras jamais manger de fruits de mer, ni d’escargots!

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?

Des cuisses de grenouilles! (beurk)

6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

Sans hésitation, je dirais Jules, qui m’a fait découvrir plein de nouveaux aliments et de façons de cuisiner. Il m’a également donné le goût de cuisiner pour faire plaisir, alors que jusqu’ici, c’était une corvée pour moi. Mais c’est encore lui qui tient les fourneaux le plus souvent, quant à moi, je m’occupe des desserts.

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

De la farine de blé,  on peut faire des milliards de choses avec!

8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

Du pain, tout simplement.

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?

Tous ceux que je ne sais pas encore faire! Mais j’aimerais surtout apprendre à faire de la pâtisserie comme une professionnelle.

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

Pas trop pour le moment, une recette de temps à autre, voilà tout. Par contre, qu’est ce que je peux manger comme chocolat en l’écrivant, dingue!


11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

Pour la gastronomie, l’Arc-en-Ciel, tout en haut de la tour de la Part-Dieu, à Lyon,  il faut avoir un portefeuille à soufflets mais ça vaut vraiment le coup!

Pour le coup de cœur, Saveurs partagées, 2 rue Camille Jordan, Lyon 1er , c’est bon, c’est beau, c’est original et c’est  tout à fait abordable!

Pour le sucré : Bernachon, dans le 6ème (pour les chocolats et les sorbets à la nougatine!)


Je peux partir en vacances avec elle car les pâtes tous les jours ça me va et puis je sais qu’elle aura dans ses bagages une bonne sélection de DVD et de livres…à moins qu’elle n’emporte avec elle sa série d’objets vintage…l’as-tu reconnu? Madame Sophie du blog Et sinon rien que je remercie !

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  que ton blog soit branché cuisine ou pas du tout, je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

Les hommes, vous êtes les bienvenus 🙂


Pin It