Tag

sophie marceau

Browsing

Attention si tu es trop jeune, il est probable que les multiples références qui suivent ayant trait à un de mes films mythiques, L’étudiante (bon ça va à l’époque j’avais 13 ans, c’est une excuse valable non?),  n’évoquent absolument rien pour toi.

Depuis septembre je suis sur les bancs de la fac. Étrangement je n’en ai pas profité pour sortir ma paire de lunettes pourtant quand je regardais le film je voulais la même monture que Sophie Marceau (sauf que les verres immenses et carrés je suis pas certaine que ce soit donné à tout le monde). Je n’ai même pas acheté de petit cartable ou de duffle-coat.

Je ne suis pas partie au ski pour me détendre un week-end, je n’ai donc pas eu la moindre chance de rencontrer un musicien nommé Edouard dans une télécabine qui m’aurait tendu un mars barbouillé de labelo rose pour les lèvres. Par conséquent personne ne m’a embrassé dans sa voiture, ne m’a proposé de verre de vin chaud en caleçon, ne m’a entraîné sur son canapé lit alors qu’en bande son on entendait You Call it Love. On ne  m’a pas joué la fameuse scène du baiser sous la pluie, pourtant côté réplique j’aurais pu assurer   :

Lui « tu pleures?« 

Elle  » je pleure pas, c’est la pluie « 

Lui «  faut pas tuer les instants de bonheur Valentine, faut pas« 

Elle « Tu cites Baudelaire maintenant?  » ( c’est du dialogue avoue)

Je n’ai pas vécu les joies de la vie entre étudiants, cela aurait été un peu compliqué avec homme et enfants. Du coup je n’ai pas connu les engueulades avec les colocs à table et le téléphone qui sonne alors que je suis sous la douche (ben oui le téléphone portable n’existait pas encore !).

Ma soutenance finale n’aura lieu qu’en juin mais j’ai pas l’intention de finir en larmes en citant Alfred de Musset ni d’inviter mes amis à venir me voir parler de mon stage.

Je me suis levée souvent aussi tôt que Valentine et comme elle il m’est arrivée de lutter pour ne pas dormir en classe. Heureusement comme je n’étais pas en amphi, je ne me suis pas faite grillée par un prof…enfin je crois pas.

Je n’ai pas donné de cours dans une primaire pour payer le loyer et les charges mais j’ai continué chaque jour à écrire pour ce blog et pour Fais toi la belle et je t’assure que cela n’a pas été toujours simple.

 A la fin du film, on ne sait même pas si elle va l’obtenir son agrégation Valentine….j’espère, moi, que mon master je l’aurai.

Et toi, y a t-il un film mythique lié à ton adolescence ?

Il y a celles qui ont trouvé LA coupe qui leur va à la perfection et il y a celles qui cherchent et chercheront peut-être toute leur vie…devine à quelle catégorie j’appartiens? 🙂

Il y a celles qui gardent la même coiffure depuis le lycée et il y a celles qui ont déjà testé plusieurs colorations, le long, le mi-long, le dégradé, le plongeant…on recommence?

Et comme toute indécise qui se respecte, je veux la même coupe que la vendeuse de chaussures pour enfants au coin de ma rue, que la coiffeuse qui a des cheveux à la texture diamétralement opposée à la mienne, que Monica Belluci sauf que je ne suis pas ni brune ni une bombe atomique…

pourquoi quand je m’attache les cheveux ça me fait une tête d’oeuf moi?

pourquoi  les cheveux longs ça me donne un air triste ?

pourquoi je ne suis pas rousse?

En fait je suis une grande rêveuse : si je veux les mèches de Sophie Marceau,  c’est parce que j’ai l’illusion de lui voler ne serait-ce qu’un dixième de sa beauté et de sa classe…malheureusement la réalité face au miroir est un peu plus brutale…peut-être que ceci explique pourquoi tant de femmes sortent du coiffeur insatisfaites 🙂

Et toi, à qui aimerais-tu ressembler?

Edit 1 : le titre de ce billet est un extrait de dialogue d’un film…tu as reconnu lequel?(sans google sinon aucun intérêt bien-sûr)

Te dire que j’en ai un peu ras la casquette des cartons, du bazar, des listes à rallonge (penser à, ne pas oublier de..) est un doux euphémisme. Alors pour me détendre, rien de mieux qu’un petit tag envoyé par Babeth qui me demande de lui confier 10 choses sur mon enfance. Exécution !

Le fils de ma nounou aimait le hard-rock et Kiss…on avait chacun notre balai, un pour le micro, un autre pour la guitare


En CE2, mon amoureux avait les oreilles tellement décollées qu’il s’est fait opérer (comme quoi les critères de beauté)

J’avais un setter irlandais qui s’appelait Elsa…la chanteuse du même nom a été connue après…


Sur certaines photos, je suis coiffée comme Mireille Mathieu


Ma sœur et moi avions une tinnie (la blonde et la brune)…elles étaient sensées faire pipi quand on leur donnait à boire mais comme cela ne marchait pas très bien, on avait agrandi le trou avec une aiguille !



En primaire, 3 petites filles portaient le même prénom que le mien et l’une d’entre elles n’aimaient pas les frites, ce qui constituait pour moi à l’époque le comble de l’excentricité


J’étais nulle en sport (j’étais la cible préférée des garçons au ballon prisonnier) mais je sautais très haut à l’élastique



Christian Morin m’a pris dans ses bras et m’a embrassé …j’avais 4 ans et lui ne jouait pas encore de la clarinette )


J’ai été en finale du tournoi de pétanque du camping de Vias un été et mon partenaire de gloire m’a offert un cacolac



Je n’ai pas attendu d’être ado pour regarder en boucle la boum dont je connais les dialogues par cœur encore aujourd’hui

Libre à toi de reprendre le bébé si cela t’inspire….

Edit 1 : N’oublie pas de voter pour ta candidate préférée dans le billet précédent..tu as jusqu’à ce soir minuit !

Pin It