Tag

glop pas glop

Browsing

Les enfants sont énervés, les maitresses et les maitres épuisés mais heureusement ce soir la cloche de la liberté va sonner, l’occasion parfaite de dresser un mini-bilan de la rentrée des enfants :

Glop : J’ai passé un seul coup de fil et je suis tombée sur la super nounou, douce, maternelle, souriante, toujours positive, qui traite mes enfants comme si c’était les siens, qui veut bien garder un bébé et récupérer aussi le plus grand à la sortie de l’école, qui n’exige pas des horaires impossibles à tenir.

Glop : Finis les cacas malodorants, les diagnostics d’otite toutes les semaines, les « votre fille, elle me casse les oreilles », les leçons d’éducation à la Aldo Naouri, les descriptions de chacun des repas comme si mes gosses avaient déjeuné chez Ducasse.

Pas glop : j’ai perdu une source intarissable d’inspiration pour mes billets

Glop : j’ai appris hier complètement par hasard que Mme je sais tout côté enfants a arrêté le métier d’assistante maternelle. Elle a enfin compris qu’elle n’aimait pas les gosses…à moins que ce soit les miens qui l’aient définitivement dégoûté de ce job )

Pas glop : au début de l’année, dès que je prononçais le mot cantine, le chérubin se mettait à fondre à larmes. Belle maman était prête à abandonner la région parisienne et son planning surchargé de retraité pour soulager la peine de son petit fils. De mon côté, je me renseignais sur les tarifs d’une dame qui prenait des enfants juste pour le déjeuner…10 euros par midi, ça m’a calmé.

Glop : finalement, les choses se sont tassées toutes seules et même si le fiston est affamé le soir, le plan hors sec n’a pas été déclenché.

Glop : grève de cantine depuis plus d’une semaine suite aux revendications des atsem qui sont de moins en moins nombreuses pour encadrer les enfants le midi. Bien entendu je les soutiens mais il y a un qui vote la grève illimitée..le chérubin !

Glop : tu peux profiter des vacances de la Toussaint pour aller à la journée portes ouvertes organisées par Oral-B et sensibiliser tes enfants sur une bonne hygiène bucco-dentaire. Un espace interactif d’informations et de jeux, des conseils pour réapprendre les bons gestes pour eux et pour toi avec des étudiants dentistes, la possibilité de tester la nouvelle brosse à dents électrique de la marque et repartir avec (les détails pour s’y rendre sur le site au bonheur des dents)

Ils sont peut-être en vacances eux mais pas moi…alors vive le week-end )

Et toi, en vacances?

Glop : Masterchef ce n’est pas que de la cuisine nous avertit-on dans le générique…la preuve on demande aux candidats de ne pas faire de la blanquette de veau avec les ingrédients de la blanquette de veau …et ça loupe pas, y en a un qui nous fait la sauce de la blanquette avant de se ressaisir

Pas glop : quelqu’un peut m’expliquer à quoi sert Carole Rousseau? parce que pour dire des trucs aussi intéressants que « L’épreuve est terminée. En tous cas, ça sent divinement bon », on peut s’en passer.

Pas glop : Romain en prend plein la tête ce soir…face à la couleur de ses oignons, Demorand lui demande si c’est croquant ou cramé puis l’achève d’un « ça n’a pas de goût sinon un mauvais goût ».

Glop : dans Masterchef, il y a au moins deux sosies. Marine, la prof de français, ressemble comme deux gouttes d’eau à la chanteuse Anaïs et je m’attends à tout instant à ce qu’elle se mette à chanter « ce mélange de sentiments, aromatisé aux fines herbes ». Quant à Cyril, il me fait penser à Robbin Williams.

Pas Glop : Demorand semble donner des cours de prononciation aux candidats quand il s’adresse à eux tant il espace chacun de ses mots par des silences..d’ailleurs Carole Rousseau finit par l’imiter et c’est doublement agaçant.

Pas glop : côté montage, la production ne met pas forcément en avant les bons mots des candidats. Exemple  » L’aventure peut s’arrêter. Ça fait peur car je n’ai pas envie que ça s’arrête ».

