saint malo Archives - Chroniques d'une Chocoladdict
Tag

saint malo

Browsing

On sait tout de suite qu’il s’agit d’elle, la plage du Sillon, avec ses brises lames, à nus ou engloutis par les flots. A sa gauche, on apprend à reconnaître le fort national accessible à marée basse et tous les soirs, en attendant derrière le muret en surplomb de la plage, on assiste au coucher du soleil à sa gauche ou à sa droite selon où l’on s’est posé.

plage du Sillon

La plage du Sillon, on la reconnait avec ses panneaux de signalisation mettant en garde les promeneurs / les badauds / les prêts-à-tout pour une bonne photo contre la force des vagues, la chaussée qui se déforme, la puissance du vent quand le temps est mauvais. A vrai dire, j’aimerais bien la voir déchaînée …en sécurité assise dans une bow-window. )

Ce sentiment de liberté et de bien être que je ressens ici est sûrement lié à ce double horizon qu’elle offre : droit devant, l’horizon marin ; sur le côté cette bande de sable de 2 km qui s’agrandit et se rétrécit au rythme des marées.

En regardant loin devant, le clignotement des phares apparaît et parmi eux, à côté de l’ile de Cézembre, se trouve le phare du Grand Jardin,  tristement célèbre suite au naufrage qui, en 1905, coûta la mort à plus de 125 passagers.

Sur la plage du Sillon, les lumières ne sont jamais les mêmes, d’une heure à l’autre de la journée, d’un jour à l’autre, d’une saison à l’autre. Aucun coucher de soleil ne se ressemble. Chaque soir, sur la plage, dans la mer, se dessinent des tableaux différents.

A marée haute, l’odeur iodée est plus forte, l’étendue bleue est plus impressionnante, des vagues, au gré des courants, viennent parfois s’écraser sur la digue, éclaboussant ceux qui se sont trop approchés du bord. A marée haute, la mer est quasi vierge, son ressac plus intense. Je me sens bercée, hypnotisée par ses balancements et ses sons.

A marée haute, je m’imagine dans une des belles villas bordant la digue jusqu’à la plage de Rochebonne, je me souviens de cette vue magique qui s’offrait à moi lorsque j’ai séjourné aux Thermes de St Malo il y a 9 ans.

L’idée que la mer pourrait en un instant tout engloutir est tapi dans un coin de mon cerveau, elle ne repose sur rien de rationnel mais elle rend le moment excitant et unique.

A marée basse, la plage du Sillon de St Malo s’anime de milles activités : ici on ne lutte pas pour trouver un coin où étaler sa serviette, ici pas d’océan de parasols, de vendeurs de chouchous et de boissons fraîches, pas de queue devant la douche pour se débarrasser du sel marin qui tire la peau.

Ici le matin, à marée basse, les joggeurs et les marcheurs foulent le sable sans se bousculer, les rêveurs vont d’un bout à l’autre emplissant leurs poumons, vidant leur esprit. Les familles et les groupes débarquent plutôt l’après midi. Côté sable, on construit des châteaux avec toujours plus de tours (il faut aller loin pour remplir les petits seaux d’eau), des trous piscines que les goélands viennent parfois « inspecter », on joue au ballon, aux raquettes, au molki, on tend un filet pour jouer au volley, des cerf volants serpentent dans le ciel, des chars à vent glissent sur le sable…

Côté mer, on cherche des coquillages, on fait corps avec les vagues couché sur une planche ou debout sur un surf, on s’initie à la navigation, on oublie les 19° degrés en affirmant qu’elle est super bonne, on rame, on cherche des crabes avec une épuisette, on observe les bernard l’ermites…

C’est un spectacle permanent et gratuit et la mer efface bientôt toutes les traces humaines (au moins les éphémères, cet été à St Malo il y avait pas mal de pancartes « plages sans mégots » comme si on pensait qu’il était normal de jeter ses mégots dans le sable et qu’ils allaient disparaitre tous seuls) avant une autre représentation le lendemain.

