Tag

Flandre

Browsing

Fin janvier dernier, j’ai pris la direction de la Flandre depuis Lyon pour assister au Light Festival de Gand et découvrir cette ville par la même occasion. Je suis revenue avec pas mal de photos et pour partager quelques visages de cet endroit vraiment charmant, je vous propose 20 choses à voir et à faire à Gand (à dominante gourmande, on ne se refait pas) en espérant que vous lirez ce billet un peu long jusqu’au bout.

1-Flâner dans le centre historique de la Ville

Il faut aller à Gand pour voir combien  la lumière du Nord magnifie les canaux, les ponts, les bâtiments historiques et les belles alignées de maisons de Gand. L’Office du Tourisme propose plusieurs parcours à pied dans le centre historique de la Ville …à suivre scrupuleusement ou en acceptant de se perdre mais en tous cas à mettre au programme.

coeur historique gand 3

coeur historique gand 2coeur historique Gandcoeur historique gand 6coeur historique Gand 5

2- Bruncher à De Superette

 De Superette est un lieu convivial où je me suis régalée en goûtant les différents plats proposés lors du Brunch (sans oublier les fameux cookies). Je continue de suivre l’actualité de cette adresse et visiblement ça vaut aussi le coup d’y aller en semaine pour le déjeuner.

3-Suivre le parcours Street Art

Street Art Belgium a édité un guide Concrete Canvas Tour que l’on peut se procurer à l’Office du Tourisme de Gand. Plusieurs parcours sont proposés (assez étendus) à vélo ou à pied pour découvrir les artistes incontournables du Street Art dans cette ville de Flandre avec des petits textes explicatifs et les bus qui y mènent si vous choisissez l’option flemme.

street art Gandstreet art gand 2street art gand 4street art gand 7street art gand 8

4-Découvrir les lieux cachés :  les béguinages

Je me suis baladée dans le béguinage Notre-Dame ter Hoyen mais Gand compte deux autres endroits un peu secrets et au calme, le béguinage de Saint Elisabeth et le Grand béguinage Sint-Amandsberg qui compte pas moins de 80 maisons et 14 couvents (tous les deux sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco) où j’aurais bien aimé passer un peu de temps.

5- Regarder Gand depuis l’eau

En tant que grande frileuse, l’idée de m’assoir au ras de l’eau au plein hiver et de rester immobile le temps de la croisière ne m’attirait pas follement mais si je retourne à Gand, voir la ville et ses environs à bord d’une embarcation sera au programme.

balade sur l'eau Gandbalade sur l'eau Gand 2

6-Adminer le retable des frères Van Eyck : l’Adoration de l’agneau mystique

J’ai eu la chance d’avoir une visite guidée de la Cathédrale-Saint Bavon qui possède un retable peint en 1432 par les peintres Primitifs Flamands, les Frères Van Eyck. Aucune photo ne peut transmettre la richesse et la beauté des couleurs de cette œuvre d’art qui a été restaurée pendant 7 ans. Pour la petite histoire il manque deux panneaux à ce retable et les hypothèses sur ce qu’ils sont devenus, où ils se trouvent aujourd’hui nourrissent l’imagination des habitants de Gand.

7-Déjeuner chez Naturell

Pendant mon week-end à Gand, j’ai déjeuné dans un restaurant qui surprend d’abord par son décor en adéquation totale avec son nom Naturell (on n’a pas trop osé mais visiblement les branches d’arbre présentes en salle peuvent servir de porte-manteaux). Cuisine ouverte, tables et vaisselle en bois, le chef Lieven Lootens propose des plats « proches de la nature » et cela se retrouve dans tous les détails du restaurant (y compris les toilettes). Quant aux assiettes, elles étaient aussi belles, épurées que délicieuses de l’amuse bouche au dessert.

de naturelle gand 2de naturelle gand 3de narurelle gandde naturelle gand 5de naturelle gand 6de naturelle gand 7de naturelle gand dessertde naturelle gand dessert 2mention spéciale pour le dessert : accord très réussi entre les agrumes et le chocolat blanc, à la fois acidulé et léger

