Tag

yvan attal

Browsing

Après avoir testé le brumisateur, la bassine d’eau froide pour petits pieds gonflés (un peu plus et je prenais la voix de Rika Zaraï), les douches à répétition, la piscine municipale, je me suis enfermée quelques heures dans une salle obscure climatisée pour lutter contre la chape de chaleur qui s’est abattue sur Lyon.

Et je n’ai même pas été obligée d’aller voir une comédie américaine spécial ados, puisque mercredi est sorti le film Partir.

De quoi ça cause? Suzanne (interprétée par Kristin Scott Thomas), une femme d’une quarantaine d’années, vit une vie de famille (mariée, deux enfants) sans histoire et sans remous. L’arrivée chez elle d’un ouvrier espagnol  Iban (Sergi Lopez) venu faire des travaux  va bousculer cet petit équilibre. L’attirance est immédiate, violente et réciproque et Suzanne décide de tout quitter pour vivre avec lui.

Bouh me diras-tu, encore un film sur le trio classique le mari-la femme-l’amant. Sauf qu’Yvan Attal incarne à la perfection le rôle de notable local (il est chirurgien), macho qui considère que sa femme lui appartient, qu’elle est sa chose. Sauf que ce qui est au cœur du film très vite, ce n’est pas tellement la passion amoureuse mais c’est l’argent….on comprend très vite  que si on  vit d’amour et d’eau fraîche dans certains romans, la réalité est implacable voire pathétique quand on dépend depuis toujours financièrement d’un homme. 

Kristin Scott Thomas est tour à tour lumineuse dans les bras de son amant, elle se bat bec et ongles car elle revit mais la première scène du film nous suggère que cette passion se terminera tragiquement quoiqu’elle fasse.  Le délicieux accent espagnol (ben oui c’est ma petite faiblesse) de Sergi Lopez est une raison de plus pour vivre par procuration cette histoire.

Pin It