 

Vous comprenez pourquoi elle me manque, la plage du Sillon, à Lyon, non ? 

saint malo une

Allez promis c’est le dernier billet sur Saint Malo et comme j’avais encore infos et photos à partager et que cela ne rentrait pas forcément dans les cases, j’ai pensé à un abécédaire….avec plein de lettres qui manquent forcément.

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]B comme beurre bordier [/typography]

S’il y a bien une étape gourmande obligée dans la vieille ville, c’est la Maison Bordier réputée aussi bien pour ses fromages (choix énorme, prix pas excessifs et qualité top) que pour ses beurres. La première fois que je suis passée devant la vitrine bleue, je suis restée scotchée devant les différentes saveurs : Yuzu (conseillé avec un poisson), sel fumé, huile d’olive citronné,  algues, piment d’espelette. Après de multiples hésitations, je me suis décidée enfin à entrer et j’ai choisi un beurre à la vanille de Madagascar. Je n’ai pas pâtissé en vacances,  je l’ai donc dégusté en tartine sur du pain au petit déjeuner et c’était merveilleux. Visiblement il est possible de trouver les produits Bordier dans plusieurs bons crémiers en France mais pour Lyon je cherche encore.

abcsaintmalo10

abcsaintmalo14

abcsaintmalo15

abcsaintmalo45

 

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]C comme craquelins [/typography]

Après un top, un flop… oui j’avoue que je n’ai pas craqué pour  les craquelins de Saint Malo, sorte de biscottes qui peuvent s’accommoder aussi bien avec du sucre que du salé. Globalement je ne suis pas une fana des biscottes, ça me rappelle l’hôpital.

abcsaintmalo5

C bis comme crêperies

Je serais curieuse de savoir combien Saint Malo compte de crêperies car  j’ai vraiment eu l’impression d’en voir partout. Ma préférée parmi celles que j’ai testées ? La Brigantine parce que l’accueil était très sympa malgré la seconde moitié du mois d’août et le ras le bol de certains commerçants des touristes (en tous cas cela se ressentait parfois). Ensuite les crêpes et leur garniture étaient délicieuses, le cidre excellent  (le meilleur que j’ai bu depuis très longtemps) et le service efficace, ce qui est très appréciable avec des enfants pas toujours très sages. J’ai peut-être eu de la chance mais je ne suis tombée que sur de bonnes crêperies (pour des avis plus détaillés, voir sur yelp lyon). Niveau budget, même si les prix me semblent plus élevés qu’il y a quelques années (mais dans des endroits peut-être moins touristiques), des formules très bon rapport qualité prix sont proposées si tenté que vous choisissiez des crêpes plutôt classiques (mais pour moi la meilleure des crêpes sucrées est citron sucre !).

bretagne2013 560

 [typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]K comme Kouign Aman [/typography]

Je n’ai pas eu LA révélation Kouign Amann pendant mon séjour à Saint Malo et dans les alentours. Je me souviens pourtant en avoir dégusté de délicieux lors de vacances dans le golfe du Morbihan il y a deux ans. Mon palais est il devenu plus difficile entre temps ? toujours est il que j’ai été assez déçue par ceux de Georges Larnicol (secs avec tout le beurre que contient ce gâteau est ce possible ?), pourtant meilleur ouvrier de France. Je crois qu’il faut que je goûte à celui de Julie avant de renoncer définitivement à cette spécialité.

abcsaintmalo2

 [typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]P comme pâtisserie[/typography]

La grande révélation en matière de pâtisserie lors de mes vacances a été le salon de thé Grain de Vanille à Cancale même si je n’ai goûté que le millefeuille à la vanille. A Saint Malo, j’avais repéré avant de partir l’atelier gourmand Macarons Simon, tenu par Thomas Gauthier qui a travaillé aux Thermes de Saint Malo et justement au Grain de Vanille. J’ai choisi le macaron tarte au citron meringuée, spécialité de la maison et c’était vraiment très réussi, pas trop sucré (pourtant le risque était grand macaron + tarte au citron). Il faudra y retourner pour tester d’autres pâtisseries : )

abcsaintmalo21

abcsaintmalo19

abcsaintmalo20

abcsaintmalo26

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]R comme restaurant Les 7 mers [/typography]

