Tag

arzon

Browsing

…pourtant je suis la reine des excuses quand il s’agit de me remettre (mettre?) au sport : trop loin de chez moi, trop tard, trop cher, pas assez de temps, pas la tenue adéquate, pas le bon jour…sauf que cette fois, l’activité physique qu’il me faut je la tiens : la marche sur les sentiers côtiers du Morbihan !

1- les sentiers sont larges, uniquement piétonniers et on croise même rarement des trottinettes, des vélos et autres engins qui t’obligent à surveiller ton rétro latéral

2- la vue est loin d’être banale …on peut même aller jusqu’à affirmer qu’elle est magnifique, limite à couper le souffle parfois (du coup rien ne sert de courir)

3- quand on en a marre de regarder la mer, on peut tourner la tête pour admirer les superbes villas semées le long des sentiers

4- on n’a pas besoin de son ipod avec ses chansons préférées, il suffit d’écouter les mouettes ou le bruit des vagues

5- ici point de lassitude, au détour du chemin, on tombe sur une plage ou sur une crique

6- les parcours longent tout le golfe du Morbihan…de quoi marcher pendant un bon moment

7- c’est relativement plat, on peut donc emmener toute la famille (sentiers testés et approuvés avec une poussette )


Par contre je n’ai pas encore résolu le problème de la distance Lyon-Bretagne mais ce serait malvenu de doucher mon enthousiasme par des détails pratiques, non?

Alors tu viens marcher avec moi ?

Je ne suis pas bretonne et pourtant quand on associe la Bretagne systématiquement à la pluie, ça m’énerve. C’est comme s’il fallait confirmer aux gens que le temps est forcément pourri pour compenser la concentration de coins magnifiques et de paysages superbes.

Sur une semaine de vacances dans le Morbihan, nous avons eu une seule  après-midi vraiment pluvieuse. Le reste du temps, nous nous sommes baladés sans ciré ni parapluie…au risque de se laisser surprendre un jour par une averse aussi soudaine que courte. Nous venions juste d’arriver dans le charmant petit village de Kerners aux maisons toutes plus fleuries les unes que les autres :

On a pensé pouvoir s’abriter dans la chapelle mais elle était fermée à clef …

Heureusement le ciel s’est très vite dégagé et sous le soleil, nous avons découvert le coin si pittoresque, si apaisant du Moulin de Pen Castel :

Après avoir visité le moulin et regardé l’eau couler sous nos pieds en passant sur le sol vitré, nous nous sommes assis au bord d’une toute petite plage et bercés par le bruit de la mer caressant le sable, nous avons regardé cet homme dans sa barque rejoindre le bord. Gagnés par la sérénité  et la magie de cet endroit qui paraissait au bout du monde, nous avons tout oublié l’espace d’un instant …

Et toi, y a t-il un endroit dans lequel tu te sens particulièrement calme comme s’il t’apaisait ?

…parce qu’elles sont souvent plantées au milieu de nulle part, dans des endroits qui prêtent à la rêverie…parce qu’ elles n’en imposent pas, qu’elles n’ont rien d’ostentatoire et puis celle-là avait vue sur la mer…

Je suis restée sur le pas de la porte car la foi reste un concept abstrait pour moi, je ne l’ai jamais éprouvé …j’ai imaginé des femmes de marins venant prier pour que ceux qu’elles aiment évitent les tempêtes et les accidents…je me suis demandée si on célébrait parfois des unions dans cette petite chapelle..

Je me suis assisse sur l’herbe et j’ai regardé des voiliers glisser sur l’eau …je me suis retournée un instant vers la chapelle, j’ai vu les vélos posés à l’entrée et j’ai trouvé que le tableau avait des allures de carte postale

Et toi, cathédrale ou chapelle?

Au détour d’une route de la commune d’Arzon, sur la façade d’une galerie, d’un commerce, sur un mur ou sur un bâtiment, j’ai découvert ces toiles aux couleurs flashy et acidulées. Depuis 2008, les Arzonnais ont cherché des vieilles photos au fond de leur tiroir et ont eu l’occasion de leur donner une seconde vie  dans le cadre de cette exposition grandeur nature.

Yves Quentel, journaliste, s’appuyant sur l’expérience de Pont Aven, a lancé Pop’Arzon avec les peintres du Hang’art et les habitants d’Arzon pour traduire à travers le prisme Warholien, la mémoire maritime du golfe du Morbihan.

Si tu te balades dans le coin d’ici fin septembre, tu croiseras peut-être une des 19 toiles apposées en divers lieux ..Pour connaitre leur emplacement, je suis allée à l’office du tourisme qui distribue un portfolio avec un plan et les photos légendées.

1913, se baigner devient à la mode et une famille passe quelques jours à Port Navalo

1910, le train allait si doucement à l’époque que les enfants pouvaient attraper les branchages le long du rail

fête du 15 août à Port Navalo dans les années 50

retour de pêche

le facteur d’Arzon, une véritable figure sociale, la seule visite de la journée pour certains

deux amis attablés à la terrasse d’un café

vacancière en tenue bretonne

Fontaine de Kerners

la légende raconte que les jeunes filles souhaitant se marier dans l’année devaient venir y prendre un bain de pieds

Je n’ai pas vu les 19 toiles mais j’ai transformé leur recherche en jeu pour les enfants quand le grand rechignait à marcher…c’était un peu notre course aux trésors et dès qu’ils apercevaient de loin des touches de couleur sur la pierre, ils bondissaient de joie. 

Alors cette balade Pop’Arzon, elle t’a plu ?

Pin It