Tag

sud

Browsing

Lors de mon grand week end sur la Côte d’Azur, j’ai découvert une adresse au coeur de Nice, Joya Life Store, qui donne envie de dire environ toutes les deux secondes « mais que c’est joli ! ». C’est à la fois un restaurant, une boutique et un espace de travail collaboratif.

Les espaces « hybrides » sont, il me semble, de plus en plus nombreux. A Lyon je pense à Torü (une adresse à la Croix Rousse où l’on peut déjeuner, prendre un thé à n’importe quelle heure de la journée ou acheter du thé en vrac), mais aussi au Luminarium (un salon de thé où l’on peut aussi acheter des luminaires fabriqués sur place par le gérant et des objets de créateurs et d’artisans) ou bien encore à l’Effet Canopée ( boutique, salon de thé et à l’étage une salle qui accueille des ateliers).

Je me suis toujours demandée comment un salon de thé seul pouvait être rentable, c’est peut être un début de réponse ou une façon plus pertinente de « maximiser » un même espace, tout en mixant les publics et en s’ouvrant à d’autres univers.

brunch

brunch-2

brunch-10

Joya Life Store a sélectionné au rez de chaussée comme  à l’étage du mobilier (dont l’étagère sans vis de Stéphanie Marin parfaite pour la non bricoleuse que je suis), de la vaisselle (dont les jolies assiettes accrochées au mur près de l’entrée), des luminaires (je voyais très bien dans mon salon celui sur la photo ci dessous…bon d’accord cela aurait pris un peu de place dans la valise), des objets à s’offrir ou à offrir.

brunch-19

brunch-9

 A l’étage se trouve l’espace très agréable dédié au co-working avec également des bureaux fermés qui accueillent des créateurs et l’agence de communication « La langue du Caméléon ».

brunch-16

brunch-18

brunch-15

brunch-17

L’autre bonne idée de cette adresse est d’avoir aménagé un espace en bas pour les enfants avec des jeux, un coin « dessins animés ». Ainsi les parents peuvent profiter tranquillement de leur déjeuner sans stresser si les enfants en ont marre de rester à table.

brunch-3

brunch-13

brunch-12

L’heure du brunch

Le week-end, Joya Restaurant propose un brunch de 11h à 16h. Entre les viennoiseries, les pâtisseries, les crêpes (et ses toppings régressifs) et la fontaine de chocolat, le bec sucré que je suis avait les yeux qui pétillent ( je vous rassure il y a aussi des salades, des œufs brouillés, des plats façon wok, du fromage pour le côté salé).

brunch-8

brunch-7

brunch-5

brunch-6

brunch-205 fruits et légumes …si si la brochette de fruits frais sous le chocolat

Côté boissons, je vous conseille vivement de tester leurs jus de fruits et légumes pressés, j’en ai goûté deux et ils étaient vraiment excellents ! Quand à la tarte chocolat passion que vous apercevez, j’aurais bien piqué la recette.

Adresse gourmande
Joya Restaurant

1 place du Pin
Nice

Direction le MAMAC à Nice

A quelques pas de là, se trouve le MAMAC de Nice, aux grandes salles baignées de lumière faisant la part belle aux objets, au Pop’Art et au Nouveau Réalisme. J’ai découvert au MAMAC (musée d’art moderne et d’art contemportain de Nice), l’installation « la cambra de Ben » mais aussi un versant de l’œuvre de Nikki de Saint Phalle que je ne connaissais pas. Je n’avais vu jusqu’à présent de cette artiste que ses femmes girondes et colorées et la fontaine sculpture Stravinsky à Beaubourg. Le musée qui a reçu en 2001 une exceptionnelle donation de 190 pièces (dont le monstre du Loch Ness exposé sur le parvis du musée) présente des œuvres beaucoup plus sombres de l’artiste liées à son enfance.

musee

musee-bis

musee-3

musee-nice

musee-nice-2

En parallèle aux collections permanentes, le MAMAC accueille jusqu’au 8 janvier 2017 une exposition rétrospective consacrée à Ernest Pignon-Ernest, artiste très engagé et considéré comme le précurseur de l’art urbain. J’ai été particulièrement frappée par la force de ses portraits et par la puissance de son travail sur la prison de Saint Paul à Lyon ( photographie de bouteilles remplies de messages par les prisonniers,  linceuls au drapé si parfait ). 

musee-nice-3

musee-nice-6

musee-nice-4

musee-nice-5

Si vous prévoyez un week-end culturel à Nice, sachez qu’il existe un ticket individuel  48h qui ne coûte que 10€ et qui vous donne accès, pendant 48 heures à l’ensemble de musées et galeries municipaux dont le MAMAC, le Théâtre de la Photographie et de l’Image, le Musée Matisse, le Musée des Beaux-Arts, le Musée d’Art Naïf, le Musée Masséna, le Palais Lascaris (je me suis arrêtée devant l’entrée, le lieu a l’air vraiment à voir), le Musée d’Archéologie (site de Cimiez et site de Terra Amata), le Muséum d’Histoire Naturelle, le Prieuré du vieux logis….48h ne suffiront pas !

