Tag

honoré

Browsing

Cette semaine, malgré la reprise du rythme, du travail, des horaires, de la routine, j’ai eu l’impression d’avoir bénéficié d’une cure de jouvence :

Samedi : j’ai rendu les clefs de la voiture de location sans une égratignure mais sans être plus capable que lorsque j’avais 18 ans de faire un créneau correct (il parait qu’il existe une voiture qui se gare toute seule, je la veux!)..j’ai tellement manœuvré que mon fils, qui a le mal des transports facilement, a eu juste le temps d’ouvrir la portière pour recracher son petit déjeuner et de conclure « Winnie l’ourson il vomit jamais parce qu’il n’est jamais en voiture ».

Dimanche : j’ai retrouvé mon ordinateur, mes mails, les billets de celles que je lis, des commentaires, j’ai pu charger les photos sur mon ordinateur…ça a effacé la fatigue du voyage, le rangement, les valises à défaire et tout ce qui va avec

 Lundi : je suis allée voir un film que je ne suis pas prête d’oublier, les Biens aimés de Christophe Honoré. J’ai adoré les chansons et la musique (d’ailleurs dès que je peux je les écoute à la maison et je t’incite à aller les découvrir sur deezer), ce chassé-croisé amoureux, le Paris des années 60, les scènes à Londres, Prague, la classe de Chiara Mastroianni, les rapports mère-fille et cerise sur le gâteau le délicieux accent des deux acteurs Rasha Bukvic (qui, au delà de l’accent, a un charme incroyable) et Paul Schneider….à chaque fois que je me plonge dans une histoire d’amour, j’ai l’impression d’avoir à nouveau 20 ans !

Mardi : ma fille m’a laissé toucher à ses cheveux pour lui faire deux petites couettes..j’ai vite pris une photo au cas où l’instant soit unique ! j’ai eu un peu l’impression de rejouer à la poupée )

Mercredi : j’ai retrouvé deux copines sur une péniche pour boire un verre et manger des tapas….je ne sais pas si c’était le décor, le mojito, les rires entre filles ou la conversation de la table voisine très olé olé mais je me suis sentie plus légère pendant toute la soirée

Jeudi : j’ai trouvé sur mon bureau le solde de mes congés et j’ai réalisé que mon départ pour ma vie d’étudiante approchait ..youpi !

Vendredi : en allant prendre un café au bar près de mon travail, on m’a qualifié de jolie demoiselle et on m’a offert des fraises tagada

…et tout ça alors que je vais bientôt avoir un an de plus )

Et toi, ta semaine? celle d’Arwen, celle de Virginie B

Edit : pour attaquer la rentrée gaiement, je te propose de venir te faire la belle avec nous en Angleterre pendant tout le mois de Septembre et de gagner un carnet de voyage spécial Londres pour lequel j’ai totalement craqué…alors je t’attends !

 

Il existe une rumeur selon laquelle l’été est synonyme de néant, de grosses daubes et séries B américaines au cinéma. Aujourd’hui je vais tenter de démontrer que c’est totalement faux et que tu peux envisager de te rendre dans les salles obscures en juillet et en août pour autre chose que  la climatisation.

Voici 6 raisons de faire rimer été et ciné :

1) Se balader dans la campagne anglaise, savourer le délicieux accent des personnages et partager leur tour des restaurants gastronomiques british dans The trip.(voir la bande annonce en VO et désolée pour la pub avant)

 

 

2) Être sous le charme de Mathieu Demy (ben oui je ne sais pas pourquoi mais je le trouve charmant…une fois je me suis même retrouvée assise à côté de sa mère, Agnès Varda et je n’avais qu’une envie, l’interroger sur son fils), goûter au plaisir d’une comédie romantique un peu inconsistante mais agréable à regarder avec l’Art de séduire (voir la bande annonce)

3) Traverser une partie du Canada en train, avoir presque froid dans son fauteuil …s’envoler avec le personnage masculin de Voyez comme ils dansent (voir la bande annonce)

4) Frissonner avec le dernier film d’Almodovar La piel que habito (voir la bande annonce ici)

5) Arriver en vaporeto à Venise, y poser ses bagages et observer les liens qui unissent André Dussolier, Carole Bouquet et Mélanie Thierry dans Impardonnables (voir la bande annonce ici)

 

 

6) Chantonner dans sa barbe, voyager des sixties à aujourd’hui, de Paris à Londres grâce aux Biens aimés, découvrir Michel Delpech en tant qu’acteur (voir la bande annonce)

 

De l’évasion, de l’amour, du suspense, de la bonne bouffe, des émotions, voilà tout ce qu’offre le 7ème art cet été !

Et toi, l’été tu vas au ciné?

 

 

Pin It