Tag

habitudes

Browsing

A l’époque préhistorique des blogs, les tags circulaient et beaucoup se prêtaient au jeu. Je ne vais pas vous la jouer c’était mieux avant mais quand j’ai vu passer les goûts bizarres sur le blog de Céline (qui, elle même, avait été inspirée par Victoria) j’ai trouvé l’idée sympa et j’ai eu envie de vous raconter à mon tour quelques unes de mes bizarreries :

  • Le reggae c’est sensé être la musique la plus cool du monde, la musique qui te détend et te fait sentir relax et bien chez moi cela a l’effet strictement inverse. Deux morceaux de reggae à la suite est mon grand maximum, cela me tape sur les nerfs (oui même Bob Marley).
  • Je préfère Pio Marmai à Ryan Gosling et Riccardo Scarmacio (sauf quand son principal centre d’intérêt dans la vie semble être le carrelage, ceux qui ont vu Master of None comprendront) à Brad Pitt. J’ai un souci avec les acteurs américains et leurs mâchoires carrées, ils sont sûrement intelligents mais je les trouve globalement aussi expressifs qu’un escargot (le summum étant peut être atteint par Tom Cruise).
  • Je sais me brosser les dents et me coiffer en même temps mais je ne suis pas capable d’écrire un article en écoutant de la musique (soit je me mets à chanter, soit mon esprit vagabonde)
  • Je comprends la phrase « ce n’est qu’un film », je sais que « ce n’est qu’un film » et pourtant je les vis comme si cela était la réalité : j’ai tellement était dégoûtée des scènes où Dominique Farrugia vomit quand il est content dans La cité de la peur qu’en sortant du cinéma, j’ai vomi / j’ai failli partir de la salle pendant les premières scènes de La chambre des Officiers alors qu’on ne voit strictement rien, juste le visage plein d’effroi de ceux qui découvrent cette gueule cassée sur un brancard / je détiens probablement le record de celle qui pleure le plus souvent au cinéma (et parfois cela se joue sur quelques secondes, une micro-scène, un échange de dialogues)
  • Je suis maman mais les nourrissons ne me font pas craquer (attention bouchez-vous les oreilles les anti-Foresti je trouve même les bébés, dans leurs premiers mois, plutôt pas beaux avec leur grosse tête et leur absence de cou), j’ai horreur des jeux de société, des squares et des jeux de carte, Henri Dès me donne envie de sauter par la fenêtre, je fuis les parents qui ne parlent que de leurs enfants
  • Je n’ai jamais vu Star Wars, Le seigneur des anneaux ou GOT, pas par snobisme mais parce que je n’adhère pas du tout à ces univers
  • Le mariage n’a jamais fait partie de mes rêves (même en petit comité)
  • Je ne mange pas d’huitres (visuellement c’est juste pas possible), pas de viande crue (et pire il faut qu’elle soit bien cuite), pas de poisson cru (ou alors mariné) donc pas de sushi …au delà du goût, j’ai toujours peur d’être malade avec certains aliments (tout ce qui est frit je crains aussi) car je déteste vomir (ok personne n’adore vomir mais moi je fais tout pour que cela n’arrive pas)
  • Extérieurement je parais calme et je ne suis pas expansive mais en vrai je suis une émotive hypersensible.  Un jour par exemple j’étais en vacances à la montagne et j’ai laissé mes enfants jouer seuls dans une sorte d’aire de jeux. Quand je suis revenue les voir 10 minutes plus tard, ils n’étaient plus là. J’ai couru à l’endroit où nous étions attablés je ne les ai pas vu non plus. Bon on s’étaient juste croisés plusieurs fois mais je me suis faite une telle frayeur intérieure que j’ai fait un malaise juste après.
  • J’ai habité à Clermont-Ferrand, Châteauroux, Montélimar, Grenoble, Pau, Paris alors quand on me demande de quelle région je suis, j’ai un peu de mal à donner une réponse tranchée. Aujourd’hui je me sens plutôt lyonnaise (mais pas trop chauvine j’espère ) et bretonne à chaque fois que je mets un pieds là-bas : )
  • J’ai un blog depuis 11 ans , je suis plutôt active sur les réseaux sociaux mais j’évite autant possible de montrer ma tête…j’ai bien conscience que c’est contradictoire, d’autant plus à l’époque des selfies
  • Lorsque j’aime une chanson, je l’écoute en boucle mais VRAIMENT en boucle jusqu’à ce qu’autour de moi, on commence à envisager l’internement psychiatrique. En ce moment c’est ça :

