Tag

villars des dombes

Browsing

Vendredi dernier on est retourné pour la troisième fois au Parc des Oiseaux . J’ai déjà consacré deux articles à cet endroit sur ce blog. Même si les chances que parmi ceux et celles qui me lisent aujourd’hui, certains se souviennent des articles précédents, sont infimes, je n’ai pas envie de radoter et de vous sortir la même prose.

Heureusement pas mal de nouveautés ont vu le jour depuis notre dernière visite, les enfants sont à l’âge où, il me semble, ils apprécient le plus ce qu’ils découvrent et j’ai décidé d’aborder cette nouvelle sortie sous l’angle d’un top ten.

1-Emprunter le sentier pédestre

Si vous décidez d’aller au Parc des Oiseaux en TER (moins de 30 minutes à partir de Lyon), vous suivrez un parcours dans le village de Villars-les-Dombes puis un sentier couronné de vert et ponctué de bornes indiquant telle ou telle plante. Au sol, des plaques comme à Dijon indiquent la direction vers le parc, le genre de petit détail ludique qui plait aux enfants.

parc des oiseaux 1

2-Commencer la visite par la crique des manchots

Je vous conseille de commencer la visite en filant directement à la crique des manchots. En fin de matinée, il y a beaucoup moins de monde que plus tard et vous pouvez admirer tranquillement les manchots qui viennent se frotter à la vitre du bassin alors qu’un petit chemin vous permet de voir à l’intérieur comme si vous nagiez avec eux.

Le moment préféré des enfants !

parc des oiseaux 14

3-S’offrir un tour du monde entre bush australien, plaine africaine, Asie et Amérique du Sud

Le parc couvre 35 hectares (je visualise ..rien devant ce genre de chiffres mais imaginez que vous pouvez y passer une journée entière sans vous ennuyer) et présente 3000 oiseaux, 300 espèces de tous les continents et de tous les milieux.

Parmi les nouveautés 2016, le Parc des Oiseaux invite le visiteur à un périple australien en plusieurs étapes dont la reconstitution d’un village aborigène, le passage dans une volière traversante et dans laquelle se trouve cormorans pies, perruches, ibis et un site dédié entièrement à l’oiseau le plus dangereux du monde, le Casoar à Casque (il peut blesser mortellement son adversaire d’un seul coup de patte… Bruce Lee et James Bond peuvent aller se rhabiller #lesréférencesdatéesquitrahissentmonage )

parc des oiseaux 4si j’ai bien suivi il s’agit d’un kangourou géant
mais il y a aussi des wallaby de parma, des wallaby de bennett et des kangourou roux

parc des oiseaux 45Calao d’Abyssinie

Il a presque disparu du Burkina Fasso car il est convoité pour ses plumes blanches. J’aurais moyennement envie de le croiser (on ne se rend pas réellement compte sur la photo mais il est impressionnant). Le parc des oiseaux mène une action de protection auprès de cet oiseau et auprès d’autres espèces comme le manchot du Humbolt du Pérou (ceux de la crique) dont le nombre a dramatiquement diminué ces dernières années.

antarctica parc oiseaux 232

4-Déjeuner en observant les canards

Peut être que si je vivais à la campagne, je serais moins sensible au cadre mais là quel plaisir de s’assoir sur un banc en bordure du lac, de lever la tête et de voir une cigogne ou de baisser les yeux pour voir des canards au plumages différents.

Malgré le monde le jour de notre visite (j’ai entendu après que le record d’affluence avait été battu), quand on s’écarte des aires de jeux, on peut se retrouver quasiment seuls et profiter pleinement des bruits de la nature.

parc des oiseaux 39

parc des oiseaux 50

parc des oiseaux 20

5-Suivre une visite guidée

Parmi les activités proposées par le parc, il est possible de suivre une visite guidée. Nous ne l’avons pas fait mais avons eu la chance de rencontrer le vétérinaire qu’on a bombardé de questions. J’ai appris entre autres que les oiseaux avaient la particularité de ne pas montrer quand ils vont mal, il faut donc redoubler de vigilance pour les soigner. Serait ce à l’origine du titre « Les oiseaux se cachent pour mourir » ? (mince j’ai oublié de poser la question !)

6-Se mesurer aux colibris

ok un colibri c’est vraiment tout petit (zoom d’enfer pour la photo ci dessous), n’empêche que « petit mais costaud ». Saviez vous qu’ils battent 200 fois les ailes à la seconde (non pas à la minute, à la seconde !) ? Un petit appareil dans une des salles invite les visiteurs à reproduire le battement d’ailes et malgré toute notre bonne volonté on n’a pas dépassé les 12 fois / seconde.