Pendant mes vacances, les Thermes de Saint Malo m’ont invité à visiter le dernier hôtel qu’ils ont ouvert : le Nouveau Monde. Après un tour dans les chambres magnifiques, au spa et au solarium, j’ai croisé le chef du restaurant Stéphane Haissant qui a travaillé de 2006 à 2010 à la mythique Tour d’Argent. Pour élaborer sa cartet, il s’appuie sur d’excellents produits de maison qu’il marie aux saveurs du monde et aux épices. Il parait que sa cuisine plait particulièrement aux femmes.  Quant aux desserts, la carte est élaborée par Pascal Pochon dont je vous avais parlé lors de ma visite de sa boutique Carré Chocolat.

abcsaintmalo50

abcsaintmalo40

abcsaintmalo49

abcsaintmalo47

abcsaintmalo48

abc gourmand

abcdaire st malo

on ne voit pas sur mes photos mais la vue sur la baie de Saint Malo est magnifique

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eba559″]S comme salidou [/typography]

Pas de scoop quand je pars en quelque part, je ramène invariablement dans ma valise des souvenirs gourmands, éphémères, périssables mais qui permettent de prolonger les vacances lors des dégustations. Les comptoirs de Saint Malo sont une véritable caverne d’Ali Baba qui regorge de palets bretons, caramels au beurre salé de différentes sortes (nature, fève tonka, whisky entre autres), confitures, bières (excellentes !) et cidres…

abcsaintmalo30

abcsaintmalo28

photo prise en pensant à l blogueuse lyonnaise Fraise & Basilic

abcsaintmalo29

abcsaintmalo4

…bref pour les bols ce sera pour la prochaine fois : )

(merci à Fabienne du blog Un panda dans la cuisine pour tous ses bons conseils !)

intra muros

Je suis une fille frileuse…. mais vraiment très très frileuse. En dessous de 20°, je commence à avoir froid. Je ne serais pas contre m’exiler quelques mois chaque année dans des climats plus doux mais l’intendance et le budget ne suivraient pas alors pour supporter la nuit à 18h, les mains gelées, les sorties de couette douloureuses le matin, pour patienter jusqu’aux longs mois qui me séparent du printemps, je me replonge dans les photos pleines de soleil, de bleu, de gens en tee-shirt de cet été. Voilà pourquoi plus de deux mois plus tard, je partage encore un petit bout de Saint Malo et plus précisément de la ville intra-muros. Comme je logeais dans la vieille ville de Saint Malo, j’ai pas mal arpenté ces rues et ruelles et admiré les points de vue depuis ses remparts. Aperçu en images :

intra muros 2

intra muros 3

intra muros 4

vous encore ici ?

intra muros 6

intra muros 7

intra muros 8

voilà ce que les bretons appellent une piscine, j’avoue que je me suis un peu gaussée au début :  )

intra muros 9

intra muros 15

Portes, bastions, ruelles pavées, maisons en pierre, ce serait dommage de venir dans la vieille ville de Saint Malo et de rester dans ses deux artères les plus commerçantes ou sur sa place à côté du château alors que dès qu’on s’en écarte, l’endroit est bien plus charmant. Regardez où vous marchez, l’hermine, blason de la ville, est gravée sur des petites plaques au sol. Tout un parcours est également proposé aux enfants avec un petit guide à compléter et un cadeau à gagner (même si certaines réponses sont très fantaisistes, au moins vous ferez rire la nana de l’office du tourisme, c’est du vécu)