A suivre …

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 Vous jetez un oeil par la fenêtre quand vous êtes assis dans un train ? je voyage rarement sans les enfants, coloriage, goûter, lecture, il faut souvent les occuper. Cette fois c’était différent, l’escapade était sans eux, le trajet durait plus de 4h alors pour m’amuser, j’ai pris quelques photos du paysage à travers la vitre du TGV même si c’était un peu flou, même si les couleurs étaient un peu déformées.

par la fenetre

En laissant défiler les paysages qui m’éloignaient de Lyon, j’ai d’abord vu le ciel de plus en plus bleu et le soleil de plus en plus franc, des plaines, des collines, un fleuve, des gens qui debout sur les quais de gare où le TGV s’arrêtait…attendaient-ils quelqu’un ou allaient-ils monter dans le wagon ? les vêtements étaient plus légers que 100 kilomètres avant, je me suis dit que j’étais trop habillée et que je n’avais rien pris de vraiment adapté à la douceur du Sud dans ma valise.

J’ai vu la mer scintiller, les palmiers s’agiter sous le vent, les toits des maisons de vacances, les belles piscines, les pins, Toulon où j’aurais aimé m’arrêter pour déjeuner avec Arwen et Jeff, j’ai pensé à cette traversée inoubliable avec Corsica Ferries, …j’ai vu les rochers ocres, les murs blancs, l’étendue bleue, les bateaux alignés, les tableaux peints par Catelina sur les murs de la gare de Cannes

vues du train2

vues du train 3

vues du train 7

vues du train 8

vues du train 9

vues du train 10

Au retour, tout était à la même place mais le paysage défilait dans l’autre sens et le soleil perdait de son éclat avec la fin du jour …en arrivant à Marseille, la nuit était presque tombée, je tenais toujours mon appareil photo dans les mains mais bientôt par la fenêtre je ne voyais plus que des ombres…

vues du train 11

vues du train 12

As-tu remarqué que les spécialités que tu goûtes sur un lieu de vacances n’auront jamais la même saveur si tu les refais à la maison, même en cherchant la recette parfaite, en la perfectionnant et en y apportant tout ton amour? il manquera toujours ce petit quelque chose un peu magique…du coup pour le moment, je me suis abstenue de chercher si je trouvais sur un blog comment se réalise la fougasse d’Aigues Mortes, une délicieuse brioche parfumée à la fleur d’oranger que j’ai découverte cet été.

A la maison de la méditerranée, véritable caverne d’ali baba provençale que je te conseille de visiter si tu es dans le coin et que tu cherches un souvenir à ramener dans tes bagages, j’ai aussi découvert que le pastis à la Violette existait.

 

que le muscat se déclinait en trois couleurs …

que l’huile d’olive peut être présentée en coffret ou bouteille couchée comme s’il s’agissait d’une cave …

 

que le nougat pouvait se déguster en part de tarte (enfin le VRAI nougat reste à Montélimar tout de même)

Et toi, y a t-il un lieu que tu associes à un souvenir gustatif indépassable?

Je ne vais pas te chanter « je viens du Sud » d’abord parce qu’on a assez eu de flotte comme ça cet été et puis parce que je ne suis pas vraiment sûre d’être une fille du Sud. Je suis née à Paris, j’ai vécu dans la Drôme seulement à partir de 8 ans et plus après 18 ans, je n’ai pas l’accent chantant si ce n’est quand je prononce des mots avec le son « o », je ne suis pas exubérante (tous les gens du Sud le sont-ils?) et pour moi le Sud commence en dessous de Valence.

Mais le Sud, ou devrais-je dire les Suds, je m’y suis souvent baladée, j’y ai posé mes valises régulièrement et je suis loin d’en avoir fait le tour pourtant ..est-ce que tu me suis?

1- Prendre un bateau pour visiter les calanques de Cassis

2- S’imaginer dans le colorado en allant dans les carrières d’ocre du Roussillon

3- Mettre une robe de soirée et monter les marches à Cannes pendant le festival  (I did it !)