8- Se promener dans le quartier Pathershol

Situé derrière le centre historique, le cœur médiéval de la ville est tout aussi charmant avec ses ruelles pavées, ses nombreux restaurants et ses bars (une occasion aussi de goûter les nombreuses bières belges).

quartier gandquartier gand 2quartier gand 3quartier gand 4quartier gand 7

quartier gand 9quartier gand 8

9 -Ramener dans ses bagages des Cuberdons et des Boules de Neige

De mes voyages, je rapporte principalement des denrées périssables et Gand n’a pas fait exception. Je voulais goûter les Cuberdons, ces bonbons (petits nez) au coeur framboise très sucrés (mon fils a adoré) et les Boules de neige au coeur de vanille recouvert d’une fine couche de chocolat puis saupoudré de sucre glace (il est conseillé de les conserver au frigo ) proposées par la maison Larmuseau de septembre à mars.

cuberdon gandboules de neige gandboules de neige bis

 10- Se sucrer le bec à la confiserie Temmerman

C’est dans cette boutique toute petite mais remplie de friandises et d’autres spécialités sucrées belges (les petites gaufrettes fourrées à la vanille n’ont pas eu une longue espérance de vie) que j’ai acheté les fameux Cuberbons. En y entrant, j’ai pensé à ce conte d’Andersen avec une maison en pain d’épice, chocolat et confiseries.

cuberdon gand 2cuberdon gand 3cuberdon gand 5 cuberdon gand insidePlutôt surprenant ce coeur fondant à l’intérieur du à une longue cuisson au four

 11- Faire du lèche-vitrine

Le timing était plutôt serré mais je suis passée devant quelques jolies boutiques de décoration, de bijoux ou de mode dont les vitrines donnaient envie de rentrer à l’intérieur.

shopping Gandshopping gandshopping gand 2shopping gand 3

12-Attendre son tour à la friterie

J’ai probablement la réputation d’un estomac sur patte étant donné l’orientation de pas mal de mes articles et la thématique de la plupart de mes photos sur Instagram …néanmoins je dois signaler qu’après le brunch à De Superette, je n’avais plus le moindre appétit pour tenter les frites de la baraque à frites de la place Vrijdagmarkt (où se tient le marché le dimanche)…je ne dénoncerai personne dans le groupe mais y en a même qui ont pris des grosses barquettes : )

friterie gand 3friterie gandfriterie gand bis

13- En savoir plus sur l’histoire de la Ville avec le STAM

Sur le papier, un musée consacré à l’histoire de la Ville ce n’est pas forcément très folichon pourtant je vous assure qu’il vaut vraiment le détour d’abord parce qu’il est situé dans un quartier qui est plutôt typique (je n’ai jamais mis les pieds sur le campus d’Oxford mais j’imagine un peu ce genre d’ambiance) et ensuite parce que le STAM est vraiment très bien conçu, interactif, intéressant …Ils ont même pensé aux parents qui viennent avec leurs enfants en proposant un endroit où ces derniers peuvent jouer aux legos (et tenter de reproduire un des monuments de la ville ) pour une visite en toute tranquillité.

musee de la ville gandmusee ville gand 2musee ville gand 3musee ville gand 8

14-Déguster une gaufre chez Max…

A ce stade du billet, vous vous dites que j’ai passé mon temps à manger …en vérité, on m’a vivement conseillé les gaufres de chez Max, les décrivant comme les meilleures de la ville. Je suis juste passée devant la façade qui est aussi belle que la vitrine et la salle intérieure qui donne vraiment envie d’aller s’y assoir.

max gandmax 2

15….ou un gros pain dans une boulangerie

Dans la vitrine de cette boulangerie, les pains spéciaux (ceux goûtés au petit déjeuner de l’hôtel étaient délicieux) se serraient les uns contre les autres non loin de ce qui ressemblaient à des merveilleux….un appel à la tentation : )

boulangerieboulangerie gand 2

16- Assister au Festival des Lumières

J’ai une certaine « expérience » en fête des Lumières vivant à Lyon depuis une dizaine d’années et ne ratant aucune édition et j’ai trouvé que le Light Festival n’avait rien à envier à celui de la capitale de la Gaule.