Colibri 1 / humains 0

parc des oiseaux 37

7-S’extasier à la nursery

Passage obligé à la nursery pour voir les derniers nés du Parc des Oiseaux : des bébés manchots nés en mars dernier, des spatules blanches nés le 6 et 7 avril dernier et des poussins. Une centaine de naissances a lieu chaque année au parc.

parc des oiseaux 32

parc des oiseaux 31

8-Prendre de la hauteur pour voir le Parc des Oiseaux sous un autre angle

Autre nouveauté 2016 du Parc des Oiseaux, une tour d’observation de 27 m de haut devrait être accessible au public à partir de juillet. Conçue comme une cabane dans les arbres avec des ponts de singe, des passerelles, des longues vues, des plateformes, elle permettra d’avoir une vision sur l’ensemble des sites.

L’ascension se finira par des passerelles plancher de verre qui placeront les visiteurs au dessus du vide et de la canopée des arbres environnants. Sensations assurées !

parc des oiseaux 8

9-Assister au spectacle des oiseaux

Pas de spectacle pour nous cette fois ci car on l’a déjà vu et parce que -allez oui vous pouvez vous moquer- la dernière fois des rapaces tenaient dans leurs griffes des trucs qui ressemblaient à des serpents et étant très très phobique, j’ai passé un sale quart d’heure à imaginer qu’ils allaient lâcher les serpents (même morts je m’en fous) sur nos têtes.

Dans mon souvenir c’est assez impressionnant et si c’est votre première fois, c’est à ne pas rater !

10-Etablir un classement très personnel

Enfin ce que j’apprécie beaucoup dans ce parc est la proximité que le visiteur a avec les oiseaux, soit en pénétrant directement dans les volières soit du fait de la configuration des différents espaces. On peut donc observer en détails les couleurs, les caractéristiques, les mouvements de chaque espèce et se laisser aller à quelques comparaisons ou classement :

parc des oiseaux 13les plus « in love » (couple de Loris)

parc des oiseaux 19le plus « pantone » 2016 (perruche ondulée)

parc des oiseaux 44la plus « cheveux dans le vent » ( Grue Demoiselle )

parc des oiseaux 43le plus stylé du bec (Calao Papou dont les couples ont la particularité d’être unis pour la vie. Lorsqu’un des partenaires meurt, l’autre plane et rôde autour pendant plusieurs jours avant de se résigner)

parc des oiseaux 29le plus « orange is the new black » (Toucan Toco)

parc des oiseaux 26le plus « Yvette Horner » (Coq de Roche péruvien)

Voilà j’espère vous avoir convaincu, après Pérouges, que cela vaut le coup d’aller se promener dans l’Ain.

Le parc des oiseaux*
RD 1083 – 01330 VILLARS LES DOMBES
Tel. : +33 (0) 4 74 98 05 54
Fax : +33 (0) 4 74 98 27 74
(réservez vos tickets sur le site, cela évite la file d’attente le jour J)

*Invitation blogueur

Je vous ai déjà parlé ici du parc aux oiseaux situé à Villars Des Dombes à 30 minutes en TER de Lyon (vous pouvez bien entendu y aller aussi en voiture si vous ne faites pas partie des 1% des familles avec deux enfants et sans voiture comme nous….cela étant dit,  depuis la gare le chemin est sympathique, passant à travers le village puis suivant un sentier botanique ) et où je suis retournée hier. Comme la première fois, j’ai été sous le charme de l’environnement : grand lac, cours d’eau avec bancs pour admirer les canards à l’ombre, verdure en veux-tu en voilà mais aussi reconstitution de milieux tel que le bush australien. Le parc est tellement grand que pour tout voir, il vaut mieux arriver tôt ou emprunter le petit train (qui n’est pas inclus dans le prix d’entrée). Nous, on l’a visité en mode « je flâne » avec l’idée de revenir peut-être une troisième fois.

Comme j’ai déjà écrit un billet sur cet endroit, cette fois je me suis concentrée sur les drôles de rencontres au cours de cette journée à commencer par …

parc aux oiseaux 1

les nouveaux arrivants qui maitrisent déjà très bien le « une patte » (j’ai émis l’idée d’essayer une fois de retour à la maison, autant dire qu’on a été assez lamentable)

parc aux oiseaux 3

celui qui est tombé dans la palette de peintures

parc aux oiseaux 4

celle qui se prend pour Desireless ou Eric Antoine selon les enfants (si jamais vous connaissez)

parc aux oiseaux 5

celui qui assure la bande son pendant que vous déjeunez sous les arbres devant le snack Les rosières (seul bémol du parc à quand des vrais bons sandwichs maison et pas ces trucs en plastique?)