et ça

  • Je suis bien plus « out of control » dans un magasin qui vend des cercles à entremets, des poches à douille et tout le matériel lié à la pâtisserie que dans une boutique de chaussures ou une maroquinerie
  • Les diamants, les pierres précieuses, la bague que le Prince Harry a offert à sa fiancée, cela ne me fait ni chaud ni froid, par contre je craque pour les boucles d’oreilles, les manchettes et les pendentifs de petits créateurs

Et vous, alors, racontez-moi vos goûts bizarres ou peut être des points communs avec les miens ?

Dimanche soir séisme de force 4 à la maison. Le papa du chérubin a osé séparer deux petits suisses en les coupant devant lui  d’un clac diabolique. Devant ce qui semblait constituer une grave erreur, le principal intéressé s’est complètement affolé. Le papa est reparti dare dare chercher deux petits suisses soudés pendant que je recollais les morceaux.

Petite liste non exhaustive des psychorigidités du fiston :
c’est maman qui amène à la crèche et papa qui lève les écrous le soir et si jamais papa se toque d’échanger sa soirée contre sa matinée il a le droit à un grand numéro de pleurs en arrivant à la crèche…

le chérubin prend son biberon de lait chocolaté sur le canapé avec un accompagnement...t’avise pas de poser sa boisson sur la petite table devant lui ou de zapper le krisprolls, la cracotte ou autre, à moins que tu ne cherches le drame

attention à la pureté de l’eau du bain ! de la mousse (qui visiblement une fois l’a piqué si on l’écoute), une trace microscopique de saleté (même venant du baigneur) et le bain se transforme en un trempage seconde

les capuches des gilets agacent, les pulls en laine grattent, les écharpes serrent toujours trop le cou...on le laisse râler mais non nous n’allons pas sacrifier toutes les capuches et non tu ne sors pas le cou nu fils !

– le summum semble être atteint quand le fiston veut rentrer à la maison au moindre rayon de soleil ou souffle de vent un peu fort qui l’indispose

Il parait que les enfants aiment leur petite routine, j’espère quand même qu’il ne va pas s’enliser dans les habitudes sinon ça risque de devenir très vite insupportable. Oui je sais c’est facile de taper sur plus petit que soi mais il serait peut-être bon de faire son auto-critique parfois, non ?

Petite liste non exhaustive des psychorigidités de votre serviteur :

impossible de dormir dans une chambre si j’entends le moindre bruit de moustique…je monte sur les meubles, j’ensanglante les plafonds et les murs de la chambre s’il le faut, je règle mes yeux en position bionique mais je leur fais la peau un par un

boire un café sur une table pleine de miettes me cache le plaisir du café…si je ne suis pas chez moi, j’ai l’éponge qui me démange

je préfère me retenir toute la journée et faire courir un grave péril à mes reins plutôt qu’aller dans des wc à l’hygiène douteuse…en général j’envoie l’homme en éclaireur

je me sens toute nue si j’ai rien à lire pendant mon trajet quotidien en transports en commun…à coup sûr quand tu n’as pas l’air absorbé, le fou du tram t’apostrophe et ne te lâche plus jusqu’à ton arrêt

je ne peux pas rester plus de deux jours sans me laver les cheveux, au delà j’ai l’impression d’avoir une friteuse sur la tête….je me souviens à la maternité m’être traînée jusqu’à la salle de bains alors que mon corps entier demandé grâce…

je suis intraitable sur le choix des restos...en fonction des desserts ! s’ils ne me font pas saliver ou s’ils sont assez classiques pour que je puisse les faire moi-même (mousse au chocolat, tarte aux pommes..), le resto est rayé d’office…

Et je ne vous parle même pas des rigidités de l’homme )…avec des parents pareils, le chérubin est mal parti…

Et vous, sur quoi êtes-vous psychorigide?

Pin It