Tag

toulouse

Browsing

10 choses à faire à Toulouse

Dans la série « la loose », j’ai perdu toutes les photos transférées sur mon ordinateur prises pendant mon séjour à Toulouse. Si j’habitais plus près de cette ville, je prendrais une chambre dans un Day Break Hôtel (il s’agit d’hôtels que vous pouvez réserver pour la journée, pas besoin d’attendre 15h pour avoir votre chambre) pour faire une pause entre deux rounds photo dans la ville et je repasserais aux mêmes endroits. Toulouse c’est un peu loin de Lyon et je voulais partager 10 idées de choses à faire à Toulouse, alors j’ai été fouillée dans les photos de mon téléphone portable.

1-S’imprégner de la ville rose

J’enfonce une porte ouverte mais pour découvrir une ville, il faut la parcourir à pied. En arrivant à Toulouse, sauf à être un chat (qui ne voit pas les couleurs comme les humains, on est forcément frappé par les couleurs de la ville et de la brique sur les bâtiments. Elles changent selon le moment de la journée, selon la météo (on n’a pas eu un temps fabuleux mais dès que le ciel s’éclaircissait, la ville resplendissait).

10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse

2-Tester au moins un des salons de thé

J’ai été surprise par le nombre important de salons de thé (est ce à dire qu’il pleut plus qu’à Lyon ?). Je ne suis pas restée assez longtemps pour en tester plus d’un mais il m’a beaucoup plus par son décor (des livres partout), son ambiance (pas guindée) et ses propositions gourmandes (gaufre ultra généreuse, vraies pâtisseries à l’accueil, cakes.). Il s’agit du petit Magre.

10 choses à faire à Toulouse

3-Visiter les salons du Capitole

Quand on pense à Toulouse, on pense en premier à l’immense place du Capitole mais saviez vous que les salons du Capitole se visitent et que c’est gratuit ! De l’escalier aux trois salles jusqu’à celle dite des illustres, levez-la tête et admirez.

10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse

4-Se promener au bord de l’eau

La loose le retour : les quais le long de la Garonne étaient en travaux : ) On est quand même descendus près de l’eau là où c’était possible et on a même traversé le Pont Saint Pierre pour se balader dans le quartier de l’autre côté du fleuve.

5- Se poser dans le couvent des Jacobins

Je ne vais pas vous faire croire que j’ai bouquiné des heures dans le cloître du couvent des Jacobins, j’étais en famille : ) Après vu le fameux et impressionnant palmier de pierre à 22 nervures dans la chapelle du couvent, nous avons prolongé la visite par le cloître, paisible et vert.

6-S’arrêter dans la boutique de papeterie La Mucca

Avis aux amateurs (trices) de carnets, d’agendas, de cahiers et d’objets liés à l’écriture, il existe à Toulouse une boutique incontournable : La Mucca (merci Madimado pour le tuyau !). Attention, vous savez quand vous rentrez mais quand vous en sortez : )

7-Se perdre dans les ruelles du Vieux Toulouse

De Toulouse, j’ai surtout vu le Vieux Toulouse avec -bonheur-peu de voitures et autres véhicules motorisés et plein de petites ruelles charmantes à emprunter au hasard pour s’imprégner de l’atmosphère de la ville.

10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse

8-Tester les pâtisseries du coin

Si vous tombez sur ce blog pour la première fois, sachez que la première chose sur laquelle je me renseigne lorsque je pars quelque part ce sont les adresses de pâtissiers. Dans ma liste des 10 choses à faire à Toulouse, il y avait donc forcément, tester les pâtisseries du coin. J’ai plutôt bien rempli ma mission puisque j’ai goûté la pomponette (une brioche super moelleuse achetée à la bonbonnière), une brioche à la violette de la maison Pillon et des pâtisseries de chez Sandyan. Mais si un jour j’y retourne, j’irai aussi chez Perlette.

