Tag

santé

Browsing

….enfin c’est eux plus exactement non pas qu’ils me rendent malade mais à chaque fois que je dégaine ma carte vitale il y a un enfant derrière. Pour rappel, ils m’ont fait le coup chacun de qui marchera le plus tard possible, ce qui s’est traduit par un nombre assez impressionnant de séances de psychomotricité que j’ai refusé de compter étant donné que pour le coup pas le moindre centime n’a été remboursé et quelques heures chez les psy puisque c’était bien évidemment de notre faute (enfin de la mienne surtout).

Cet été a commencé la série dentiste pour le fiston avec rage de dents et dentiste d’urgence odieuse un dimanche après-midi suivi de quelques séances de soins mal fait puisqu’il a fallu refaire le pansement à la rentrée et puisqu’on commençait à bien connaitre les lieux, on en a profité pour soigner une autre carie. Depuis j’ai installé une caméra de vidéo surveillance dans la salle de bains pour vérifier que le brossage des dents se fait en bonne et due forme si jamais je ne suis pas dans la pièce et la consommation de bonbons, même si elle n’était pas énorme, a chuté du fait même du principal intéressé qui a moyennement apprécié l’anesthésie, la roulette, etc (et dire que moi même je ne suis pas allée chez le dentiste depuis……ah des interférences, on a du passer sous un tunnel).

Une fois qu’on a rayé ces séances de torture de l’agenda familial, on a pris rendez vous pour un bilan orthophoniste toujours pour le fiston. La sentence a été sévère, sans appel : 30 séances …en somme je vais passer tous mes débuts d’après-midi le mercredi dans une salle d’attente où il y a même pas de vieux Paris Match ou Figaro Madame à lire les mêmes revues pour enfant à Miss Zen. Pourvu que ma mutuelle rembourse bien.

Tout serait presque normal s’il ne fallait pas songer à s’occuper des pieds du même rejeton puisqu’il il les a trop plats pour qu’ils ne soient pas suspects. Semelles or not semelles, telle est la question et quand je vois la façon dont sa sœur marche, je songe à demander un tarif de groupe.

Ne me demandez pas pourquoi je n'ai pas fais renouveler l'ordonnance d'un médicament homéopathique ni pouquoi j'ai zappé la visite chez le médecin généraliste pour un certificat médical demandé pour n'importe quelle activité, j'ai déjà l'impression de passer ma vie dans les cabinets médicaux…. malheureusement personne ne ressemble aux Docteurs Ross ou Kovac.

Ah j'oubliais la visite des 3 ans chez le pédiatre, l’ostéo pour les problèmes de transit de la Miss, l’ophtalmo pour vérifier si la vue du grand a changé depuis qu’il porte des lunettes…..vis ma vie de maman d’enfants rarement malades mais toujours chez les médecins )

Et vous, vous contribuez au trou de la sécu, un peu, beaucoup, pas du tout ?

 (spéciale dédicace à LaBelette )

Avant de te précipiter sur les commentaires pour m’expliquer que j’ai commis une horrible faute d’orthographe dans le titre de ce billet, laisse moi d’expliquer.

Tous les ans, à peu près à cette époque, j’ai une grosse baisse de tension. Je me sens ramollo, flagada des avants-bras. C’est comme si on m’avait ôté  la pile dans le dos comme dans les pubs duracel, sortir de la couette est un calvaire.

Tous les ans, j’ai donc un budget « vitamines » pour me redonner peps et énergie et tant qu’on y est, éviter les microbes. Quand on m’a proposé de tester deux produits de la gamme Juvamine, je me suis dit que cela tombait pile poil.

J’ai choisi Juvamine Fizz 12 vitamines et 8 minéraux et Juvamine Phyto Ginseng Gélee royale : le premier pour compenser ma fatigue saisonnière et ne pas être une proie facile pour le premier virus venu, le second pour me booster intellectuellement (y a du boulot, c’est ça? )

Premier effet : mes toasts m’ont souhaité une bonne journée et m’ont souri..j’ai des preuves !

