Tag

essayage

Browsing

Je vous ai confié récemment mon complexe de jambe pourrie dans lequel visiblement un certain nombre d’entre vous s’est reconnu. D’un seul coup je me suis sentie moins seule mais franchement vous vous planquez où les filles, je ne vous vois jamais dans la rue ? Parmi les commentaires, il y a UN seul homme qui a osé intervenir pour déclarer sa flamme aux mollets costauds, genoux généreux et autres imperfections…le représentant des hommes préfèrent les rondes, c’est donc lui)

Suite à ce billet, je n’ai pas pris un abonnement direct à la gambette box…le changement c’est maintenant je sais mais laissez moi le temps de me convaincre que je peux le faire sans que personne ne me croise avec des yeux exorbités façon Tex Avery et puis de toute façon avec l’hiver lyonnais, ayant toujours froid je n’ai pas l’intention de la jouer jupe souvent.

Suite à ce billet, j’avais pris la résolution (dans ma tête) d’aller à la piscine sur ma pause déjeuner. Je suis même allée dans un magasin de sport (quand on me connait c’est déjà un exploit), rayon palmes de natation et bonnet de bain…Il n’y avait que des gens super enthousiastes autour de moi, en train de regarder les maillots une pièce avec concentration, palpant du lycra, passant leur main sur leur ventre parfaitement plat pour vérifier que leurs abdos étaient bien là, que tous leurs efforts n’étaient pas vains…je suis ressortie les mains vides, c’était trop d’un coup ). Une personne mal intentionnée m’a alors signalé que l’eau des bassins de la piscine où je comptais aligner les longueurs sous le regard médusé du maitre nageur (qui aime peut-être les gros mollets) était particulièrement froide. Là j’avoue que j’ai repoussé mon premier plouf au jeudi suivant…euh non lundi …. Bref vous l’aurez compris, j’ai pas encore trempé un orteil dans l’eau. J’attends qu’il neige )

Suite à ce billet, je me suis quand même achetée des nouvelles chaussures. J’étais comme ainsi dire obligée, mes précédentes boots étant trouées aux talons, ce qui me donnait une démarche tout à fait particulière et aussi un peu mal au dos. Le jour où je décidais que c’était maintenant ou jamais, à peine m’assis-je pour essayer une paire qu’une vendeuse au micro annonça l’interdiction de l’entrée aux rondes  la fermeture du magasin. Comme je ne me pressais pas pour déguerpir, elle actionna son rideau métallique dans un grincement fort désagréable (oui dans mon quartier, ils ferment à l’heure du déjeuner et parfois jusqu’à 15h , c’est le côté Province peut-être ou une dérogation sieste spécial Croix Rousse). Au second essai, évitant le créneau fatal, je cherchais comme une malheureuse les bottes extensibles que même moi je rentre dedans dans cette enseigne célèbre pour ses prix plus bas et fut fort dépourvue de ne trouver que des modèles « normaux ». S’ensuivit une bataille neuronale intense : les paires les plus chaudes étaient les plus moches, les plus jolies me boudinaient le mollet, les sympas n’étaient pas dans ma taille…je finis par me rabattre sur une paire de boots basse (mais peut-être pas assez basses puisque ma cheville est loin de flotter à l’intérieur) en daim marron. Je vous ai écouté, je les ai prises avec un talon compensé …au bout de quelques heures je n’ai qu’une envie c’est les enlever mais ça galbe bien le mollet ).

Et vous, vous avez trouvé la chaussure idéale ? celle dans laquelle on ne meurt pas de froid au niveau des orteils mais qui est quand même féminine ? celle qui va aux rondes mais qu’on peut mettre avec une jupe ? ) (oui la jupe sera la prochaine étape)

Pin It