intra muros 10

intra muros 12

intra muros 16

intra muros 16

intra muros 21

intra muros 19

euh les enfants on ne voit pas l’hermine

intra muros 20

intra muros 17

Surtout ne repartez pas sans assister à un coucher de soleil depuis les remparts. Imaginez le bruit des vagues (pas recouvert par celui des voitures ou des motos…côté circulation on n’est très loin du périph ),  imaginez l’odeur de l’iode plus ou moins forte selon les jours, regardez lentement le soleil descendre dans la mer et les couleurs rosées à ce moment de la journée se répandre à l’horizon et dans le ciel….c’est juste magique. Je me suis repassée la vidéo depuis…ça donne pas du tout pareil : )

intra muros 22

ah oui c’est une piscine : )

intra muros 23

A suivre : Saint Malo spécial bec sucré ! (ben oui quand même )

cancale5

La première fois que j’ai mis les pieds à Cancale, il pleuvait, le ciel était gris, le conducteur s’était endormi au volant et si je ne l’avais pas réveillé, je ne serais peut-être pas là aujourd’hui bref je n’en gardais pas un excellent souvenir. De Saint Malo, il est possible de prendre un bus au départ de la gare routière, le trajet dure un peu plus de 30 minutes et selon les horaires il passe par la côte ou à l’intérieur des terres. Idéalement il est conseillé de partir tôt pour commencer par la pointe du Grouin avant de rejoindre à pied le centre de Cancale. ..ça c’est si vous êtes un lève-tôt, sinon vous arrivez en fin de matinée quand la mer commence à peine à se retirer et vous emprunter un chemin qui surplombe les parcs à huitres.

cancale

cancale2

cancale3

cancale4

 cancale6

cancale7

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px »]Marché aux huitres [/typography]

Un mini drame à ce moment de la journée a été évité puisque des touristes empruntant le même sentier m’ont demandé si je n’avais pas laissé un singe en peluche sur un banc quelques mètres plus haut. Un singe non mais un mouton (Sheepy je vous en ai déjà parlé ici) oui et j’imagine que l’escale à Cancale aurait été gâchée voire écourtée si le précieux doudou avait été perdu. Après avoir récupéré ce dernier, la petite balade a débouché sur un marché aux huitres fort appétissant…enfin pour les amateurs d’huitres. J’avoue que pour ma part, même si je sais que les huitres sont pleines de minéraux,  sont très bonnes pour la santé, peu caloriques, je suis incapable d’en manger, mon cerveau ne peut s’empêcher d’envoyer des signaux négatifs à mon estomac à cause  de l’aspect et de la consistance de ses mollusques. Je me suis donc contentée de regarder quelques touristes ou locaux très bien organisés, venus avec leur bouteille de blanc bien frais, déguster leur plateau d’huitres ouvertes par un des vendeurs présents, presque les pieds dans l’eau.

cancale8

cancale9

cancale10

cancale11

cancale13

cancale14

cancale15

cancale16

Il était 13h bien tassé et les petits estomacs criaient famine comme s’ils n’avaient pas été nourris depuis deux jours (4h en vérité les séparaient du dernier repas). Leur « j’ai faim » répétés en boucle et sur un ton de plus en plus plaintif nous ont conduit dans un restaurant que je qualifierais d’attrape-touristes (frites des moules/frites facturées à prix fort et à part et note la plus salée de tous les repas pris à l’extérieur). Tant pis chacun était d’attaque pour repartir découvrir Cancale en empruntant des ruelles au hasard ou en longeant la plage à marrée basse maintenant.

cancale17

cancale 18

cancale29

cancale20

cancale21

cancale23

cancale24

cancale25

cancale26

cancale27

cancale28

Au passage j’ai été épatée par le nombre de galeries de peintures mais aussi de librairies, disquaires (oui ça existe encore) que j’ai pu croiser dans les différents coins visités autour de Saint Malo. Quelque part en France, une région résiste face non pas aux romains mais à Amazon et consoeurs et ça se passe en Bretagne : ) …bon peut-être que j’idéalise et que cela est peu rentable financièrement mais chapeau pour cette vitalité culturelle.

cancale30

cancale38

cancale39

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px »]Des laveuses d’huitres au rocher de Cancale [/typography]