Glop : lors de la seconde épreuve par équipe, l’émission se transporte à l’ambassade américaine à l’occasion de l’anniversaire de Monsieur l’ambassadeur. La voix off nous annonce un casting d’enfer : Philippe Labro, un des plus grands écrivains français (discutable), Laurence Ferrari, Ingrid Chauvin qualifiée de somptueuse et Guy Savoy. Je ne peux pas m’empêcher de me demander si l’ambassadeur n’a pas mieux à faire que de participer à une émission de télé réalité et quel est le rapport des invités avec les États-Unis.

Pas glop : Joël craque pour une histoire de poêle qu’il a balancé car il se brûlait la main ce qui lui a valu le sermon d’un chef mais le vrai drame c’est le poil que trouve Ingrid Chauvin dans son assiette de viande.

Pas glop : je crois voir Brialy à la table de Monsieur l’ambassadeur..c’est Guy Savoy )

Glop : au final c’est l’équipe bleue qui gagne à un cheveu…enfin à un poil )

Pas glop : Quant à Thomas, le homard l’a tué puisqu’il est éliminé suite à son entrée sans succès

Pas glop : tu savais que dans la bolognaise Camdeborde mettait du piment d’espelette, de l’orange et du citron ?

Glop : tu peux m’expliquer pourquoi Carole Rousseau s’en va toujours d’un pas décidé quand vient l’heure de la dégustation?

Pas glop : Romain continue à en prendre pour son grade dans l’épreuve de la boîte mystère…et c’est finalement Cyril qui se met à chouiner quand Demorand qualifie son plat de trop précieux

Glop : finalement les chefs ont adoré ce que Cyril a cuisiné et voilà que Robbie Williams nous reverse une série de larmes..il est sur de vouloir être cuisinier?

Pas glop : non mais qu’est ce qu’ils ont tous à pleurer? ils leur envoient des gaz d’oignons ou quoi? C’est Virginie qui s’y met maintenant

Glop : Steeve, Romain et Philippe sont soumis au test sous pression…je n’y peux rien mais rien que le nom de l’épreuve et la façon dramatique dont Carole Rousseau le prononce me font rire

Pas glop : quand j’apprends que les candidats doivent cuisiner des abats, je trouve ça moins drôle

Pas glop : je comprends pourquoi l’émission n’a pas de fortes audiences, c’est interminable !

Glop : Demorand a une collection d’écharpes ou de foulards impressionnante..il a la gorge fragile Nico Seb?

Pas glop : à 23h36, les gros plans sur le riz de veau ont tendance à me retourner l’estomac…je veux mon lit mais TF1 balance une nouvelle page de pub !

Pas glop : L’homme a pitié de Carole Rousseau qui n’est là que pour annoncer des questions aussi difficiles que « les candidats ont cuisiné à l’ambassade des Etats-Unis ou de Russie? »… il connaitrait son salaire pour l’émission, je ne crois pas qu’elle lui ferait peine longtemps.

Glop : Steeve qui n’avait jamais cuisiné le riz de veau a réussi la cuisson la plus parfaite et est sélectionné pour l’émission suivante ainsi que Romain jugé plus apte à progresser par la suite.

Pas glop : Philippe va-t-il retourner à sa vie de ferrailleur ou ouvrira-t-il une table d’hôte? nous ne le saurons jamais…

A vous les studios…

Bon ben voilà c’est ma dernière année dans la tranche des 24-35 ans, l’année prochaine je serai une vieille pour les instituts de sondage et les journalistes au moins. Je me demande si je vais arriver à être drôle sur un billet consacré à ma décrépitude….tentons le coup :

Pas glop : autant je peux faire illusion face à la vendeuse de portables, autant face à un groupe de jeunes bacheliers sentant encore le biactol les Madame fusent et j’accuse le coup à chaque fois que je leur demande leur date de naissance (ils ont quand même la moitié de mon âge !) et quand je pense au Lauréat, ça ne m’excite pas un quart de seconde )

Glop : aujourd’hui je sais bien plus ce que je ne veux pas et ce que je veux que lorsque j’avais 20 ans…c’est positif ça, non?