9-Flâner dans le quartier des antiquaires

J’imagine que c’est le quartier le plus chic et le plus cher pour se loger mais j’ai beaucoup aimé me balader dans le quartier des antiquaires, charmant avec ses petites places, ses boutiques et ses façades. Je regrette juste de ne pas avoir eu le temps d’aller jusqu’au jardin botanique, à côté du musée d’histoire naturelle.

10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse
10 choses à faire à Toulouse

10-S’offrir un moment zen au jardin japonais

Je me rends compte que j’ai des petites manies : en plus de chercher les bonnes pâtisseries (et les librairies), j’aime bien aller dans les endroits les plus verts de la ville. C’est comme ça que j’ai découvert le jardin japonais de Toulouse dont j’ai déjà parlé dans ce billet et où je vous conseille d’aller pour vous offrir un moment tout en sérénité.

Cette liste de 10 choses à faire à Toulouse n’est bien entendu pas du tout exhaustive. N’hésitez pas si vous êtes du coin et si vous connaissez bien Toulouse, à me laisser un commentaire avec d’autres choses à voir la prochaine fois.

lien rémunéré

Pause zen à Toulouse

Dans la série « quelle drôle d’idée », ce qui m’a donné envie, d’aller à Toulouse, en regardant l’émission Échappées Belles, est le passage consacré au jardin japonais : ) J’avais en mémoire le jardin d’Albert Kahn visité pendant mes années parisiennes et si j’ai un fort intérêt pour le tourisme urbain, paradoxalement je finis toujours par rechercher un de leurs poumons verts.

Le jardin japonais de Toulouse est sans doute moins incontournable qu’un de ses musées, églises ou hôtels particuliers mais si vous cherchez un endroit apaisant où vous posez sur un banc pour bouquiner et admirer les merveilles de la nature, je vous conseille vivement de vous y rendre. Le coin autour n’a rien de charmant (grand boulevard, grands hôtels) mais il reste proche du vieux Toulouse même à pied (et si vous préférez prendre le métro, il est juste à côté de l’arrêt Compans Cappareli ).

Quand nous sommes arrivés à sa porte (toute récente, elle existe depuis le mois d’avril 2019), un jardinier ramassait les feuilles mortes avec une sorte d’aspirateur à main au niveau sonore élevé. Niveau de zénitude : difficile à atteindre (heureusement cela a été de courte durée).

Je ne vais pas vous la jouer spécialiste des jardins japonais : j’ai lu les panneaux informatifs présents dans le pavillon de thé. Ils expliquent tous les éléments de ce jardin qui a le label « jardin remarquable » : un jardin sec, une île Grue, une île tortue, neuf rochers, un lac, un pavillon de thé, une cascade sèche, un pont rouge, une lanterne, une île du Paradis, un mont Fuji, les pierres de trois saints.

Le monde minéral, le monde aquatique et le monde végétal sont mis en scène comme dans les jardins japonais existants à Kyoto entre le 14ème et 16ème siècle.

Ce qui est assez fascinant est que chaque chose présente dans ce jardin a une signification. Les arbres, par exemple, marquent le passage des saisons :
-les cerisiers et les pruniers sont cultivés pour la beauté de leurs fleurs au printemps (il y a d’ailleurs une fête des cerisiers dans ce jardin)
-pour que la coloration automnale des érables soit parfaite, leur ramure est éclaircie par la taille

Nous y étions assez tôt le matin. L’inconvénient est que le ciel ne s’était pas encore levé et qu’il aurait été sans doute encore plus beau avec du soleil et du ciel bleu. L’avantage est qu’il y avait peu de monde dans ses allées et donc une atmosphère très paisible (une fois que l’aspirateur à feuilles s’est tu)).

jardin japonais de Toulouse

J’ai été fascinée par le travail de taille sur les arbres. Ces tailles en nuage (il n’existe pas de réelle traduction française) sont regroupées en Tamazukuri, Danzukuri, Kaizukuri, Takanshitate…

Bien entendu le pont rouge n’est pas là par hasard. Il symbolise un espace de transition à l’élévation spirituelle et rend accessible l’île, symbole du Paradis. Sa courbure en demi-cercle suggère, par son reflet dans l’eau, le disque lunaire.