parc aux oiseaux 6

Celles qui parlent du mariage de Camille Lacourt et de Valérie Bègue

parc aux oiseaux 7

celui qui a abusé du curaçao

parc aux oiseaux 8

 celui qui a mal évalué les distances et s’est pris une vitre

 

parc aux oiseaux 9

celui qui essaie d’arrêter la cigarette en mâchouillant des bouts de bois

parc aux oiseaux 11

après les rainbow cakes, je vous présente les rainbows birds

parc aux oiseaux 12

parc aux oiseaux 15

celui qui a un post it sur le nez et un as de coeur sur la poitrine

parc aux oiseaux 16

parc aux oiseaux 027

ceux qui nous ont regardé de haut

parc aux oiseaux 19

parc aux oiseaux 20

l’intrus que je n’ai malheureusement pas eu le temps de filmer en train de sauter au grand dam de ma fille

parc aux oiseaux 21

parc aux oiseaux 22

parc aux oiseaux 23

celles qui ont joué les doublures dans Black Swan

parc aux oiseaux 29

celui qui a du mal à passer inaperçu

parc aux oiseaux 33

celle qui veut faire son originale au milieu des flamants roses

parc aux oiseaux 34

celle qui a mis sur ses palmes du vernis Essie pink diamond

parc aux oiseaux 26

celui qui fait le poirier pour boire

Comme vous le voyez sur cette dernière photo, et c’est une nouveauté du parc, vous pouvez nourrir les loris, ces petits perroquets qui ont une langue recouverte de papilles en brosse dans une volière de 700m2. J’avoue que j’étais pas super à l’aise avec l’idée d’avoir ces oiseaux sur mon épaule ou mon bras  mais en fait ça c’est juste pour la photo brandie à divers endroits du parcours car en réalité ils restent sur les lianes ou les branches et paraissent parfois un peu repus vu le nombre de visiteurs qui leur tendent un petit gobelet.

Bref si vous êtes dans l’Ain ou dans le Rhône et que vous cherchez une idée de sortie sympa, que vous n’êtes pas phobiques des oiseaux suite au visionnage du film éponyme d’Hitchcock (il est clair pour ma part que je n’irai jamais dans un parc spécialisé dans les reptiles même si mes enfants se roulaient par terre en me suppliant), je ne peux que vous conseillez d’aller passer une journée au Parc aux Oiseaux.

Et si on profitait  du week-end prolongé de Pâques pour aller au parc des oiseaux à Villars des Dombes s’est-on dit récemment ? c’est accessible en TER (oui je te rappelle que nous sommes des extraterrestres sans voiture), Miss Zen devient dingue dès qu’elle croise un pigeon cela devrait lui plaire et en plus ils organisent une chasse aux oeufs géante, le chérubin va adorer.

Impatience, en arrivant devant les caisses : tu achètes ton billet avant mais tu dois quand même te taper les longues files..logique. Je suggère de mettre des tourniquets façon métro ou Eurodisney avec une personne pour distribuer le plan du parc, ça sera plus efficace, rapide et au moins on attaquera la journée dans la bonne humeur.

Émerveillement devant la diversité de la végétation, des espèces présentes, du peu de distance entre les visiteurs et les oiseaux : les volières permettent d’admirer de près les perroquets ou les toucans par exemple.

Attendrissement en découvrant la nurserie : je cherchais celle pour changer Miss Zen, je suis arrivée dans celle des  oisillons, tout juste sortis de leur coquille, chancelant sur les jambes comme s’ils avaient abusé sur leur vodka, émouvants comme peuvent l’être des nouveaux-nés.

Détente à l’heure du repas : la petite s’est endormie dans sa poussette, ce qui n’arrive jamais habituellement, nous nous attablons dehors à l’ombre d’un arbre immense, il fait bon et beau, nous ne sommes pressés de rien…

Frissons avec le spectacle des oiseaux : au début on se marre en voyant les oiseaux arrivés de loin de manière nonchalante, style « regarde moi cette assemblée d’humains le nez vers le ciel » mais quand les rapaces font leur entrée, on fait nettement moins les fiers. Ils nous frôlent tellement la tête que chacun se baisse le plus possible. Le chérubin me demande  pas rassuré si c’est bientôt fini…je trouve cette séquence également interminable, je ris mais je n’en mène pas large et pourtant je n’ai même pas vu le film Les oiseaux.

Joie sur le visage du chérubin : victime de leur succès, le parc a placé peu d’œufs de couleur dans les différents espaces à visiter et c’est tout penaud qu’il arrive au point de rendez-vous de la chasse aux œufs. Heureusement ici c’est un peu comme chez Jacques Martin, tout le monde a gagné et il repart avec son sachet d’œufs au chocolat, aussi ravi que si on venait de m’offrir un macaron Pierre Hermé.

Verdict : un endroit dépaysant et dans lequel les animaux ont beaucoup de  place pour eux , un côté surréaliste car à la fin de la journée à force de se promener dans le parc on n’est plus vraiment étonné de voir un paon traversé la route ou une cigogne quand on lève la tête. L’endroit est vraiment adapté aux enfants (espaces de jeux nombreux, parcours, aires de pique-nique, prêt de poussette, ateliers…).

Par contre, si ma fille est plus tard phobique des oiseaux, je saurai d’où ça vient. Nous avons ramené un magnet de toucan accroché depuis sur le frigo et dès qu’elle le voit, elle bloque totalement dessus, mime un oiseau passant au dessus de sa tête en disant  » a peur, a peur ».

Et toi, tu as déjà assisté à un spectacle de rapaces?

 

Pin It