4- Louer la beauté des paysages corses et la saveur de sa gastronomie

5- Visiter la cité de Carcassone et les châteaux Cathare

6- S’offrir un boutis pour une touche provençale dans sa chambre

7- Découvrir la maison d’Edmond Rostand à Cambo-les-Bains

8- Me laisser guider dans les rues d’Avignon par Virginie B

9- Monter tout en haut de la dune du Pilat

10- Emmener les enfants au Carnaval de Nice et à la fête des citrons à Menton , s’arrêter sur la route de Mandelieu pour sentir l’odeur des mimosas

11- Manger la meilleure bouillabaisse de Marseille chez Michel (il parait)

12- Acheter du piment d‘Espelette dans le village du même nom

13- Se sentir immédiatement en vacances à la vue des pins parasol

14- Se lever tôt pour aller au marché aux poissons de Carro

15- Admirer les vignes à perte de vue avant d’arriver à St Emilion

16- Se balader dans le quartier de l’île aux oiseaux à Martigues aux petits airs de Venise

17- Boire un rinquinquin à la pêche bien frais à la terrasse d’un café des Baux de Provence

18- Ne pas rater les journées du chocolat à Bayonne

19- Bouquiner sous les pinèdes dans un village des Landes

20- Grimper jusqu’au sommet de la montagne Sainte Victoire et admirer la vue

21- Assister à une pièce de théâtre dans le château de Mme de Sévigné à Grignan

22- Aller voir mes copines blogueuses à Toulouse ou à Bordeaux

23- Rentrer dans une pâtisserie à Saint Jean de Luz et en ressortir avec un gâteau basque à la confiture de cerise noire

24- Prendre avec soi les lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet à Fontvieille

25- Profiter des mille et une richesses de la Drôme provençale

26 – Etaler sa serviette comme on le souhaite sur une des plages immenses de l‘île d’Oléron

27- S’attarder dans les ateliers de faïence à Moustiers, de poterie à Dieulefit

28- Goûter à la garbure à Pau et se promener sur le boulevard des Pyrénées en sortant du restaurant

29- Filer jusqu’à Arles pour les rencontres de la photographie

30- S’extasier sur la couleur de la mer de l’île de Porquerolles et sauter à l’eau !

Et toi, quel est ton coin préféré dans le Sud?

Non mais qu’est-ce qu’il lui prend à celle-là de nous balancer du Chimène Badi dès 8h du matin?

En plus, je ne viens pas vraiment du Sud : née à Paris, j’ai pas mal déménagé enfant et posé mes valises à Montélimar en CM1 jusqu’à ma terminale. J’en ai gardé un très léger accent (mes « o » ressemblent à des « a »), un plaisir inconditionnel pour les barbecues et pour les repas en terrasse ou dehors, un frémissement devant les champs de lavande,les paysages de la drôme provençale et le champ des cigales (ça fait cliché, je n’y peux rien), une aversion pour la pluie et le froid.

Et si je vous dis Montélimar, vous pensez à quoi? comment ça à rien?) au nougat bien-sûr ! le vrai, celui fait avec un pourcentage maximum d’amendes et de pistache, pas les saletés qu’on vend sur les aires d’autoroute ou dans les fêtes foraines par pitié. Alors si un jour d’aventure, vous passiez par Montélimar et que vous aviez une envie irrésistible de nougat, étant donné que les enseignes fleurissent, allez chez Arnaud Soubeyran, adresse testée et approuvée par votre serviteur.

Etudiante, j’y ai travaillé  comme guide-vendeuse, faisant des visites aux touristes dans cette usine pour leur montrer la fabrication, encore artisanale ici (de plus en plus rare, il faut bien le souligner) en français et en anglais. Ensuite les gens se baffraient comme des goinfres dégustaient quelques spécialités de la maison et en général en boutique ils ne repartaient pas les mains vides.

Depuis le magasin s’est agrandi, il propose un salon de thé fort agréable avec une cheminée :


et un musée du nougat, peut-être un peu folklorique dans le côté reconstitution (j’ai toujours un peu peur de tomber dans le « c’était mieux avant! ») mais qui permettront aux plus curieux de jeter un œil dans les coulisses et pour les enfants de pénétrer dans une ruche géante :


Si vous n’êtes pas trop fauchés (va falloir se calmer sur les prix quand même, messieurs les propriétaires de l’enseigne) ou si vous êtes d’incurables gourmands, vous ne saurez plus où donner de la tête dans la boutique mais au niveau qualité croyez-moi ici c’est le nec plus ultra en matière de nougat.

A tout hasard, sachez qu’ils ont une boutique en ligne

Pin It