C'est un beau roman

Livrothérapie : Enchanter son quotidien

Plus de 13 ans que je tiens ce blog et que je me pose des questions, que je doute sur l’intérêt de ce que je raconte ici. Dernière interrogation en date : les chroniques de livres. Elles ont migré en version courte sur Instagram avec mon compte dédié @bookaddictlyonnaise mais les posts sur Instagram sont éphémères, pas référencés, la durée de vie des publications est donc très courte et surtout le contenu ne nous appartient pas vraiment. Que faire sur le blog pour vous donner envie de lire les articles livres (qui ne sont quasiment jamais commentés) ? J’ai pensé alors à une sorte d’ordonnance littéraire, un livre comme traitement pour guérir tel ou tel bobo. N’hésitez pas à me dire si l’idée vous plait et pour ce premier volet de livrothérapie, ma prescription concerne Une sirène à Paris.

Diagnostic ? Votre vie vous semble un peu trop terre à terre ? en manque de magie et d’étincelles ?

Posologie : Quelques pages tous les soirs du livre Une sirène à Paris de Mathias Malzieu.

Bienvenue dans un monde où Paris est en crue et a un visage inédit, où l’on sert des burgers aux fleurs dans une péniche avec une trappe secrète et où une sirène blessée se retrouve dans la baignoire d’un appartement. 

Après les bouleversants Journal d’un vampire en pyjama et Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, Mathias Malzieu renoue avec le monde imaginaire et merveilleux de la mécanique du cœur.


Gaspard se définissait exclusivement par sa capacité d’émerveillement. Être un rêveur de combat, vivre en accéléré pour ne pas gâcher la moindre particule de seconde.

Si j’ai trouvé que l’histoire d’amour allait un peu trop vite (mais après tout cette sirène a une voix foudroyante), j’ai aimé ce surprisier et la puissance de son imagination que je vois comme une forme de résistance.


L’ingrédient magique c’est l’amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d’une pincée de surprise et votre vie aura un goût exquis.

Sous une apparente légèreté, une sirène à Paris questionne aussi notre rapport au deuil et notre capacité à être -non pas un éternel enfant- mais un adulte jamais blasé et tiède. 

Pour ses trouvailles, pour son regard plein de poésie sur le monde, pour ses formules qu’on aurait aimées inventer, plongez dans ce roman !

En complément du traitement :
♦Prendre un cours pour apprendre à nager comme une sirène (expérience testée par @quileutcuite ).
♦Des sablés sirène
♦Ecouter le premier extrait de l’album Une sirène à Paris de Dionysos


♦Regarder la séquence de la Grande Librairie consacrée à ce livre

Effets secondaires :
♦Changer de regard sur le monde grâce à son imagination
♦Devenir un surprisier ou une surprisière

crédit photo image en Une : le figaro

6 Comments

  1. Pingback: Mes 5 lectures d'avril - Chroniques d'une Chocoladdict

  2. Pingback: Livrothérapie : Fouler le sol islandais - Chroniques d'une Chocoladdict

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It