En flânant dans ce jardin qui n’est pas très grand, chaque pause offre un nouveau point de vue sur le lac (où il y a de gros poissons), le pont, le pavillon, de nouveaux reflets dans l’eau, une nouvelle palette de couleurs….et au bout de quelques minutes, on oublie qu’on est à Toulouse.

jardin japonais de Toulouse
jardin japonais de Toulouse
jardin japonais de Toulouse

Si j’habitais à Toulouse, voilà une endroit où je viendrais lire et observer le rythme du temps, les lumières changeantes.

Cela m’a donné envie de découvrir d’autres jardins remarquables en France. Si vous en avez à me conseiller, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

10 visages de Toulouse

De Toulouse, je ne connaissais que les paroles de Nougaro, que les chansons de Zebda, que l’attachement de Carol à sa ville quand elle me parlait, entre autres, du Bikini, que le prénom de Caroline qui habite là-bas. Ma vision est totalement subjective, absolument parcellaire, limitée par la durée très courte de mon séjour, probablement très « touristique » mais avant que je ne trie toutes les photos prises dans cette ville il y a quelques jours, voici 10 visages de Toulouse qui m’ont marqué :

C’est comme un bon shoot de couleurs et de soleil, non ? Parfait pour affronter les giboulées de cette fin d’avril ou les blues du dimanche soir.

A suivre avec plus de photos et plus de mots : )

Bonne semaine !

Interview gourmande : parmentier de canard, pot au feu et gâteau roulé à la confiture de fraises

crédit photo : blog G comme goumandise
Aujourd’hui à ma table, une gourmande et une voyageuse ..bref une fille qui aime croquer la vie en pleine dents et qui nous fait partager sur son blog ses escapades et ses bonnes adresses gourmandes ..si je vous dis que la Miss est toulousaine ça vous aide ?

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
Les pâtes, peut être à cause de mes lointaines origines italienne…
crédit photo : blog valérie grondin (petit douceur pour Maman@home)

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
Plein, tous liés à ma grand mère: les lasagnes, la bonne purée maison, les crêpes, les oreillettes, le gâteau roulé à la confiture de fraises…
3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
Le parmentier de canard, ma spécialité: purée maison à la crème de parmesan et du bon confit de canard du Sud Ouest.
4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
La cervelle, petite ma mère m’en a fait avaler des tonnes, il parait que j’aimais ça, beurk quand je vois l’aspect aujourd’hui impossible pour moi d’imaginer en prendre une bouchée. J’éviterai ça à ma fille.
5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
Les oeufs de 100 ans
6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
Ma grand mère bien sur et grâce à ma formation initiale à l’école hôtelière: le goût des bonnes choses, des produits sains, de saison, du terroir.
7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?
La pomme de terre, je l’aime de toutes les façons: sautée, vapeur, frite, en purée…
8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
Le pain, c’est bon et c’est un aliment de base, simple, économique, avec de nombreuses variantes et tellement français.
crédit photo : le Caigouill’Eure