Pas Glop : j’aurais pu écrire les paroles d’une des chansons pourries de Laurie « moi j’ai besoin d’amour »…les années passent et j’ai toujours besoin, même si c’est impossible, d’être aimée de tout le monde

Glop : j’étais complexée jeune, maintenant j’ai des complexes..la différence? je ne me camoufle plus sous des pulls difformes

Pas glop : ça fait une éternité qu’on ne m’a plus dragué..à 20 ans je ne faisais pas tourner toutes les têtes mais j’avais des ouvertures comme dirait Michel Blanc…je ne sais pas si je dois mettre ça sur le compte des années ou de la maternité…

Glop : de nature timide, je constate qu’avec l’âge je rougis moins, je regarde moins mes chaussures et je prends même la parole devant des groupes de 30 personnes

Pas glop : au moindre trou de mémoire, j’ai peur d’avoir Alzheimer

Glop : je ne suis toujours pas mariée, ni proprio…j’ai encore l’impression d’être un peu libre (malgré les deux enfants )

Pas glop : je ne pense pas vraiment à ma propre vieillesse (même si je constate qu’il me faut deux jours pour récupérer une soirée tardive) mais je ne me résouds pas à l’idée qu’au fil des ans la probabilité de perdre des êtres chers augmente et je ne sais pas comment je vais affronter ça …

Glop : j’ai encore très peu de rides, la coloration cache mes cheveux blancs, je danse dans mon salon à la moindre note, j’adore le nutella et les bonbons, je suis plus jean-veja que tailleur-escarpin, je sue comme  une vache (classe comme expression hein?) au cours de zumba mais suis les chorégraphies aussi bien que les merdeuses de 20 ans…bref je peux  encore tromper les moins observateurs )

Auto-verdict : je n’ai pas été drôle du tout…je savais bien que j’aurais du entamer la bouteille de champagne..

Edit 1 : et j’ai toutes mes dents car on ne m’a pas enlevé mes dents de sagesse )

Edit 2 : tu sais ce qui me ferait plaisir pour mon anniversaire? que tu me racontes ton rituel réconfortant avant le 29 septembre…du chantage? oui tout à fait mais c’est mon anniversaire !

Pendant que tu reprenais le boulot, transpirais dans les transports en commun, essuyais les larmes du petit dernier qui ne voulait pas rester à l’école, je me prélassais délicieusement en Corse, pas loin d’Ajaccio (et cette année vu mon programme cela ressemble fort à ma vision de la paresse, Sandra)…résumé :

Glop :  J’ai été subjuguée par la beauté du cadre dans lequel j’ai passé une semaine de vacances…côté pile la montagne, côté face la mer transparente et le mariage des deux est juste à couper le souffle

Pas glop :  Partir sur l’île de beauté et ne faire aucune excursion, c’est un peu stupide, non? sauf qu’avec une enfant de 11 mois et un garçon de 4 ans qui est malade au moindre virage, bizarrement cela ne m’a pas tenté…je ne vais donc pas t’inonder de photos cette fois-ci…et puis  cela me fait une excuse pour y retourner en amoureux et visiter vraiment cette région magnifique

Glop : l’avantage c’est que je me suis retrouvée souvent toute seule dans la piscine pour quelques longueurs …idem pour la plage, seule dans une mer à 26° avec comme uniques compagnons des petits poissons ça se rapproche du paradis

Pas glop : les contacts avec l’autochtone ont été peu concluants, les commerçants étant aussi sympathiques que des gardiens de prison…le corse s’apprivoise-t-il? n’aime-t-il pas le touriste et/ou le métropolitain? le corse est-il ouvert? je m’interroge…


du chocolat

un carré de sucre avec l’emblème corse


si tu n’as pas compris que le miel vient de Corse,
c’est que tu y mets beaucoup de mauvaise volonté

