Tag

croyance

Browsing

Cette année, question Père Noël, on marche sur des branches de houx. Le fiston pose beaucoup de questions sur cet être barbu sensé être très occupé en cette période mais qui se ballade dans les centres commerciaux le postiche de travers et le revers du jean qui dépasse du costume (c’est un faux bien-sûr chéri !). On a intérêt à être au taquet, pas du genre la tête dans le brouillard un lundi matin après avoir raté la sonnerie du réveil et ouvert les yeux à 7h40 alors qu’on est sensé tous décoller à 8h10 (non non ce n’est pas du vécu).

De l’organisation de l’atelier à la généalogie des lutins (ils ont des parents les lutins? pourquoi ils  ne vivent pas avec eux ?), tout y passe. La dernière question en date concernait la motivation même du Père Noël : il en a pas marre de faire toujours le même métier ? (tout lien avec la configuration parentale et le changement d’orientation professionnelle de la maman est purement fortuit).

Autant il n’a aucun doute sur la petite souris et mes sms pour qu’elle n’oublie pas de passer la nuit succédant la dent tombée, autant question Père Noël, je vois bien qu’il commence à trouver des incohérences dans les discours.

On a même frôlé la révélation. Un matin, alors que les yeux dans le vague, je tentais d’apercevoir mon reflet dans mon mug de café, il me lance «  Rodolphe* il m’a dit que le Père Noël ça n’existe pas, que c’est les parents en fait ! » Gloups, retour en arrière en deux secondes le jour où un morveux de la même espèce a prononcé exactement la même phrase.

Je sais qu’il y a des partisans de la real politik appliquée aux enfants, je sais qu’il a 6 ans, qu’il grandit mais j’ai envie que cette année il rêve encore parce que paradoxalement Noël, le traineau, les rennes ça lui met des étoiles plein les yeux quand il en parle.

Du coup, j’ai répondu le plus naturellement possible, sans trace d’hystérie dans ma voix à l’égard dudit copain « et toi qu’est ce que tu en penses ?« (c’est mon côté psy, répondre à une question par une autre question, merci la série En analyse )

Il a conclu que c’était n’importe quoi puisque par chance le morveux raconte souvent des trucs énormes sans aucun fondement…j’ai eu un peu le sentiment d’un sauvetage in extremis et je croise les doigts pour que son envie d’y croire soit plus forte que le reste au moins jusqu’au 25 décembre )

Et vous, vous avez cru au Père Noël jusqu’à quel âge ? comment avez vous découvert la vérité ?

* le prénom a été modifié au cas où la maman, par le plus grand des hasards lise mon blog, reconnaisse son morveux et vienne me demander d’arrêter de traiter son fils de morveux (paranoïa inside).

crédit photo : We heart it.

Pin It