Tag

fatigue

Browsing

Avant de te précipiter sur les commentaires pour m’expliquer que j’ai commis une horrible faute d’orthographe dans le titre de ce billet, laisse moi d’expliquer.

Tous les ans, à peu près à cette époque, j’ai une grosse baisse de tension. Je me sens ramollo, flagada des avants-bras. C’est comme si on m’avait ôté  la pile dans le dos comme dans les pubs duracel, sortir de la couette est un calvaire.

Tous les ans, j’ai donc un budget « vitamines » pour me redonner peps et énergie et tant qu’on y est, éviter les microbes. Quand on m’a proposé de tester deux produits de la gamme Juvamine, je me suis dit que cela tombait pile poil.

J’ai choisi Juvamine Fizz 12 vitamines et 8 minéraux et Juvamine Phyto Ginseng Gélee royale : le premier pour compenser ma fatigue saisonnière et ne pas être une proie facile pour le premier virus venu, le second pour me booster intellectuellement (y a du boulot, c’est ça? )

Premier effet : mes toasts m’ont souhaité une bonne journée et m’ont souri..j’ai des preuves !

Second effet : j’ai entendu une petite voix m’annoncer qu’un super lot était à gagner.

Il comprend :

– une carte cadeau Happytime d’une valeur de 70 euros  (valable pour des activités de remise en forme sur toute la France)

– un pack Tonus comprenant du Juvamine Multivitamines Gold 22 et du Juvamine Intégrale et probiotiques

 

Pour participer, dis moi en commentaire ou en publiant un billet quelle est ta résolution forme pour 2012 jusqu’au 8 décembre minuit.

Et toi, en baisse de régime ou en pleine forme?

Il y a des phrases qui sonnent comme des euphémismes…l’autre tente de te préserver mais le message au fond est le même. Ainsi quand il m’a dit récemment, alors que j’accumulais les couchers tardifs pour tenter de suivre le rythme, « t’as vraiment un air fatigué aujourd’hui« , j’ai compris « t’as vraiment une sale tête » (là je l’imagine déjà m’accusant d’exagérer toujours mais toi qui est une fille tu sais décrypter le langage du couple, non?).

Bref je me suis dit qu’il fallait réagir avant qu’il m’annonce qu’il me quitte pour la nouvelle stagiaire de 25 ans qui dort 10h par nuit, n’a pas d’enfant et est fraîche comme la rosée du matin.

Mes armes ? une crème de nuit restructurante Algénist que j’ai soigneusement étalé sur mon visage défait (donc) tous les soirs et un sérum anti-cernes, anti-poches sous mes yeux creusés (il y en a deux qui suivent) que j’ai appliqué matin et soir.

Que les choses soient claires, je n’avais pas non plus des valises sous les yeux façon Guy Bedos. Quelques nuits un peu plus longues ont été également ajoutées au traitement car si des chanceux arrivent à dormir 4 h en pétant la forme et en affichant une mine resplendissante, cela n’a jamais été mon cas.

Verdict ? la crème a une texture assez épaisse (un peu normale pour une crème de nuit sans doute) mais s’étale et pénètre bien, son odeur est agréable, fleuri. Pour appliquer le sérum, il faut appuyer sur la petite pompe juste une fois sinon on se retrouve avec un excédent de produit, ensuite tu passes la petite bille à l’endroit critique, tu tapotes du bout des doigts et tu nettoies la bille pour la fois suivante. Quant au résultat, je ne vais pas te dire que j’ai gagné 10 ans mais je trouve ma peau moins terne, plus lumineuse. La contenance du pot est assez importante pour que je puisse passer l’hiver sans nouvelle remarque désagréable )

Merci à Séphora grâce à qui j’ai pu tester ces produits et sauver mon couple.

Et toi, des glaçons sur les cernes, un jet d’eau froide, une super crème, du blush, quelle est ton astuce anti-mine grise?

Après 3 jours de flotte et de ciel gris (je me rappelle pourquoi je suis descendue un peu plus dans le sud dès que j’ai pu), me revoilà. Week-end prolongé devrait rimer avec mine reposée, cernes effacées, tonus retrouvé, fatigue oubliée…sauf qu’à l’heure où j’écris ce petit billet pour signifier mon retour sur la blogplanète, je me sens comme une serpillère qu’on a trop essoré….

Faut dire que le chérubin a été particulièrement pénible (on va croiser les doigts pour que ce soit un tout petit cycle hien) pendant ce séjour parisien et que quand on passe son temps à calmer les crises, les pleurs, à crier, à dire et à redire, à stresser parce qu’il nous fout la honte dans les transports en commun, on s’épuise à une vitesse folle.

Faut dire aussi que les retours avec des bagages deux fois plus lourds qu’à l’aller, avec un grand sac de la grande récrée rempli de jouets qui nous lâche avant même d’être rentrés dans le train de banlieue, avec sur l’épaule un sac à main transformé en sac à langer avec le repas pour occuper le chérubin dans le train, 3 ou 4 histoires, des feutres, des feuilles, des lingettes et des couches bref un sac si lourd qu’on a le sentiment de porter un rocher et dans l’autre bras votre progéniture qui refuse de marcher parce que vous avez eu la mauvaise idée de prendre un train à l’heure de sa sieste et qu’il tombe de fatigue…ça pompe un brin d’énergie.

Faut dire qu’à peine arrivés chez soi, il faut vider les sacs, ranger les affaires, faire tourner des machines puis les étendre, se replonger dans la routine ménagère et très vite penser que demain faut y retourner au taf, qu’une semaine particulièrement chargée vous attend avec des rentrées à la maison très tardives et ça finit par vous enlever le peu de dynamisme qu’il vous restait.

Et même pas le souvenir d’un tête à tête chocolaté (fin du teasing) pour se consoler….

Alors honnêtement c’est quoi votre truc pour ne pas être ramollo?

Edit 1 spéciale E-Zabel : je n’ai pas mis un orteil à Paris si cela peut atténuer ton courrou…

Pin It