Second effet : j’ai entendu une petite voix m’annoncer qu’un super lot était à gagner.

Il comprend :

– une carte cadeau Happytime d’une valeur de 70 euros  (valable pour des activités de remise en forme sur toute la France)

– un pack Tonus comprenant du Juvamine Multivitamines Gold 22 et du Juvamine Intégrale et probiotiques

 

Pour participer, dis moi en commentaire ou en publiant un billet quelle est ta résolution forme pour 2012 jusqu’au 8 décembre minuit.

Et toi, en baisse de régime ou en pleine forme?

..je l’ai demandé à la personne responsable du magasin Bio situé près de Bellecour à Lyon et en allant visiter les lieux un samedi matin, armée d’une petite caméra.

Ce que j’ai retenu de cette expérience (outre le fait que je suis définitivement pas à l’aise à l’oral…tu peux te moquer de mon ton professoral , y a de quoi), c’est qu‘une Biocoop, par rapport à d’autres magasins bio :

– propose des produits « La bio je peux » à des prix très abordables et pas au détriment de la qualité ou du producteur

– privilégie les producteurs locaux et refuse le transport en avion

– assure une traçabilité des produits en rayon

A part ça, en tant que gourmande incorrigible, je me devais de vérifier que le bio pouvait rimer avec beau et bon …mais le mieux est peut-être de regarder le film que j’ai tourné, non?  :

 Avec le bon d’achat de 50 euros qui m’a été offert ce jour là pour faire mes courses, j’ai mis dans mon panier de quoi constituer un goûter gourmand ( compote, yaourt brassé à la fraise, biscottes, confiture, tablette au chocolat).

J’ai également acheté de quoi préparer un cake aux cranberries et aux pistaches qui a eu une durée de vie très limitée dans la cuisine. J’ai suivi la recette proposée sur le site Biocoop en remplaçant les fraises séchées par des cranberries et je te la conseille les yeux fermés pour un brunch ou une pause thé.

Merci à Oriane pour sa disponibilité et son enthousiasme dans ce projet.

Je t’invite à aller visionner les vidéos des 3 autres blogueuses avec qui j’ai partagé cette aventure : La Mère Joie, The Green Geekette et à la table de Gaëlle.

Et toi, les magasins biocoop tu connais?

Avant je n’avais aucun poids sur tes épaules, je marchais l’esprit léger et libre. Tout a commencé avec la grossesse, il fallait prendre des précautions avec la nourriture, les soins de beauté, l’alcool, les médicaments, voire le sexe.

Un jour, quelques mois après sa naissance, ce petit être m’a regardé avec une telle intensité qu’il semblait mettre sa vie entre mes mains : c’était à la fois très beau, touchant et lourd, infiniment lourd.

Depuis même si je ne crois pas être une mère spécialement inquiète, en tous cas pas le genre de mère à prendre la température de son enfant tous les jours ou à vérifier les courbes dans le carnet de santé, ma belle insouciance s’est envolée.

Parfois on croit s’offrir une parenthèse pour souffler un peu, stopper la machine écrasante du quotidien et rien ne se passe comme prévu. Les chouettes sorties sont annulées, les rencontres aussi, le week-end vire à l’angoisse et aux nuits sans sommeil..On regrette presque d’avoir quitté sans cocon, comme si cela nous aurait protégé.

Au début quand le chérubin s’est plaint de sa jambe, je l’ai pris à la légère, je l’ai même un peu charrié, j’ai cru qu’il jouait au fainéant. Puis il a crié de douleur dans le TGV alors qu’il n’était pas tombé, qu’il avait à peine bougé. Il a fallu le porter à moitié sur le quai, entre poussette, sac à langer et bagages. Alors que cousins et cousines couraient dans le jardin, flirtaient avec le barbecue provoquant le hurlement des mamans, il est resté cloué à sa chaise comme un triste monarque assistant au spectacle sans pouvoir participer. La nuit il n’a cessé de geindre et j’ai imaginé les pires scénarios dans ma tête. Le petit vélo a bien tourné, je t’assure…la maman insouciante était à des années lumières.

