Tag

grande roue

Browsing

grande roue 3

J’ai bien conscience que pour la grande majorité des gens, s’offrir un tour de Grande Roue est un non-événement mais gardez en mémoire que je suis à mon maximum lorsque je fais le train de la mine à Eurodisney. J’avais envie depuis longtemps de prendre de la hauteur (Aller plus haut, Aller plus haut comme aurait dit Tina Arena -sacré référence je sais- l’histoire  ne dit pas si elle parlait de Grande Roue, de parachute ou seulement d’exercices de chant) mais je ne trouvais personne pour m’accompagner. Vertige, froid, vent, mise en doute de la solidité de l’édifice, estomac barbouillé, toutes les excuses étaient bonnes pour que je reste à terre (oui parce que seule c’est carrément pas drôle). Jusqu’au jour où je vis que Yelp Lyon proposait un événement entre yelpeurs pour ceux et celles qui souhaitaient monter dans la Grande Roue pour la première fois. Débordant d’enthousiasme, je m’inscrivis sur le champ et c’est ainsi que je me retrouvais hier un peu avant l’heure du rendez vous place Bellecour.

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]En bas de la grande roue [/typography]

J’eus le temps d’admirer sous toutes ces coutures cette roue de 55 mètres, de trouver qu’elle tournait un peu trop vite, d’entendre des filles crier une fois en haut (sûrement une bande son pour attirer le chaland) et de commencer à me demander si l’idée était si bonne que ça.  Une des participantes étaient en retard, comme si on essayait de tester ma motivation. Vous savez comme lorsque vous êtes dans la salle d’attente de votre gynécologue et que vous attendez depuis longtemps..l’idée de vous enfuir ne vous traverse jamais l’esprit ?

Finalement tous les participants ont fini par arriver, deux équipes se sont formées : team chochotte et team mêmepaspeur (et même que j’étais dans celle là et toc). On a pris une photo avant de monter, au cas où l’on serait nettement moins frais à la descente. Les cieux nous attendaient …

grande roue 1

grande roue 2

grande roue 4

grande roue 5

grande roue 8

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Assise dans la grande roue [/typography]

Juste avant de monter, il est possible de regarder un petit film en accéléré de la construction de la tour histoire de vérifier qu’il y a bien tous les boulons. Sur la vitre de la caisse, il est rappelé que la Grande Roue est sous surveillance vidéo (pour dissuader quelqu’un de se pencher trop ou de s’envoyer en l’air au sens propre du terme ? ) ainsi que quelques chiffres indiquant que l’attraction est composée de 42 gondoles et de 65 000 ampoules (en gros vous cassez pas à essayer de compter, on l’a déjà fait pour vous).

Une fois mon ticket à la main, j’ai regardé la tête des gens du tour précédent : personne n’était pâle, vert ou en train de vomir…ça m’a rassuré. A peine installée, la Grande Roue a démarré. Les plus téméraires se sont accrochés à la barre centrale, d’autres ont tenté d’immortaliser l’instant avec leur téléphone portable ou avec leur appareil photo…Lyon by night vu à 60 m de haut (oui entre temps on est passé de 55m à 60m, ne me demandez pas pourquoi) ce n’est tout de même pas tous les jours.

Si vous avez le vertige, vous pouvez toujours vous concentrez sur l’édifice, regardez au dessous de vous, envoyer des coucous à la nacelle juste devant vous mais ce serait quand même dommage de ne pas jeter un œil sur la ville qui se déroule à vos pieds, scintillante et magique.

grande roue 10

grande roue 11

grande roue 16

Lors du premier tour, la Grande Roue s’est arrêtée une fois qu’on était en haut, pas pour que nous puissions chanter « quand te reverrais-je pays merveilleux, tous ceux qui s’aiment vivent à deux » mais pour prendre quelques photos sans que cela ne bouge trop. Il faisait froid, la gondole se balançait un peu avant de redescendre assez sèchement, c’est sûrement pour ces raisons que la plupart de mes clichés sont flous.

grande roue 12

grande roue 14

 Verdict ? que vous soyez touriste ou pas, prendre de la hauteur et admirer d’un côté le Vieux Lyon, Fourvière, les quais de Saône et de l’autre côté la presqu’île, ça vaut le coup. Personne, même dans la team chochotte, n’a paniqué ou n’a demandé sa maman pendant le tour qui ne dure pas bien longtemps. Maintenant à chaque fois que je passerais devant les gondoles qui s’élèvent vers le ciel, je pourrais déclarer « J’y étais ».

Pin It