Tag

ferme aux crocodiles

Browsing

Ah les crocrocro les crocrocro les crocodiles, sur le bord du Nil ils sont partis n’en parlons plus…même pas vrai, Alligator junior a lancé l’idée d’un apéro sur twitter et ils se sont tous retrouvés à la ferme aux crocodiles de Pierrelatte.

Je te rappelle que je suis phobique des serpents mais aussi de tout ce qui a, pour moi, une tête de reptile : tortues, lézards voire verre de terre. Bref voilà une visite qui m’enchantait d’avance mais pour un enfant, une mère est prête à se dépasser, n’est ce pas? (si cela avait été l’île aux serpents c’était no question).

Après avoir honteusement grillé la file qui attendait dehors sous la pluie, sous prétexte que nous avions déjà les tickets, me voici face à des aquariums géants à chercher parmi les branchages s’il y a moyen de ramener un souvenir : un sac ou une paire de bottes par exemple.

Je tombe sur le croco albino d’entrée de jeu, particulièrement hideux à mes yeux :

il vient de Floride..y-a-il un crocodile dans l’avion? tu imagines…

Les serres sont aménagées comme si le visiteur était dans une forêt tropicale..je suis sur mes gardes : auraient-ils poussé le vice jusqu’à intégrer des boas dans les bananiers?

J’avance sur un parcours en bois (est-ce bien solide? ) alors que sous mes pieds nagent deux ou trois crocodiles. La plupart des participants à l’apéro sont immobiles, l’oeil fixe :

Trois jours qu’ils n’ont pas mangé (ils mettent du temps à digérer il parait) alors vaut mieux pas tenter la baignade.

Sans le vouloir, nous arrivons pile poil pour l’heure du repas (le goûter devrais-je dire car il était 15h)…la légende veut que les animaux se battent quand les soigneurs lancent des carcasses de poulet dans le bassin, que ça saigne comme dans un duo stop ou encore C Jérôme. La foule d’ailleurs se presse aux endroits stratégiques, les réflex sont tous pointés vers les gueules entre-ouvertes de nos amis les bêtes…finalement la becquée a lieu dans la plus grande courtoisie « après vous, je vous en prie…je n’en ferai rien… ». La foule est déçue.

Mon fils, déjà misanthrope à 4 ans, se plaint du monde alors j’accélère un peu la visite direction la nurserie. J’ai comme la désagréable impression que certains me regardent d’en haut avec mépris :

La nurserie est l’endroit préféré du chérubin qui s’extasie sur les bébés tortues (peut-être aussi parce qu’il peut les voir de près contrairement aux crocodiles) :

Même petits, je les trouve répugnants

Là je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête mais je décide de toucher un crocodile, je veux savoir s’il a la peau douce ou pas…apparemment il ne connait pas la crème hydratante (j’ai pas mis la photo ..trop impressionnante)

Après le bébé croco, la maman croco qui doit sentir que je commence à trouver ça un peu rengaine et qui me sort le grand jeu en ouvrant sa gueule en grand :

une visite chez le dentiste s’impose je crois

Verdict : le prix de l’entrée est cher par rapport au temps de la visite, surtout si tu n’es pas passionnée par les caïmans et les alligators qui, la plupart du temps, sont immobiles (pas de salto arrière, pas de bras déchiqueté, pas de prise à la crocodile dundee, nada).

Néanmoins, pour  le décor particulièrement soigné, pour le nombre de crocodiles et d’espèces différentes (pas à l’étroit), pour la nursery, la Ferme aux crocodiles est une visite incontournable qui laissera des souvenirs à toute la famille (cauchemars garantis).

Et toi, les zoos, tu aimes?

Pin It