En cherchant une pâtisserie/salon de thé repérée avant mon départ (tiens tiens) , je suis passée devant la fontaine des laveuses d’huitres (décidément) puis devant la bibliothèque de la ville plutôt typique et désertée en cette saison de l’année. C’était sans compter sur mon fils qui a trouvé un rayon magie…gros souci pour l’en déloger !

cancale31

cancale34

Avant de reprendre le bus pour Saint Malo (la Pointe du Grouin ce sera pour un prochain séjour), je suis retournée voir les parcs à huitres à marrée basse et ce point de vue fabuleux sur le rocher de Cancale. Assis sur un banc, un papy m’a conseillé d’avancer un peu plus sur le chemin pour avoir une plus belle photo. J’ai repensé à cet arrêt à Cancale 10 ans plus tôt et je me suis dit que les premières impressions ne sont pas forcément les plus justes.

cancale35

cancale36

cancale37

Et vous, Cancale vous connaissez ?

rotheneuf2

Bienvenue sur la plage du Havre (quand j’ai posté une photo de cet endroit sur instagram, quelqu’un m’a dit quelle drôle d’idée d’appeler une plage comme ça…1) je n’ai jamais mis les pieds au Havre 2) avouez que le décor, même à barrée basse, est particulièrement dépaysant). Pour y arriver, un seul bus qui mène jusqu’au terminus à Rothéneuf, qui ne passe pas toutes les 5 minutes et qu’on a raté une première fois mais en découvrant ce port naturel, je me suis dit que cela valait le coup. J’en profite pour faire une parenthèse pratico-pratique sur les plages vues autour de Saint Malo (mais c’est peut-être la même chose ailleurs en Bretagne) : il y a des toilettes publiques très régulièrement et toutes d’une propreté confondante alors qu’elles sont gratuites. Bref c’est bien pratique.

Fin de cet intermède « où faire pipi à Saint Malo ? », et poursuite de la promenade dans Rothéneuf pour rejoindre le bord de mer et le sentier GR34 qui mènera les plus courageux (ou en tous cas les « pas avec enfant de 4 ans avec des petites jambes ») jusqu’à Cancale (ça doit être magnifique!). Avant de partir, j’avais jeté un œil à un parcours conseillé par le guide du Routard mais sur place comme souvent, les choses ont été plus improvisées. Pour que les enfants ne rechignent pas trop à marcher, je leur ai demandé de repérer le trait rouge et blanc du parcours et d’être à tour de rôle celui ou celle qui ouvrirait le chemin….et ça a marché : )

rotheneuf3

rotheneuf4

rotheneuf5

rothéneuf6

rothéneuf9

rothéneuf11

rothéneuf10

 En arrivant sur la mer, après avoir poussé des waouh en pagaille (rien que les photos, là j’ai envie de repartir tout de suite ), j’ai aperçu des personnes en contrebas contre les rochers en train d’observer les rochers sculptés (plus de 300) par un prêtre l’Abbé Fourré entre 1839 et 1910. La descente serait pour une autre fois et la promenade s’est poursuivie entre chat breton pas commode, vues panoramiques et découvertes de jolies plages. A la question « vous vous êtes baignés en Bretagne ?« , je vais être très franche « pas vraiment, trempouiller serait le terme le plus exact ». Quand quelques semaine plus tôt, on a expérimenté l’eau à 26° en méditerranée, la trouvant bonne mais même pas tiède, on comprend qu’il y a comme un choc de culture. Cela dit, j’avais le souvenir d’une eau encore plus froide, à ne pas mettre un orteil dedans pour une fille du sud sans avoir de crampes. Comme le coin est riche en marches, nous avions envie d’en profiter au maximum plutôt que de passer l’après-midi sur la plage assis sur une serviette. Les enfants ont passé plusieurs heures dans une sorte de piscine naturelle juste à la sortie de Saint Malo intra-muros et c’est à peu près tout pour ce qui est de la baignade à proprement parler.