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
Le pot au feu, c’est tout bête, tout simple mais je n’ai jamais essayé, en plus il me faudrait une cocotte minute que je ne possède pas.
10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
Oui, un mélange de voyage et de gourmandise même si en ce moment j’ai moins de temps à lui consacrer.
11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
La liste est longue, si vous passez sur Toulouse j’ai quelques bonnes adresses sur mon blog et je serai ravie de les partager avec vous à la demande.
Un salon de thé: Au jardin du thé, j’adore m’y rendre entre mais pour le déjeuner ou le gouter du samedi.
Un restaurant: selon le budget: Michel Bras à faire une fois dans sa vie et un petit restaurant sans prétention à Biarritz: Baleak mon dernier coup de coeur.
Un glacier: Philippe Faur des glaces artisanales, sucrées et salées!
Si je vous dis que Caroline attend un heureux évènement et qu’elle est en pleine construction du futur nid, auras-tu reconnu les voyages de Caroline? Alors si vous êtes de passage à Toulouse et que vous cherchez un endroit où bien manger, vous pouvez lui faire confiance !
Merci beaucoup Caro et depuis le temps qu’on se suit, j’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer bientôt.
Si toi aussi, tu as envie de partager ton amour pour tel plat ou tel aliment, que tu passes des heures en cuisine ou que tu sois du genre repas sur le pouce, n’hésite pas à laisser un commentaire pour me dire que tu aimerais venir t’assoir à ma table un mardi midi.

Interview gourmande : Farfalles, focaccia et banoffee

crédit photo : blog de la tarte.com

 

Attention attention aujourd’hui dans ma cuisine, il y a un homme ! Celui-là même qui, avec ses billets provoque des « waouh », des « ah c’est beau « , « comme c’est joli  » et remplit les têtes d’envies de décoration…l’as-tu reconnu ?

 

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
Des pâtes sans aucun doute ! Ma mère est italienne et elle les fait comme personne ! J’adore ça !
 

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

 

Tout dépend de ce que tu entends par ‘marquant’. D’un point de vue négatif, ma première huître a été un vrai cauchemar (souvenir désagréable très vite balayé par les huîtres gratinées de ma grand-mère‚ miam !).
Sinon, mon premier Big Mac a aussi été un grand jour, oui je sais curieux comme souvenirs mais vraiment ‘marquants’ pour le coup !
3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
Les farfalles aux crevettes, riccotta, courgettes et fromage de chèvre ! Un chef d’oeuvre de la gastronomie italienne !!!
 

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

 

L’omelette au fromage… J’en ai tellement mangé quand j’étais petit que je ne peux même plus y penser‚.. tiens d’ailleurs j’y repense à cause de toi et c’est vraiment pas sympa‚ surtout que j’avais l’image des farfalle en tête !
 

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi ?

 

Je lui donnerai un peu de banoffee‚ autant je ne suis pas particulièrement sucré, autant j’adore ce gâteau. Avec ça si mon pire ennemi ne devient pas mon meilleur ami, je n’y comprends plus rien !
 

6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

 

Ma mère, comme je l’ai dit plus haut, a toujours fait preuve de beaucoup de créativité en matière de cuisine. Elle m’a appris tout petit à tout goûter. Aujourd’hui du coup, pour trouver quelque chose que je n’aime pas, il faut sacrément chercher !
 

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

 

Rhooo je peux pas répondre des pâtes à toutes les questions… J’emporterai donc ces petits sachets de nourriture lyophilisée qu’on donne aux astronautes (ouais je sais c’est pas trés glamour mais je pense surtout à ma survie ! Tu as dis île « déserte » quand même !)
crédit photo : blog Aglio & Olio
 

8 ) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

 

Je serais une énorme focaccia à la mozzarella et au jambon de Parme… Je passerai mon temps à me grignoter les bras !
 

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire ?

 

Le banoffee… Je sais ce n’est pas compliqué à priori mais le problème c’est la crème fouettée qui recouvre le gâteau ! Elle ne tient jamais !
crédit photo : blog  Trucs de food
 

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

 

Oui grâce à Niko notre coach culinaire. Depuis le lancement de mydz il propose chaque semaine une recette exclusive à nos lecteurs et désormais, il a son propre blog… Trucs de Food : à découvrir absolument ?
 

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

 

L’Autre Salon de Thé à Toulouse rue du Poids de l’Huile… C’est là que se trouve le banoffee tant convoité avec sa crème fouettée si ferme et parfaite !

Non seulement il aime la cuisine italienne mais en plus il a de l’humour …il apporte rêve et poésie au quotidien , il s’agit bien-sûr de Vincent et de son blog Mydz !