17- Acheter de la moutarde chez Tierenteyn

La boutique Tierentyn vaut d’abord pour son intérieur, le genre d’endroit où l’on a l’impression qu’on va vous fabriquer une potion magique et une décoction spéciale et sur-mesure. Si cette adresse est réputée c’est aussi parce qu’on y fabrique à l’ancienne et toujours avec la même recette une moutarde dont j’ai un petit pot dans mon frigo.

moutarde gand

moutarde 9moutarde gand 2moutarde gand 3moutarde gand 5

18- S’accorder une pause à la Grande Boucherie

Impossible de venir à Gand et de rater la Grande Boucherie, ce bâtiment datant du 15ème siècle, halles couvertes où l’on vendait la viande. Aujourd’hui c’est un lieu de restauration où  boire un verre de  RoomeR, un apéritif à la fleur de sureau (je regrette de n’en avoir pas ramené une bouteille ainsi que le livre de pâtisserie gantoises vu au musée STAM), où goûter et acheter les spécialités du coin.

boucherie gand 5boucherie gandboucherie gand 2

19- Visiter le musée du Design

Lorsque je vais dans une ville pour la première fois, ma priorité est rarement les musées, tout dépend la longueur du séjour mais j’aime avant tout parcourir les quartiers à pied jusqu’à épuisement complet. Néanmoins j’ai trouvé l’exposition présentée au musée du Design très intéressante et  je vous conseille d’aller y faire un tour même s’il ne pleut pas : )

musee gand ter 2

20- Suivre un parcours chocolaté, se poser dans un des salons de thé, prendre un tram pour Moscou, dormir dans un B&B, se balader sur le Port de Plaisance ….

Cette liste n’est pas exhaustive, en un week-end impossible de caser toutes les choses à voir et à faire à Gand.

chocolat gandchocolat gand 3moscou gandbed and breakfast gand

L’Office du Tourisme de Gand a une devise « Gand : trop pour une seule nuit » et j’espère vous avoir montré qu’en effet la ville mérite qu’on s’y arrête plus que quelques heures.

 ♥Adresses gourmandes

Restaurant Naturell
Jan Breydelstraat 14
 Gand

Confiserie Tammerman
Kraanlei, 79
Gand

Boutique Tierentyn
Groentenmarkt 3
Gand (juste en face de la Grande Boucherie)

Pour Jérémy du blog Road Calls, Gand fait partie des plus belles villes d’Europe à visiter. Découvrez sur son blog quelles sont les autres villes à ne pas manquer.

J’aurais pu attaquer ce billet en citant quelques paroles des yeux de ma mère d’Arno ou de Sur un prélude de Bach de Maurane mais cela aurait cassé l’ambiance dès le début et cela aurait été un peu trop tiré par les cheveux pour parler de Gand. Pour être honnête, je n’ai jamais vraiment pensé à Gand comme destination de week-end en Belgique alors que Bruges est sur ma wishlist spécial voyages depuis longtemps. J’aurais donc bien du mal à  comparer ces deux villes, il parait que Gand est moins touristique et plus authentique. Tout ce que je peux vous dire c’est que, sans cette invitation, j’aurais loupé les premières lueurs de l’aube quand les pavés sont encore silencieux, les rues vides, les ponts sans photographes, les bateaux sans touristes, quand les façades des bâtiments se reflètent dans l’eau des canaux et que l’atmosphère est si paisible. Gand 5Gand 8Gand 9Gand 10Gand 14

J’aurais loupé le petit déjeuner avec vue sur la Lys de l‘Hôtel Marriott, les viennoiseries au spéculoos, la confiture Callas fraise aux pétales de rose ou celle à l’ananas aux dattes et vanille , les gaufres préparées juste à la minute et servies avec du sirop d’érable, les salles si typiques avec leurs assiettes accrochées au mur, la carte du monde façon salle de classe et la bibliothèque, le poêle à l’ancienne, ses pains délicieux…

Gand hôtel 220150201_08193520150201_083014Gand hôtel

….et le contraste saisissant dans cet hôtel entre modernité et histoire (à l’image de la ville) tant les chambres (avec lit king size et moi qui reste bêtement et obstinément du même côté du lit toute la nuit alors que je pourrais m’étaler), la grande salle sous verrière sont contemporaines alors que l’entrée côté canal et la partie restaurant du bâtiment se fondent avec l’architecture des maisons environnantes.

