Tag

spécialité anglaise

Browsing

La première fois où j’ai goûté des scones dans un salon de thé de Hereford (pas très loin de Birmingham), j’étais dans mon époque « à nous les petits anglais » et j’imaginais déjà vivre dans une maison tapissée entièrement de moquettes : ). Depuis j’ai fait le deuil d’un intérieur ultra douillet ( les moquettes c’est très pénible à nettoyer) mais j’aime  toujours les scones et au moins une fois chaque hiver, je prépare cette spécialité anglaise qui nécessite peu d’ingrédients (et des ingrédients qu’on a toujours dans son placard/frigo à priori) et peu de temps (moins de 30 min, cuisson comprise).

En 2017, mes scones sont des scones coeur. Bien entendu toute allusion au 14 février n’est pas purement fortuite.

Ingrédients pour 15 scones coeur

450 g de farine
1 sachet de levure chimique
60 g de sucre
1 grosse pincée de sel
150g de beurre doux
2 oeufs
60 g de lait

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans le bol de votre robot (mais vous pouvez aussi le faire à la main), versez la farine, le sucre et la levure et mélangez. Ajoutez le beurre coupé en petits dés et pétrissez avec la feuille jusqu’à obtenir une texture sableuse.

Dans un saladier, mélangez les œufs et le lait et versez ce mélange dans le bol de votre robot. Pétrissez à nouveau mais pas trop longtemps, arrêtez dès que les ingrédients de votre pâte s’amalgament.

Préchauffez votre four à 170-180° environ (le mien est tellement vieux que toutes les graduations sont parties, donc pour les cuissons super précises, on repassera )).

Étalez votre pâte sur une feuille de papier sulfurisé. Votre pâte doit rester assez épaisse (environ 5 cm) sinon vos scones seront moins gonflés. Avec un emporte pièce, découpez des cœurs dans votre pâte, retournez les et mettez les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Procédez ainsi jusqu’à épuisement de la pâte. Vous pouvez dorer les scones avec un mélange œuf+lait pour qu’ils soient plus jolis mais cela ne change rien au goût.

Enfournez et laisser cuire environ 15 minutes. Dégustez tiède en les coupant en deux (à l’endroit où le scone se fissure) et en garnissant de clotted cream (on en trouve à Mark & Spencer; à l’épicerie anglaise à Lyon) ou /et de confiture.

scones coeur

scones coeur

Dégustez ces scones en écoutant le premier extrait du prochain album de Benjamin Biolay parce qu’il s’appelle Roma (amoR))

A la recherche d’autres idées de desserts à partager ?

Un red velvet aux framboises  (là vous pouvez même appeler les voisins )) 

Une tropézienne revisitée

Des sablés coeur

Des mousses au chocolat et au caramel

Une pavlova chocolat framboise

Un cookie géant au beurre de cacahuètes et pépites de chocolat

Un dôme choco framboise

Bonus gourmand : La pâtisserie vous aimez la déguster mais pas la faire ? découvrez la sélection de choux imaginés par les chefs pâtissiers pour le 14 février sur Only Choux.

 source de la recette : blog de Cooking Mumu

Après avoir raté ma tarte ce week-end, il me restait une barquette de myrtilles au frigo, j’ai jeté un œil par la fenêtre et vu la pluie tomber ENCORE, j’ai hésité à prendre racine sur mon canapé pour regarder 4 mariages et un enterrement un mug de thé chaud à la main ….c’est comme ça que je me suis retrouvée les mains dans la pâte à scones pour une recette de scones aux myrtilles.

Ingrédients pour une quinzaine de scones

220 gr de farine
1 sachet + la moitié d’un autre de levure
75 gr de beurre ramolli
60 gr de sucre
5 cl de lait (idéalement lait ribot mais je n’en avais pas)
1 pincée de sucre
1 oeuf + 1 jaune
1 grosse poignée de myrtilles

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans un saladier, versez la farine et la levure tamisées, puis le sucre et le sel et mélangez. Ajoutez le beurre ramolli en petits dés et sablez la pâte du bout des doigts. Cassez l’oeuf dans votre pâte et versez le lait. Si votre pâte est trop collante comme c’était le cas pour moi, ajoutez de la farine jusqu’à ce que vous puissiez former une boule que vous pourrez étaler. Finissez par les myrtilles en essayant de ne pas les écraser.

Étalez la pâte en gardant une bonne épaisseur (15 cm). A l’aide d’un petit emporte pièce rond, découpez des cercles de pâte et recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Battez dans un bol le jaune d’œuf avec un peu de lait et à l’aide d’un pinceau, badigeonnez chaque scone (posé une plaque recouverte de papier cuisson) de ce mélange jaune d’oeuf/lait.

Glissez au four préchauffé à 200° et à chaleur tournante pendant 10 minutes environ (les scones doivent être légèrement dorés). Dégustez les encore tièdes.

