Tag

communication

Browsing

Non non je n’ai pas été enrôlée dans un stage ou autre camp spécial pour accros du smartphone, privée de l’engin pour témoigner plus tard dans Marie-Claire « c’était formidable, j’étais libre à nouveau » tout en pianotant un sms. J’ai juste voulu changer d’opérateur sans changer de numéro et je me suis retrouvée, par un mauvais concours de circonstances, sans téléphone portable pendant presque deux semaines.

Au départ, j’étais philosophe (je pensais que cela allait durer le temps d’un week-end seulement), pas la peine d’avertir quiconque, personne n’aurait le temps de s’en rendre compte et moi j’allais être dispo à 100% (enfin c’est sans compter l’ordinateur, autre vampire d’attention) pour mon entourage.

Au bout de quelques jours, j’avais remplacé les sms habituels par des mails (gros gain de temps) et je m’étais résignée à me servir du fixe, me rappelant très vite pourquoi je préférais l’ignorer jusqu’à présent : la possibilité de m’isoler. J’imagine que beaucoup d’enfants sont ainsi mais il suffit que je sois au téléphone pour qu’ils se battent, crient, pleurent, aient une demande urgente puissance 10 sur l’échelle de Richter, entendent quelqu’un frapper à la porte (bien entendu il n’y a personne). Bref ma sagesse commençait à s’émousser.

C’est vrai quoi je ne pouvais plus appeler l’homme pour lui poser des questions aussi essentielles que « t’es où là? « tu fais quoi?  » « spaghettis ou coquillettes ? » ) ..si ça se trouve j’ai loupé des occasions d’être  « the mayor of Intermarché » sur fourthsquare.

Me voilà donc condamnée à ne plus sortir de chez moi pour être proche du téléphone (obligée même de répondre alors qu’habituellement je filtre plutôt que de raccrocher au nez à tous ceux qui veulent que je paie moins d’impôts) ou de l’ordinateur puisque comme chacun le sait aujourd’hui un portable sert avant tout à consulter ses mails, twitter, photographier, instragramer, etc.

Je sais qu’il y a des gens très bien qui s’en passent (enfin je connais au moins une personne) mais quand je suis en retard, quel soulagement de pouvoir envoyer un sms pour m’excuser par avance…une autre solution serait d’être à l’heure ).

Au moment même où le monde entier s’excitait autour du iphone 5, je pleurnichais pour retrouver mon blackberry tout pourri.

Il y en avait un qui était plutôt satisfait de la situation : l’homme qui ne m’entendait plus pianoter (mauvaise foi j’ai enlevé le son des touches) dès le réveil alors qu’il a les yeux encore englués de sommeil (cet homme ment bien entendu, jamais je n’aurais un comportement aussi addictif )).

Après avoir vécu des situations ubuesques (c’est dingue le nombre de code, accès, mot de passe qu’on ne communique plus que par sms aujourd’hui), avoir écouté le disque entier d’attente de mon ancien opérateur, j’ai à nouveau entendu le bip du sms qui vient d’atterrir sur mon portable…ça m’avait manqué )

La prochaine fois, encore plus fort , vis ma vie sans ordinateur (vu l’état de la bécane, ferait mieux de me taire)…

 crédit photo : Weheartit

Samedi je suis allée en agence changer de forfait…tous les mois j’explosais mon quota de sms et je grinçais des dents en découvrant ma facture.

Je n’aime pas le téléphone….je serais même du style à préparer mes messages avant de décrocher le combiné pour éviter de bredouiller (c’est grave, docteur?). Du coup, j’use et j’abuse du mail professionnellement et personnellement et des sms aussi quand la situation s’y prête.

Une fois un type travaillant dans une boîte qui a le nom d’un fruit m’a affirmé en se marrant que j’avais opté pour le même forfait que les personnes sourdes et muettes…peu de temps de communication mais beaucoup de sms ! 

Je tape en marchant (attention quand même aux crottes de chien), je déteste l’écriture intuitive qui m’insère le mot « chorizo » quand je voulais écrire « chocolat », j’abrège peu (question de génération?), pas une journée sans la petite vibration sur mon bureau ou dans mon sac.

Il parait que chaque année, des centaines de sms sont envoyés au mauvais destinataire. Il suffit de penser à quelqu’un d’autre à l’instant T, de riper dans la liste de ses correspondants et le mal est fait, pas de retour en arrière possible.

Quel est le pire : déblatérer sur ta supérieur hiérarchique et lui envoyer justement le message? écrire un sms salace destiné à ton mec et recevoir une réponse de sa mère qui ne comprend pas que vient faire ton prénom à la suite d’un alignement de termes interdits au moins de 16 ans ? demander à une copine de te servir de couverture pour une soirée extra-conjugale et choisir le destinaire « chéri »?

Et toi, au quotidien, tu communiques comment à distance?

Pin It