Généraliste, prise de sang, radio et échographie, beau programme pour un samedi…et puis l’attente des résultats, je n’arrivais à suivre aucune conversation, même la plus insignifiante. Si c’est long c’est que c’est mauvais signe, non? j’ai dit que j’étais une mère pas spécialement inquiète, moi? Le papa, aussi à l’Ouest que moi, a compris qu’il fallait éviter la pluie…l’appui, chéri, l’appui (au moins on a ri un peu).

Rhume de hanche à confirmer suite à un nouveau rdv chez la pédiatre et à un diagnostic mal posé, le fiston qui vomit en descendant de la voiture qui nous ramène Gare de Lyon, Miss Zen qui pleure pendant 1h dans un TGV bondé car elle est épuisée mais ne dort jamais dans le train….Les mamans insouciantes ont sûrement des enfants parfaits )

Et toi, une grosse valise sur tes épaules ou un petit sac?

Toi qui aime te prélasser dans un bain bien chaud, loin des cris des enfants, du miaulement du chat et des récriminations de ton conjoint, il est temps de changer tes habitudes et de passer à la douche…froide en plus !

Il ne s’agit point de calmer tes ardeurs (et le fameux qu’on lui jette un seau d’eau), ni de fanfaronner façon militant écolo. Sache seulement que la douche froide pourrait être rebaptisée douche miraculeuse si on en croit le cardiologue Frédéric Saldmann :

– en trois minutes sous un jet à 20° (plus concevable avec les températures actuelles qu’en plein hiver pour quelqu’un qui a une crampe quand elle trempe un orteil sur les plages de Bretagne ) tu perds 100 à 200 calories

– en abaissant ta température corporelle, tu peux espérer vivre plus longtemps car le froid ça conserve tout bêtement

– tu peux également jeter à la poubelle tes anxiolytiques et tes antidépresseurs car la douche froide secrète des petites quantités d’endorphines qui ont un effet euphorisant.

– le matin, la douche froide te donne un coup de fouet…le soir en baissant ta température corporelle elle favorise la venue du sommeil

Plutôt que te glisser directement sous l’eau froide et de risquer la syncope, vas-y mollo, réduis peu à peu la température de l’eau et  commence d’abord par les jambes, c’est très bon pour la circulation sanguine puis remonte progressivement.

Il ne reste plus qu’à trouver le gel douche qui transformera ce qui risque d’être au début un petit moment de torture par un instant de plaisir : gel douche à l’orange sanguine de Bliss ( vu le prix, en mettre une noisette dans la paume de la main), gel douche douceur à la fleur d’oranger du couvent des minimes, le gel douche fleurs de cerisier de l’Occitane, les gels douches cueillettes fruitées du Petit marseillais.

Et toi, douche ou bain au quotidien?

Non mais qu’est ce qu’il a, ces temps-ci, à se toucher en public? découverte de son corps? j’avais beau lui expliquer qu’on ne fait pas ça devant tout le monde, régulièrement il glissait la main dans son pantalon.

Lors de la dernière visite chez le pédiatre, j’ai abordé la question et après avoir répondu un automatique « c’est l’âge », elle s’est penchée sur le zigouigoui de l’intéressé et m’a parlé d’adhérences douloureuses et de rougeur.

Me voilà repartie avec une crème à mettre tous les soirs, pour aider le décallotage…autant te dire que je laisse faire le papa.

Mais faut-il vraiment aider le capuchon à coulisser? sur la question, le débat fait rage ! certains évoquent l’opération comme un épouvantail (en général l’ancienne génération), d’autres comme Martin Winckler prend position contre cette pratique et affirme que cela ne sert à rien.

Alors, toi maman de garçon qui est passée par là, quelle est ton expérience? et toi Homme, c’est le moment de parler ou de te taire à jamais ?

Pin It