Tag

bergie

Browsing

Aujourd’hui couchée sur mon canapé, je reçois une blogueuse récente qui répond à mes questions tout en sirotant un passoa orange. Elle a quitté la grande ville pour la campagne lyonnaise…elle n’a pas pour autant récupéré son chat en pension chez sa mère depuis deux ans, elle préfère s’occuper de son fils, écouter des chanteuses blondes ou nous apprendre les déclinaisons du mot pain selon les régions de France, j’ai nommé Bergie.

1) Incroyablement sage, toujours
raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous
définiriez-vous ?

Je dirais
gentiment secouée. Parce que je suis un peu fofolle mais y’a toujours pire de
moi, j’oscille entre les copines assez plan plan et vraiment les folles de
services. Mon cœur balance. Si tu ne comprends pas le second degré (voir le 15eme) tu ne vas pas comprendre mon humour. Je suis très pipi/caca, humour noir…….pour
preuve rien ne me fais plus rire qu’un bon film d horreur de série B et bien
sur « la cité de la peur » The Film.

(je garde un horrible souvenir de ce film vu au cinéma…en fait j’ai beaucoup de mal à voir quelqu’un vomir sans avoir des hauts le coeur -oui je peux être une vraie chochotte- à mon tour et quand je suis sortie de la salle, j’ai tout rendu sur mes chaussures ))

2) Qu’est-ce qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ?

En premier,
La méchanceté, la connerie gratuite, c’est dire si je peux être énervée. Ce qui
pourrait vraiment me mettre hors de moi c’est qu’on fasse du mal à mon fils (je
crois comme beaucoup de maman)-mon fils est plutôt du genre
« gentil ». Les autres gamins qui poussent, crient, tapent ça me mets
hors de moi, je pourrais les étriper avec leurs parents (la faute aux parents
encore pfou !)

En second,
le manque de papier toilette (bien sur tu t’en rends compte en bout de course
si je puis dire) …………………………Quel horreur quand on y pense ! Qui ne s’est
jamais retrouvé en manque de papier toilette, levez les mains

(et le gars qui partage ta vie, utilise les dernières feuilles et ne remet pas de rouleau, t’en parle pas hein?)

3) Qu’est ce qui peut vous rendre fou/folle de
joie ?

Bah, un gros
câlin de mon mec et de mon fils (Ah mais non pas en même temps vous avez des
idées tordus Beurk alors)

Donc pour
être plus explicite une nuit torride avec mon mec et un câlin de mon fistou.

Sinon un bon
ciné, resto (c’est pour le weekend  où j’ai vu le dernier Harry
potter)

Une bonne
soirée entre copines (musique et alcool y compris)

Oui j’ai des
plaisirs simples.



4) Avez-vous déjà fait une petite ou une grande
folie par amour ?

ÇA dépend ce
qu’on entend par « folie ». En tout cas, je sais ce que je ne ferais
pas par amour : me perdre totalement dans l’autre (à bas les couples
fusionnelles qui ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre putain de crotte de zut
faut vivre quoi bordel) Ah oui tiens aussi un macho ca me rend folle furieuse.
Je ne couperais pas un doigt de pied par amour non plus, ni même une oreille
(les boucles d’oreilles se vendant par paire)

Partir vivre
en Italie 1 an, c’est une petite folie pour toi ???

(c’est pas comme partir dans la Creuse – n’est ce pas Caro – c’est plutôt plaisant à priori l’Italie, non? mais tout quitter pour suivre quelqu’un ça demande quand même de l’audace )


5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première
folie ?

J’achète du
papier toilette ahahahaha !! Avant j’achète une super belle villa dans le
sud de la France avec piscine, jacuzzi. Je place quelques sous à la banque
pour avoir pleins d’intérêts. Je fais un voyage autour du monde avec ma petite
famille. Je fais de beaux cadeaux à mes parents (c’est compliqué ils n’aiment rien)
S’il m’en reste, je donne à une association caritative.

(tu le fais imprimer à tes initiales le papier toilette, c’est plus chic maintenant que tu es riche, non?)


6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..

De faire un
break d’une minute (un commentaire sur un blog), d’’une heure (un massage), une
journée (shopping, resto, ciné oui seule !!! je peux me faire un ciné pour
un très bon film). Ces petits moments rien qu’à moi ou je peux me ressourcer
c’est d’autant plus vrai quand tu as des enfants.

(je ne le répèterais jamais assez : Pense à toi jeune maman…ça t’évitera de sortir un jour cette phrase horrible à un de tes enfants « après tout ce que j’ai sacrifié pour toi !)

Je finis
cette interview par un grand remerciement à mon intervieweuse qui m’accepte sur
son canapé, Je m’y suis bien vautrée. Moi qui n’ai qu’un petit petit blog. Il y
a encore six mois, je ne savais même pas ce qu’étais un blog.

Et VIVE LYON !

Merci à toi Bergie d’avoir fait le déplacement malgré la chaleur qui rend pénible tout déplacement. Si toi aussi, tu as envie d’un cocktail maison et d’un canapé moëlleux, tu sais ce qu’il te reste à faire.

Pin It