Gand hôtel 8 Gand hôtel 6Gand 1

J’aurais loupé le cœur historique de Gand si charmant avec son panorama du pont Saint Michel (le lieu où tout le monde prend au moins une photo), l’hôtel de ville et sa façade de style gothique flamboyant, ses petites plaques rondes au sol indiquant l’activité économique de la ville, la grande boucherie, le château des Comtes, la rue aux graffitis, son beffroi tutoyant le ciel bleu, ce mélange toujours réussi entre modernité et tradition.

 J’aurais raté aussi la lumière si particulière et si changeante d’un moment à l’autre qui agit comme un pinceau sur chaque endroit où le regard se pose et qui me donne très envie d’aller traîner mes basques un jour au bord de la mer du Nord. Gand 13Gand 16Gand 18Gand 19Gand 20Gand 21Gand 23Gand 22Gand 25Gand 27Gand 29Gand 28Gand 30Gand 31Gand 32Gand 11Gand 33

J’aurais loupé enfin cette magie propre à la nuit, quand les petites lunes sur la façade juste en face de l’hôtel Marriott s’éclairent et que la ville renait sous un autre visage. Je comprends mieux les éloges entendus à propos de Gand avant que j’y mette les pieds, impossible de ne pas tomber sous son charme.

Et la gastronomie, les spécialités sucrées, les adresses gourmandes ? Patience, patience, je vous raconte et montre tout ça dans un prochain billet.

Mon dimanche à Gand a commencé sous une neige mêlée de pluie et un ciel plombé qui m’a fait rebrousser chemin alors que j’étais sortie me perdre dans quelques ruelles au hasard. En même temps, je crois que le temps était idéal pour rentrer se mettre à l’abri et se poser à la boulangerie-brasserie artisanale De Superette pour un brunch. L’endroit est chaleureux et singulier avec ses grandes tablées, sa cuisine ouverte, ses rangées de gros pains et ses pâtisseries en vitrine à l’entrée, son coin canapé pour patienter jusqu’à ce qu’une table se libère (oui visiblement l’adresse est très fréquentée et j’ai vite compris pourquoi). Aux commandes, Kobe Desramault est un des jeunes chefs flamands (« Flemish Foodie ») dont tout le monde parle. Il est aussi à la tête d’un bistrot De Vitrine dans lequel j’ai dîné la veille.

Ce brunch a été l’occasion de goûter à peu près tout ce qui était à la carte et je me suis vraiment régalée. Pommes de terre au fromage, petites saucisses servies avec des quartiers de pommes cuites, fondue de poireaux servie dans des petites poêles, tout était délicieux !

De Superette 4

De Superette 2De Superette 6De Superette 5De Superette 7De Superette 10

De Superette 12De Superette 13De Superette 14

Viennoiseries, kouign-amann, le côté sucré du brunch n’est pas en reste et le dessert (dernière photo qui, visuellement, est bien en dessous du plaisir que j’ai eu à le déguster) composé d’un cake au potiron (ultra moelleux et très parfumé), d’une glace au yaourt, d’un fromage blanc et de fines tranches de poires était à la fois très frais et très gourmand. Il faut que je vous parle aussi des cookies de Sarah Lemke, la personne aux doigts de fée qui réalise tous les pains de la maison et les pâtisseries. A première vue, il a l’air rustique, limite bourratif mais c’est un des meilleurs cookies que j’ai pu manger dans ma vie. J’en ai d’ailleurs acheté un sur place et dans l’avion du retour, j’ai croqué dedans pour m’offrir un dernier shoot gantois. J’aurais bien soudoyé Sarah pour obtenir la recette mais je n’avais pas de tablettes de chocolat sur moi. Bref depuis ce brunch, je regarde régulièrement la page Facebook de De Superette qui propose aussi des déjeuners les autres jours de la semaine et je bave devant les photos de tartes à l’oignon et de pizzas cuites au feu de bois.

