Tag

formation; vie professionnelle

Browsing

 Ce n’est peut-être pas l’événement du siècle, encore moins pour ceux qui ont l’habitude d’être devant un parterre d’élèves et derrière un tableau noir mais la semaine dernière j’ai joué à la formatrice l’espace d’une matinée. Pour quelqu’un de réservé et timide comme moi, ce n’est pas banal. Je n’ai jamais été très à l’aise en groupe, pas du genre à prendre la parole si il y a plus de 4 personnes autour d’une table, je préfère discuter en tête à tête avec ma voisine. Bien-sûr j’ai déjà eu l’occasion professionnellement de m’adresser à un groupe plus ou moins important mais pas pendant presque 3 heures et pas en tant que freelance pour un public de bibliothécaires (ce que j’étais avant pour ceux qui prennent le film en route).

Quelle idée d’aller se mettre dans des situations où je sais d’avance que je ne suis dans ce qu’on appelle sa « zone de confort« . Paradoxalement, je crois que régulièrement j’ai besoin de ce genre de mini-défi (l’an prochain je cours le marathon….non je plaisante) pour « avancer », me motiver. Pour certaines personnes, la routine est rassurante, moi elle m’étouffe. C’est peut-être pour échapper au train train quotidien que j’ai accepté cette proposition quand on me l’a faite il y a déjà plusieurs mois.

N’empêche que la vieille au soir, après avoir vérifié 10 fois que j’avais bien ma clef USB dans mon sac, une bouteille d’eau (le trac donne la bouche sèche si jamais ça peut servir, sachez le ! ) et à quelques heures du grand oral, je me demandais un peu dans quelle galère je m’étais mise. Du genre :

fatigué

Sans surprise, j’ai passé une nuit assez mouvementée, le style du nuit où l’on se réveille à 5h avec le sentiment qu’on a raté son réveil…puis toutes les 5 minutes environ jusqu’à ce que cela soit vraiment l’heure. Sur le chemin du trajet jusqu’à l’organisme de formation, j’étais extérieurement très calme, mais intérieurement ça donnait ça :

stress

Quand j’ai commencé à prendre la parole, avec toutes ces paires d’yeux braqués sur moi (bienveillants sans doute), j’avais l’impression de me retrouver à l’école le jour où on devait plonger dans le grand bain devant tous les autres élèves et plus on attendait en regardant l’eau de la piscine, plus la trouille au ventre augmentait.

J’ai sauté (je ne sais pas plonger ), je n’ai sûrement pas assez respiré au bon moment et parfois j’ai pas mal bafouillé….

tumblr_n7dl5eLGMi1s1mrueo1_500

mais je ne me suis pas sentie particulièrement mal à l’aise ou à côté de la plaque. J’aurais voulu être plus pédagogue, convaincante, drôle pour captiver mon oratoire …c’est peut-être un peu trop demandé pour une première fois. En sortant j’ai hésité pour décompresser entre :

tumblr_mgd4159ZVP1qdpfxpo2_500ou ….

tumblr_inline_mguly9sf2m1raj8mk

Finalement j’ai marché, je n’ai rien trouvé de mieux pour réfléchir….et puis mon téléphone a sonné et au bout du fil, l’école de mon fils m’a demandé de venir le récupérer parce qu’il n’était pas en forme ….La routine quoi : )

 

Pin It