rothéneuf12

rothéneuf13

rothéneuf14

rothéneuf15

rothéneuf16

rothéneuf17

Etais-je éblouie par la beauté du coin ?  j’ai pris assez peu de photos et pas du tout de la belle plage du Val ni de celle de la Varde avant d’arriver sur le site protégé de la pointe de la Varde. J’aimerais beaucoup revenir un jour de tempête (à défaut j’ai regardé quelques vidéos tremblotantes de belles tempêtes en Bretagne sur You Tube).

rothéneuf18

Une fois là-haut, un superbe panorama s’ouvre sur Saint-Malo (droit devant vous sur la photo ci dessous) et là intérieurement je me suis dit « ah oui quand même c’est pas à côté, on va peut être reprendre le bus si on ne veut pas rentrer à la nuit tombée les enfants portés sur les épaules ».

rothéneuf19

rothéneuf21

rothéneuf22

Cancale à pied attendra encore un peu….

Si un jour vous allez à Saint Malo et si vous restez plus de quelques heures, je vous conseille de quitter le très touristique intra-muros pour le coin beaucoup moins fréquenté de la Cité d’Aleth en passant par la Tour Solidor. L’office du tourisme distribue gratuitement toute une série de dépliants proposant des circuits à pied pour découvrir la ville et ce « quartier » est au programme. Passez par Saint Servan, plusieurs panneaux indique la direction à suivre. Comme je ne suis pas particulièrement matinale lorsque je suis en vacances, une fois de plus, ce sont des photos de mer à marrée basse qui suivent et j’imagine que l’ambiance est nettement différente quelques heures plus tard. Cela fait partie de la magie de la Bretagne. La Tour Solidor (construite à l’origine pour avoir un contrôle sur la Rance) était donc entourée de petites embarcations qui semblaient avoir dériver sur un banc de sable. Je me suis assise sur un banc (c’est moi où il y a des banc partout là-bas ?) et j’ai regardé autour de moi les maisons en pierre et volets bleus, le restaurant de fruits de mer désert en ce début d’après-midi et ces quelques hommes, bottes en caoutchouc aux pieds, à côté de bateaux.

solidor16

solidor5

 

solidor3

solidor4

solidor6

solidor9

solidor10

Mais trêve de rêvasserie, les enfants me poussaient du coude pour aller voir de plus près la Tour Solidor. Son jardin avec son albatros géant en bois, ses ancres en pierre (qu’il ne faut pas toucher m’a précisé le gardien en désignant mes enfants )) et sa vue ne manquaient pas de charme.

solidor11

solidor12

solidor17

solidor18

solidor19

là vous vous dites peut-être ah mais il a un tee-shirt à manches longues en plein mois d’août !...sachez que lorsqu’on a une mère frileuse, on est toujours trop habillé et que la météo de la région n’a strictement rien à voir dans l’affaire : )

solidor21

solidor22

solidor23

solidor24

solidor25

 Après avoir remis le blouson et les écharpes à mes enfants (je plaisante !), direction la cité d’Aleth où j’avais repéré une jolie promenade. C’est aussi à cet endroit que se trouve aujourd’hui un mémorial 39-45 (pendant la seconde guerre mondiale les Allemands occupèrent et fortifièrent ce lieu pour sa place stratégique). Pour s’y rendre, il faut passer devant les ruines d’une cathédrale puis  emprunter un petit chemin qui sépare un camping. Vous voulez goûter avec vue sur Dinard ? sur le Cap Fréhel ou sur le vieux Saint Malo ? ai-je demandé en avançant entre les pins et découvrant les points de vue qu’offraient la balade. En vérité, les principaux intéressés s’en moquaient un peu, ce qu’il importait surtout pour eux c’était de savoir ce qu’il y avait à manger mais en reparlant de nos vacances ils ont cité dans leurs moments préférés nos pauses casse-croute avec vue sur la mer (et aussi des trucs qui n’avaient absolument rien à voir avec la Bretagne à proprement parler comme si on aurait pu partir n’importe où ailleurs sans que cela fasse une différence )).

solidor26

solidorcollage2

solidor29

solidor30

solidor31

solidor33

solidor34

Alors la balade vous a plu ?

Pin It