De Superette 8De Superette 15

Parmi les choses à voir et à faire à Gand, j’avais repéré plusieurs béguinages et il se trouve que l’un deux est situé à quelques rues de De Superette. Pour ceux et celles qui ne seraient pas très au fait de ce qu’est une béguine, cela n’a rien à voir avec la chanson de Marc Lavoine, une béguine biguine avec toi : ). Ni nonnes si simples laïques, les béguines étaient par contre forcément célibataires ou veuves et menaient une vie consacrée à la prière, aux soins apportés aux malades et au travail manuel. Elles étaient établies en communautés urbaines mais ne prononçaient pas de vœux et étaient libres d’aller et venir en société ou de quitter la communauté quand elles le souhaitaient.

Le petit béguinage Notre Dame ter Hoyen que j’ai visité a été fondé en 1235 et est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Aujourd’hui, les petites maisons sont devenues des habitations (qui coûtent une fortune parait-il pour des petites surfaces) alors que les plus grandes servent d’ateliers à des artistes.

L’entrée du béguinage est ouverte tous les jours de 6h30 à 21h30 et j’y ai retrouvé le charme du béguinage d’Amsterdam  même si le style architectural est différent. On a un peu l’impression de rentrer dans un lieu caché, secret, intemporel. Le silence qui régnait ce dimanche là alors que seuls nos pas résonnaient sur les pavés mouillés, dans ce décor de murets blancs, de portes vertes et des façades de briques rouges, renforçait ce sentiment.

beguinnage 2beguinnage 3beguinnage 4beguinnage 5beguinnage 8Beguinnage 6beguinnage 9beguinnage 10beguinnage 11beguinnage 12beguinnage 13beguinnage 14Beguinnage 7 beguinnage 17beguinnage 18beguinnage 16

Bref c’était un bien joli dimanche en compagnie de AnneCyrielleArgoneDenisSuperchinois , Sébastien, Justine et de nos guides Pascale et Katleen.

♥Adresse gourmande♥
De Superette
Guldenspoorstraat 29,
9000 Gent

Petit béguinage Notre Dame Ter-Hoyen
Lange Violettestraat
2359000 Gent

 A suivre ….

Non non je n’ai pas prévu de vous chanter du Gold pour finir la semaine (quoique l’envie me titille sérieusement) mais si vous me suivez sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter ou Facebook), vous avez peut-être vu que le week-end dernier j’étais en blogtrip à Gand pour la fête des Lumières de la ville ou  Ghent Light Festival.

Ayant rarement raté une édition de la Fête des Lumières à Lyon, j’étais plus que curieuse de voir à quoi ressemblerait cette version gantoise. Équipée de chaussettes épaisses, d’un bonnet et de gants (sic),  et à peine arrivée dans cette ville de Flandre, ma première balade à Gand a eu lieu by night (et comme le dit Richard Borringer, c’est beau une ville la nuit et c’est encore plus beau quand cette ville est traversée de canaux et de ponts …ambiance romantique assurée ).

Ghent Light Festival

Ce festival a lieu tous les 3 ans et se tient dans le Centre historique de Gand ainsi que dans le Quartier des Arts. Le parcours s’étire sur 5 km le long de nombreux lieux et monuments historiques magnifiés en cette occasion. Même en deux soirs, il est difficile d’assister à tout (j’ai mis des petites étoiles à côté des installations ou spectacles que j’ai vus et des cœurs pour indiquer ce que j’ai préférés). Côté foule, le monde était au rendez vous avec quelques piétinements dans les passages les plus étroits mais globalement on peut circuler bien plus facilement qu’à Lyon (surtout le samedi soir).

plan light festival

La balade a commencé avec un spectacle audiovisuel, Théoriz-Horta, mettant en scène des Gantois célèbres sur la façade de la Maison de l’Evêque. Si j’ai bien saisi ce qu’expliquait notre guide, ce sont des lyonnais qui ont créé ce spectacle et sans chauvinisme aucun, c’était vraiment réussi.

festival des lumieres 1festival des Lumières Gand 2015 (2)festival des lumières Gand 2015 (3)

Gand la nuit

Certaines installations mettaient le public à contribution. Ici les visiteurs étaient invités à tirer une des ficelles sous ce nuage pour éclairer ou éteindre une des 6000 anciennes ampoules formant la sculpture (Caitlind r.c. Brown & Wayne Garrett-Cloud)

Festival des Lumières Gand 2015 (5)

Dancing House de Klaus Obermaier était une projection interactive : la façade se mouvait et accompagnait les mouvements des spectateurs selon comment ces derniers dansaient, sautaient ou bougeaient.

