Tag

fantasmes

Browsing

Récemment en feuilletant un magazine pour futurs et jeunes parents, je me suis rendue compte que la sexualité des mères n’est abordée en général que pendant la grossesse (petite ou grosse libido, regard de l’homme sur la femme enceinte, contre-indications médicales..).

Mais une fois que le paquet a été livré, que les coutures de l’épisiotomie ne risquent plus de craquer, que le petit être sans défense ne réveille plus ses parents toutes les 3 heures pour manger, what about sex?

D’où l’idée d’adapter les fantasmes féminins les plus courants aux mères :

1- Le trip romantique

La femme rêve d’une cheminée et d’une peau de bête devant, du trip jacuzzi, fraises et clairette de die (ça rimait pas avec champagne), de draps de satin dans un lit en baldaquin. La mère, elle, veut la même chose mais avec le service crèche/ halte garderie dans l’hôtel.

2- Le fantasme de l’inconnu

La femme imagine croiser le regard d’un inconnu dans une rue, un bar, une boîte de nuit…sans un mot il l’entraîne sous une porte cochère et ne lui fait que du bien. La mère aimerait juste que le papa moderne, doux et délicat, à fond dans les papouilles soit un peu plus brutal, bestial, fasse l’impasse sur des préliminaires sans fin et ose le quicky plus souvent.

3- Le fantasme de l’infidélité

La femme s’imagine avec un acteur, un prof de fac, le stagiaire de sa boîte, un pompier…l’objet du fantasme de la mère est transféré sur le pédiatre, le baby-sitter, le moniteur de ski, l’instit, le maître nageur.

4- Le fantasme de la femme libérée

La femme se fait des scénarii à la Eye Wide Shut …la mère rêve juste de pouvoir folâtrer quand elle veut, où elle veut et en faisant autant de bruit qu’elle veut.

5- Le fantasme joue avec la nourriture

La femme repense à une scène de 9 semaines et demie en remplissant ses placards ou en ouvrant son frigo…la mère propose de se tartiner de pom’pote ou de détourner l’usage des boudoirs.

6- Le fantasme de l’amant inépuisable

La femme rêve de cet homme insatiable qui l’emmènerait au bout de la nuit. La mère aimerait qu’il la rejoigne au lit avant 21h et d’une nuit complète sans se lever pour ses enfants.

Et toi, ton fantasme ?allez  ose, c’est le 24 c’est le moment ! 🙂

Pin It