 Au secours mes scones sont raplapla !

Oui moi aussi il m’est arrivé de sortir du four des scones plats, si plats qu’il était difficile de les couper en deux. Hors le scone est conçu pour être coupé en deux dans le sens de la hauteur puis dégusté idéalement avec de la clotted cream -normalement on en trouve à Lyon à l’épicerie anglaise, à Paris à Mark & Spencer – ou de la confiture, ou soyons fous de la clotted cream ET de la gelée de fruits, c’est comme ça en tous cas que j’ai découvert les scones lors de mon premier séjour anglais. Pour éviter cette déception culinaire, je vous conseille :

▲ de ne pas étaler votre pâte finement mais de garder 15 cm d’épaisseur comme j’ai procédé avec cette recette

▲ d’utiliser de la farine à levure intégrée ou 1 sachet et la moitié d’un autre de levure

▲ de découper votre pâte avec un vrai emporte pièce (plutôt qu’avec un verre car la découpe sera plus franche) d’un diamètre 5-6cm

▲ d’écouter un morceau des Beatles, de Cure ou de Sting …bref une chanson anglaise : )

scones myrtille 3

scones myrtille 2

scones myrtille 4

Finalement je n’ai pas revu Hugh Grant faire ses yeux de chiens battus à Andie Mac Dowell ou lui demander de ne pas l’épouser mais les scones réchauffés 5 minutes au four pour le petit déjeuner étaient juste comme il fallait.

Vous aurez remarqué si vous lisez ce blog de temps en temps ou régulièrement que j’ai la manie de mettre du chocolat un peu partout, il n’y avait aucune raison pour que les scones, ces délicieux biscuits pour accompagner le thé qu’on déguste en Grande Bretagne avec de la clotted cream (disponible à Lyon à l’Epicerie anglaise) et de la confiture de fruits rouges par exemple, échappent à la règle. Voilà comment est née l’idée des scones poires chocolat, un dimanche après-midi particulièrement gris.

Ingrédients

250g de farine
15 cl de lait ribot
2 cs de sucre
1 paquet de levure chimique
50g de beurre demi-sel
Une poignée de pépites de chocolat
Une poire coupée en petits dés

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Tamisez la levure et la farine ensemble puis mélangez les deux avec le sucre. Coupez le beurre en morceaux et incorporez le du bout des doigts à la farine comme pour une pâte sablée. Versez le lait ribot et incorporez rapidement. Ajoutez les dés de poire et les pépites de chocolat. Surtout ne malaxez pas trop la pâte si vous voulez que vos scones gonflent. Une fois que vous avez une pâte homogène, farinez un plan de travail et étalez la sur une épaisseur de 3 cm environ (surtout pas trop fin). Avec un emporte-pièce, découpez des cercles et déposez les sur une feuille de papier cuisson. Badigonnez les scones d’un mélange oeuf battu+ lait à l’aide d’un pinceau. Mettez au four 12 à 15 min à 210°. Dégustez les encore tièdes, ils sont vraiment meilleurs ainsi et n’hésitez pas à le faire réchauffer au four quelques minutes pour le petit déjeuner le lendemain matin.

scones poires 3

scones poires chocolat 2

Verdict ? Cela a été l’occasion de goûter un des nouveaux thés signés Palais des thé à la cannelle de la gamme Plaisirs purs, parfait avec tous les biscuits et sablés de fin d’année. Ne l’infusez pas trop car le parfum est bien présent. Sur la première photo, j’ai garni un scone de chantilly mais en vérité ces scones se suffisent à eux mêmes, il n’y a vraiment rien besoin d’ajouter dessus et à l’intérieur. Ils sont bien moelleux et la présence des dés de poire et des pétites de chocolat est un vrai plus.

(Anne Laure T , je te sers un thé pour ton mercredi gourmand ? )

J’ai déjà goûté le meilleur carrot cake du monde, alors j’ai longtemps pensé qu’il était vain de tenter ma propre version. J’aurais bien aimé soudoyer la principale intéressée mais visiblement elle a effectué de multiples essais, réajustements pour arriver à cette perfection.  Finalement l’envie de cette spécialité outre-manche a été plus forte que ma fierté et je me suis lancée après avoir consulté de multiples versions. J’ai fini par me décider pour la recette de carrot cake Guillemette qui a l’avantage d’être plus légère que d’autres (pas d’huile, et un glaçage plutôt light). Je n’ai pas recouvert le gâteau de pâte d’amande par contre comme dans Desserts des Jours Heureux (s’il y a un concours de la personne qui a le plus cité ce livre, je crois que j’ai une chance non négligeable de le remporter), je me suis contentée d’un topping pour le visuel et parce que cela apporte une touche craquante.

