Tag

internet

Browsing

Qui n’a jamais eu affaire à une hot line dans sa vie ? Ces call centers implantés dans des pays où l’on peut payer les gens au lance-pierre et sur lesquels on tombe systématiquement le jour où l’on a un souci avec sa connexion internet par exemple.

Après avoir tapé 1 puis 2 puis 1 puis 3 puis 1, vous constatez qu’on vous a aiguillé vers le mauvais service ou que la ligne est saturée et qu’on vous demande de rappeler ultérieurement. Quand vous tombez enfin sur l’interlocuteur adéquat, le plus difficile commence. D’abord parce que vous avez l’impression d’avoir à l’autre bout du fil, non pas un être humain mais un robot qui récite des réponses toutes prêtes quelque soit votre question et qui ponctue toutes ses phrases d’un Madame X….(ce qui a le don de m’agacer).

Mieux vaut comprendre du premier coup car si vous cherchez un quelconque éclaircissement, on vous ressortira exactement le même discours et là votre courtoisie légendaire peut commencer à s’émousser. Inutile d’essayer d’entraîner votre interlocuteur hors de son sentier balisé, elle/il répondra complètement à côté de la plaque et vous pourriez être tentée de raccrocher brutalement.

Garder à l’esprit que les employés des call centers sont écoutés par leurs supérieurs, qu’ils sont pressés comme des citrons et ont des conditions de travail peu enviables (j’ai lu un livre intéressant sur le sujet il y a quelque temps mais le titre m’a échappé). Ça vous évitera de péter un câble quand ils vous déclareront qu’ils mettent jusqu’a 3 semaines pour vous envoyer une box (ils font des incantations autour avant ou quoi?), qu’ils ne savent pas quand ils couperont votre connexion actuelle en vue du basculement et combien de temps elle durera (de 10h à 3 jours est la fourchette !!!).

La perle de la conversation : quand la dame explique que pour installer la box, on peut s’aider des vidéos présentes sur le portail du site du fournisseur…sauf qu’à ce moment là, on n’a plus internet )…il faut les voir avant enfin précise la dame  qui ne se démonte pas !)

Bref si je disparais brutalement et sans explication, ne vous inquiétez pas…..je serai sûrement suspendue entre deux connexions )

Edit 1 : le dessin est de l’illustrateur Vidberg dont voici le blog, l’actu en patates.


Grincheux cette semaine c’était moi. Ras-le-bol des transports en commun et de mes 45 minutes du matin, 60 minutes du soir collés-serrés. Ras-le-bol de courir tout le temps. Abattement total devant l’état de l’appartement qui se salit et se bordélise à une vitesse incontrôlable. Découragement généralisé en pensant à la pile de repassage qui se renouvelle éternellement et ne diminue jamais que pour un ou deux jours. Motivation faiblarde pour mon boulot et conviction que la vie serait tellement plus agréable, riche, drôle si je travaillais moins. J’ose même pas imaginer ce que cela va donner quand il va commencer à faire nuit dès 6h du soir, que les jours seront froids et pluvieux…je vais peut-être me mettre au Prozac )

En attendant je lorgne vers ces femmes qui, après une grossesse mais pas que, ont monté leur petite entreprise et qui travaillent pour leur pomme à la maison. Eh je suis pas dupe, je sais que plein de sociétés se cassent la figure très vite, qu’il faut avoir un dossier bien ficelé, que la charge de travail envahit très souvent l’espace familial, du couple, perso….bref j’ai bien conscience que le job idéal il n’existe pas !  (quoique j’ai bien une petite idée sur la question)

N’empêche qu’elles se sont lancées :
Mademoiselle Bio qu’on ne présente plus aujourd’hui et qui, loin de se reposer sur ses lauriers, relooke son site régulièrement et  propose un blog en plus d’une classique boutique en ligne
Mathilde qui a créé le site Bagatelles, créateur de cadeaux gourmands, coquins, bien-être…mais oh que vois-je, il y a même un coffret qui s’appelle Chocolat Addict composé de différents produits à base de chocolat
– la jeune femme qui a mis en place Envie de fraises dont j’aime particulièrement les vêtements de grossesse (soulignons que sur ce créneau soit tu as de l’argent tu t’habilles chez Véronique Delachaux et tu as la classe, soit tu vas chez C &A et tu essayes de ne pas ressembler à un sac à patates…ok ok je caricature un peu mais le choix n’est pas non plus démentiel!)
Sophie Costa, artiste lyonnaise, qui créé des tableaux pour décorer la chambre de votre progéniture mais aussi la cuisine, la salle de bains

Bien entendu cette liste est loin d’être exhaustive et je ne suis sponsorisée par aucune des sociétés, personnes citées précédemment )

Et vous, votre job idéal vous l’imaginez comment?

Pin It