Glop ou Pas glop ?: en même temps quand on voit la façon dont ils mettent en avant leur identité, on a déjà une partie de la réponse

Glop  : l’insulte suprême visiblement là-bas c’est « fais pas ton parisien », sous-entendu sois pas pressé…on pourrait leur retourner l’argument « fais pas ton corse » sous-entendu, bouge toi un peu mais quand on voit leur cadre de vie, on se dit aussi  qu’il serait dommage de courir

Glop : fiadone, charcuterie et fromages corse, veau à la corse servi avec une polenta à tomber par terre, filet de loup à la tapenade et au thym frais, bisque de crevette, gratinade de courgettes et de tomates, beignets au brocciu… côté gastronomie, il n’y a pas à dire les corses assurent

Pas glop : assistant à un concert de polyphonies corses, je me suis demandée si la main sur l’oreille c’était pour le folklore ou pas…les gars entre deux chants affichaient une mine de six pieds de long comme Yves Mourousi du temps où il présentait le journal du 13h…les corses, un peuple martyr?

Glop : je pensais bêtement que les paillotes ressemblaient un peu à la maison de paille d’un des trois petits cochons mais pas du tout ce sont des vrais restos en bord de mer où il est plus qu’agréable de s’attabler…

Pas glop : encore que la présence de Miss Zen transformée en Miss Ronchon quasiment pendant tout le séjour, suite à une poussée dentaire, de la fièvre et une bronchite a un peu gâté l’ambiance (elle pourrait pas être malade en silence?))

Pas glop : quand j’ai vu arriver le médecin, j’ai cru que c’était le plombier…bourru et taciturne, il a fait pleurer Miss Zen du début à la fin de l’examen , elle qui ne moufte jamais lors des visites chez la pédiatre

Pas glop : dans ces cas là, loin d’être une mère dont on loue la patience à toute épreuve, j’ai plutôt tendance à penser intérieurement « pourquoi ai-je fait des enfants? étais-je vraiment faite pour? »…devant ma mine un brin exaspérée, une maman m’a suggéré de faire comme elle, payer les vacances à la nounou et l’emporter en Corse…ben voyons )

Glop : le fiston s’est trouvée une petite copine plus belle selon lui que le coucher de soleil sur la plage (et pourtant boire une sangria dans ce cadre ça efface tous les soucis)…mais c’est encore à moi qu’il a offert les fleurs honteusement coupées dans les espaces communs )

Voilà j’espère que mon appartement ne va pas être plastiqué suite à ce billet…demain toutes les participations en ligne du concours Laissez parler vos petits carnets et le nom de la gagnante après tirage au sort !

Glop : on sait tous aujourd’hui que le soleil sans protection c’est mauvais pour la peau, mais avoue on est quand même plus beau quand on est bronzé, non? …écran total pour moi ayant l’épiderme d’une rousse mais j’ai quand même un petit teint hâlé plutôt assorti à mes yeux verts, quant  à l’homme le bronzage lui va super bien !

Pas glop : Miss Zen n’a pas encore saisi à 11 mois l’importance de mettre un chapeau à la plage..elle n’a de cesse de l’enlever, défaisant même mes nœuds…je garde espoir en me rappelant que son frère faisait exactement pareil et qu’il a passé la semaine la casquette vissait sur la tête

Glop : être à deux minutes à pied de la plage sans voiture ni stationnement à chercher…pouvoir retourner à l’appartement aux premiers signes de fatigue de l’un ou à l’envie de grosse commission de l’autre (c’est du vécu), c’est un luxe, non?

Enorme pas glop : je n’ai jamais vu une plage aussi sale à la fin de la journée…des mégots de cigarette partout, des tessons de bouteille, des bouts de verre, des pansements flottants dans l’eau, des bouteilles de coca-cola en plastique vides, une vraie poubelle ! tous les matins, la municipalité nettoie la plage avec un camion, mais ne vaudrait-il pas mieux éduquer les gens à respecter un minimum les espaces publics? Je suis loin d’être une ayatollah de l’écologie mais là vraiment ça me fout en rogne !