Les ingrédients pour un carrot cake

4 oeufs
180g de sucre roux
120g de farine
1/2 sachet de levure chimique
125g d’amandes en poudre
1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
50g de beurre demi-sel fondu
300g de carottes râpées finement (4 /5 carottes)
60g de noix de pécan grossièrement hachées

Pour la garniture et le glaçage
220 de mascarpone
25g de sucre glace
1 jus de citron

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Commencez par râper les carottes le plus finement possible et hachez grossièrement les noix de pécan.
Préchauffez le four à 180°C (th 6). Fouettez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez la farine, la levure, les amandes en poudre et les épices. Mélangez bien avant d’incorporer le beurre fondu et refroidi, puis ajoutez les carottes râpées et les noix de pécan hachées.

Versez la pâte dans deux moules de 15 cm de diamètre ou si, comme moi vous n’en avez pas, dans un cercle de pâtisserie réglé au minimum (j ‘ai mis le cercle sur le dessous d’un moule à charnière recouvert de papier sulfurisé). Dans la recette initiale, le temps de cuisson est de 40 minutes. Comme mon carrot cake était tout en hauteur, il a fallu quasiment 1h pour qu’il soit cuit. Lorsqu’il est cuit, sortez les ou le gâteau du four. Attendez qu’il soit complètement refroidi pour le démouler et pour le couper en deux dans le sens de la hauteur si vous avez opté pour un cercle de pâtisserie comme moi.

Préparez la garniture et le glaçage. Pressez le citron. Fouettez rapidement le mascarpone avec le sucre glace et le jus de citron. Etalez ce glaçage sur l’une des moitiés du gâteau puis recouvrez avec l’autre moitié. Etalez ensuite le glaçage sur le tour et le dessus du gâteau de manière le plus uniforme possible. Parsemez le dessus du gâteau de pralin et laissez au frigo au moins 24h ! (voir plus car les arômes sont encore plus présents un jour plus tard).

carrot cake

carrot cake

Verdict ? Visuellement il a plutôt fière allure non mon carrot cake ? il faudrait juste que je sois mieux équipée pour râper mes carottes encore plus finement pour qu’elles soient tout à fait invisibles dans le gâteau. Niveau goût, il est bien parfumé (la cannelle n’est pas du tout prédominante si jamais certains ne raffolent pas de cette épice) et la garniture/ glaçage a un côté frais et léger vraiment très agréable. Pas aussi bon que son modèle mais il se laisse très bien déguster )

Et vous, un plat, un dessert que vous essayez de reproduire après l’avoir goûté et aimé ?

 

La première fois que j’ai goûté des scones, j’étais dans un salon de thé à Hereford, petite ville anglaise située pas très loin de Birmingham et ils étaient servis avec de la clotted cream et de la confiture de fruits rouges. Depuis j’ai eu l’occasion d’en déguster à nouveau, d’en préparer aussi mais mes derniers essais se sont soldés par des échecs. Mes scones ne gonflaient plus. C’est avec une certaine appréhension que j’ai retenté le coup suivant à la lettre la recette donnée dans Un goûter à Londres.

Pour une douzaine de scones

55 g de beurre demi-sel en dés
250g de farine
1 cuillère à soupe de levure chimique
1 cuillère à soupe de sucre
une grosse pincée de sel
150 ml de lait et un oeuf battu.

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préchauffez votre four à 200°. Tamisez ensemble la farine, la levure, le sucre et le sel et mélangez bien. Ajoutez le beurré en dés en malaxant avec les mains jusqu’à l’obtention d’une mélange sableux. Faites un puits dans la pâte, versez le lait et travaillez la pâte à la main jusqu’à l’obtention d’une boule. Si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine.

Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte pour former un disque de 3 à 4 cm, découpez des scones à l’emporte pièce et déposez les sur une plaque recouverte d’une feuille de cuisson.

Badigeonnez chaque scone d’œuf battu et mettez au four entre 10 et 12 minutes. Les scones doivent être légèrement dorés. Dégustez les quand ils sont encore tièdes à l’heure du thé ou pour le brunch.

Le geste qui sauve vos scones

Ne pétrissez surtout pas votre pâte au moment de l’étaler et respectez bien l’épaisseur. Non seulement je travaillais trop ma pâte mais en plus je l’étalais finement, voilà pourquoi mes scones ne gonflaient pas.

Verdict ? quel bonheur de retrouver le goût des scones made in England. J’ai eu la chance de les déguster avec la confiture de framboises de Pierre Marcolini sans conservateur, avec moins de 20% de sucre et une saveur acidulée parfaite avec la clotted cream!
Inutile de préciser que les scones ont eu une durée de vie courte. Au quatrième englouti par le fiston, j’ai compris que je pouvais faire une croix sur le repas du soir )

NB :  la clotted cream a une texture entre crème fraîche et chantilly et se trouve à Little Britain, l’épicerie anglaise à Lyon.

Merci à Pierre Marcolini pour ses délicieuses confitures, celle à l’orange m’a surprise par sa douceur malgré le peu de sucre qu’elle contient.

Pin It