Si tu aimes baver devant les photos de ces interview gourmandes, si tu as envie de partager tes coups de coeur en cuisine, que tu aimes passer du temps derrière les fourneaux ou que tu préfères rester à table, n’hésite pas à me contacter !

Interview gourmande : tortilla, tarte à sucre et calissons

Elle a un pseudo que tu ne peux pas oublier, quand elle ne s’occupe pas de ses enfants, elle fait partager sa passion pour le cinéma (ça se voit même dans sa bannière)..si j’ajoute qu’elle habite la ville rose, j’ai donné trop d’indices?
1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
De l’omelette à la pomme de terre…
J’en rêve assez souvent, mais on ne sait pas bien la faire, alors j’en mange rarement, que lorsque je vais en Espagne.
(crédit photo : blog sucrissime)

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
L’omelette à la pomme de terre (je ne vais pas répondre ça à chaque question! ^^)
Et la tarte au sucre de ma marraine Belge. C’était un délice, elle a gardé précieusement la recette.
Et puis elle est décédée, j’avais 10 ans. J’ai encore le goût de sa tarte quand je pense à elle.
Je n’ai jamais réussi à retrouver ce goût sucré, croustillant et fondant à la fois.

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
L’omelette à la pomme de terre… Nan mais je déconne pas, c’est trop bon, avec des oignons coupés en lamelle, des pommes de terre rissolées, des oeufs frais de la ferme. Si en plus on le met dans un sandwich, on se croit en Espagne! 😀

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
Les cordons bleus pendant longtemps, suite à ma première grossesse.
Maintenant ça va. En même temps, c’est un plat dont je me passais assez bien…

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
Des estomacs de vache. Ca c’est un truc diabolique, rien que l’odeur donne envie de vomir…
Ce sont des estomacs de vache (parait qu’elle en a deux…) bouillis, je n’ai pas pu goûter tant la vision du truc spongieux est dégueu…
Sinon, y’a les araignées grillées, un truc vu au Cambodge, ils en raffolents!
Pareil, j’ai pas pu goûter. Ai-je besoin d’expliquer pourquoi?

6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
Mon mari. Avant, je mangeais et cuisinais un peu n’importe quoi et c’était rarement glorieux.
Depuis que je le connais, lui et sa façon de manger particulièrement équilibrée et saine, j’ai appris à apprécier les fruits et les légumes, à les cuisiner pour qu’il soient goûteux et sublimés.
Il m’a donné le goût pour cuisiner en fait.
Il adore ça, lui, il cuisine à merveille et souhaite sans cesse apprendre.
Il m’a transmit sa passion! (C’est beau!!!)

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?
Du chocolat au lait. Je crois que je peux me passer d’à peu près tout mais pas de ça!

8 ) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
Question difficile!
Je pense que je serais un litchi ou un fruit de ce genre…
D’un aspect un peu rebutant , mais délicieux, sucré et exotique.
9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
Les macarons. Ou les calissons!!
J’adore ça, mais ça a l’air très très compliqué!

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
Je ne crois pas trop… J’ai tenté quelques recettes, mais à chaque fois, ce n’est pas forcément super réussi.
Je suis une grosse gourmande, mais je ne suis pas certaine que ça se ressente sur mon blog.

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
Dalloyau à Paris.
Pas super original, mais j’y allais souvent étant adolescente (une voisine y travaillait et m’offrait des glaces et des galettes des rois!) et je me régalais carrément.

A Toulouse, le Dip Tea, les pâtisseries sont délicieuses et le chocolat viennois à tomber par terre!

Avez-tu reconnu LMO ? pour la tarte au sucre, si tu viens à Lyon, on en trouve de très bonnes …et je veux bien découvrir ton salon de thé si jamais un jour je viens ENFIN visiter Toulouse )

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  que ton blog soit branché cuisine ou pas du tout, je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

Pin It