Glop : inventer des histoires de pirates cachés dans les buissons ou sur les bords de route pour faire oublier au fiston son mal des transports à peine a-t-il posé une fesse dans une voiture, constater qu’il me suit dans mon délire et qu’il oublie son estomac barbouillé

Pas glop : partager la chambre avec Miss Zen qui supporte mal apparemment la cohabitation nocturne et qui le fait payer en se réveillant toutes les deux heures…quand en plus, un des voisins transforme son jardin en boîte de nuit extérieure jusqu’à 4h du matin et qu’il ne nous invite même pas, je commence à douter du fait que les vacances soient du repos

Pas glop : les restaurateurs de Carry le rouet se sont donnés le mot le soir du 15 août et ont tous proposé des menus à 40 euros …tout ça pour une entrée, un plat et un dessert (surgelés en général) et une vue sur le feu d’artifice quand même…le touriste, vache à lait, malgré la crise, c’est toujours d’actualité dans certaines régions de France

Glop : assister à une complicité grandissante entre frère et sœur et à leurs séances de câlin matinales..en profiter avant qu’ils ne se tirent les cheveux et se disputent dans quelques temps

Pas glop : prendre le prétexte des vacances pour supprimer le biberon car à 4 ans, on est bien trop grand pour boire dedans…et du coup se retrouver avec un fiston qui ne boit plus de lait )

Pas glop : les stressés qui ne te laissent pas descendre du TGV alors que tu as deux valises, un gros sac dans le dos, la poussette, un enfant dans les bras, un autre à la main, ça m’énerve !!!! heureusement il y a aussi des gens civilisés qui t’aident à descendre…

Glop : attendre encore un peu pour se sentir déprimée par la reprise et la rentrée car demain on remet ça et pas au même endroit )

(le pied en photo est celui de Miss Zen pour Fr@mboize )

Best of du mois d’août en prime !

 Et toi, quelle est la plus belle plage dont tu te souviennes?

Glop : la fille qui a changé mon forfait de téléphone mobile m’a dit enthousiaste « en plus vous bénéficiez des forfaits moins de 26 ans »…ah non pas du tout mais à un mois de mes 35 ans, ça m’a fait plaisir et tant pis si c’est de la flatterie rayon vendeuse, elle avait l’air sincère

Pas glop : c’est confirmé c’est pas Plastic Bertrand qui chantait ça plane pour moi …mais pourquoi cette histoire sort 30 ans après?

Glop : les anglais ont aussi leur glace désormais avec la lemond curd aux morceaux de meringue et crois-moi c’est une tuerie !

Pas glop : le sommeil de Miss Zen est totalement incontrôlé en ce moment…grasse mat de folie et nuit blanche, j’accumule les cernes sous les yeux

Glop: si tu n’es pas trop prude, je te conseille la lecture de la bande dessinée de Zep, Happy sex, sortie depuis un petit moment déjà mais que j’ai lu récemment…difficile de te raconter alors je mets une petite bulle en illustration en espérant que c’est lisible

Glop : Nuage de filles m’a tiré le portrait cette semaine, juste en dessous de la photo de la belle Vahina Giocante (qui fait baver l’homme à la seule évocation de son nom)..heureusement que j’ai gardé mon avatar )

Pas glop : je ne suis plus dans le top 20 du classement Wikio…rassure-moi, mon blog n’est pas plus mauvais que le mois dernier?

Glop : si j’habitais près d’Arles, j’irais aux rencontres de la photographie, voir l’exposition « Prisons, derrière le mur des idées reçues » parce que les conditions de détention aujourd’hui en France sont indignes d’une démocratie mais aussi les portraits de Claude Gassian ou la cour de récréation vue par Marion Poussier

Pas glop : Fr@mboize, Angélita, la F. coupée en deux, Alice, Cétoile, Carobo, Ange-étrange, Cléopat j’attends votre adresse sinon je ne pourrais pas vous envoyer de carte postale, merci les filles !

Pin It