Gand 060

Personne dans le groupe n’a testé sa force physique mais il était possible en donnant un coup de marteau bien ciblé d’allumer une tour  très haute appelée « Book Tower » (aurais-je été plus haut que le cinquième étage ? rien n’est moins sûr)). Sans rien fumer d’illégal, ce soir là, j’ai vu aussi des lapins géants et une sorte de piano flottant se reflétant très poétiquement dans l’eau.

festival des lumières Gand 2015 (8)festival des lumières Gand 2015 (7)

façade immeuble Gand

festival des lumières Gand 2015 (6)The Sound of Light, une plongée dans le monde de la musique à travers le regard d’enfants

Pas de comparaison, pas de comparaison..n’empêche qu’en voyant la projection vidéo, Dirty Monitor-Urban keys, située sur une immense place et jouant avec la façade de plusieurs bâtiments, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au spectacle que j’avais vu en décembre dernier place des Terreaux à Lyon. Invitation à voyager entre fiction et réalité et donnant le sentiment que l’architecture du monument changeait véritablement de minute en minute, cette installation m’en a mis plein les yeux…la capitale des Gaules n’a qu’à bien se tenir : )

festival des lumières gand 2015 (11)festival des Lumières Gand 2015 (10)

Et le bonheur de se réfugier dans un café se mettre au chaud après s’être promené dans une nuit bien froide, on en parle ? Peu à peu, votre sang semble circuler à nouveau normalement dans votre corps. Je n’ai même pas mon bac en bières alors j’ai fait ploum-ploum, pouf-pouf et j’ai choisi la bière belge De Koninck, légère et ambrée, qui était très bonne.

Goûter aux bières belges #Belgique #Gand #gent @visitgent @theplaceto_be

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

motif séparation

Lightopia

 En off du Ghent Light Festival et pour prolonger le parcours, le musée du Design propose une exposition (du 15 novembre 2014 au 15 mars 2015), Lightopia qui s’intéresse à toutes les facettes du design lumineux en exposant 300 objets lumineux. Ce qui est assez surprenant dans ce musée, au premier abord, c’est qu’il mixe, sans complexe, histoire et modernité. Panorama du design lumineux de la première révolution industrielle à la lumière du futur, Lightopia permet de découvrir les créations de designers comme Achille Castigliono, Gino Sarfatti et Ingo Maurer et quand on a la chance de suivre une visite guidée, c’est encore plus intéressant.

expo Lightopia Gand (2)expo Lightopia Gandce lustre s’allume en cas  d’orage en Italie (en étant reliée à une station météo)

 expo Lightopia Gand (8)expo Lightopia Gand (9)expo lightopia Gand (5)ces led mises bout à bout donnent l’illusion de bougies

Vous connaissez mon goût pour les playmobil et tout à fait par hasard en regardant dans une vitrine du musée, j’en ai aperçu un puis un second près d’une installation (je vous laisse chercher)…je me demande même si je n’en ai pas raté d’autres : )

 expo Lightopia Gand (6)expo Lightopia Gand (10)

motif séparation

Ghent Light Festival pratique

S’informer
Le site du Festival des lumières de Gant
Le site du musée du Design

 Aller à Gand
Depuis Paris (gare du Nord), avec le Thalys, le trajet dure 2h15.
Depuis Lyon, en avion jusqu’à Bruxelles puis en train jusqu’à Gand (la gare se situe dans l’aéroport) ou en TGV jusqu’à Bruxelles puis en train

Voir d’autres photos du festival
sur Pinterest, Facebook, Twitter

La prochaine fois je vous emmène dans Gand mais de jour cette fois …

Pin It