Tag

sage-femme

Browsing

Avertissement : la lecture de ce billet est vivement déconseillée aux nullipares qui souhaitent avoir un jour des enfants.

Une fois l’accouchement passé, tu te dis que le pire est derrière toi : adieu slips jetables, aigreurs d’estomac, maux de dos, nausées, contractions….mais détrompe-toi tu n’es pas au bout du bout…

Pas glop : lors de la visite de contrôle (ben oui comme pour les voitures) chez la gynéco, on t’annonce que tu es un peu molle du périnée et on te colle 10 séances de rééducation.

Pas glop : tu espères que ta gynéco a été un peu trop généreuse mais lors du premier rendez-vous chez la sage-femme, elle t’annonce qu’elle met la note de 2 /5 à ton périnée. Tu tentes de négocier le nombre de séances à la baisse et du bout des dents elle propose 8 séances.

Pas glop : elle a de drôles de questions ta sage-femme..elle te demande si tu ne te fais pas pipi dessus quand tu as un fou rire ou si l’eau ne continue pas de couler une fois que tu es sortie de la douche et là elle te lâche le terme « béance vaginale » ! …heureusement tu as répondu non aux deux questions pré-citées..

Pas glop : l’homme insiste pour savoir en quoi consiste EXACTEMENT la rééducation périnéale et comme il ne se satisfait pas de tes explications floues, tu finis par lui dire que tu passes 25 minutes à tenter de serrer avec ton intimité les doigts de ta sage-femme…ou avec une sonde électrique selon les méthodes

Glop : heureusement tu ne passes pas tous les rdv les fesses à l’air sur une table de médecin…ta sage-femme alterne avec des séances d’exercices pendant lesquelles tu restes habillée…

Glop : ta sage-femme a un vocabulaire très imagé pour que tu remuscles ton périnée…elle te demande de refermer les portes d’un ascenseur, de faire le pont levis, d’imaginer que tu dessines un papillon ou que tu joues au flipper avec ton périnée postérieur )

Pas glop : l’homme ne comprend pas pourquoi il te retrouve allongée par terre, les jambes à l’équerre contre un mur au moins une fois par jour ..tu es juste en train de faire tes devoirs de classe…

Pas glop : tu n’as pas le droit de reprendre le sport avant au minimum 3 séances

Glop : à la ménopause, quand les tissus se relâchent, à priori tu mets toutes les chances de ton côté pour ne pas passer de vania à tenia et pour éviter la descente d’organes (rassurant, hein?)

Glop : périnée musclé, plaisir augmenté…et c’est valable aussi pour les hommes )

Il parait que seulement 7% des femmes suivent les séances de rééducation du périnée pourtant prescrites..et toi alors?

A J-des cacahouètes, je me suis enfin décidée à pousser la porte d’un cabinet de sage-femme pour suivre in extremis quelques cours de préparation à l’accouchement.

Je n’avais pas un souvenir impérissable de ma première fois en la matière : j’avais passé des heures à apprendre les différentes façons de respirer pour tout oublier sous le coup de la douleur le moment venu; la sage-femme m’avait seriné séance après séance à propos de mon non-allaitement « comment , je ne voulais pas ce qui était le mieux pour mon bébé? » et elle avait un discours sur la péridurale que je trouvais légèrement dépassée. Cela dit, c’était plutôt marrant cette assemblée de ventres énormes…avec certaines, j’étais même allée boire un verre une ou deux fois…non alcoolisé bien-sûr.

Cette fois, j’avais envie d’une préparation un peu moins traditionnelle…pour tout dire, je me voyais bien trempouiller dans une piscine et oublier une ou deux fois par semaine le poids du locataire. Mais comme je suis une fille très mal organisée, sans voiture, avec déjà un enfant sur les bras, pas motivée pour faire une heure de transport en commun minimum pour me rendre à la piscine la plus proche proposant ce genre de cours, le temps a passé et j’ai laissé tomber.

Et puis je suis tombée sur un livre « Se préparer à l’accouchement » et précisément sur un passage que je suis trop flemmarde pour citer en intégralité mais pour résumer l’auteur t’explique que si tu respires mal parce que tu as trop mal ou parce que tu es soulagée par la péridurale, tu n’offres pas assez d’oxygène à ton bébé. Or, ajoute-t-elle, cette oxygénation est déterminante pour la santé de son cerveau !

Est-ce pour cela que le chérubin a marché très tard? qu’il ne connaît pas ses couleurs? qu’il n’est pas trilingue à 3 ans? me suis-je alors demandée…non sérieusement t’as pas l’impression Francine que ce genre de propos est légèrement flippant?

Voilà comment je me suis retrouvée à faire la danse du ventre sur un gros ballon, à dessiner à quatre pattes des étoiles avec mes hanches, à réviser la poussée en expiration forcée (pas bien) et la poussée en expiration bloquée (bien) ou à me servir d’une galette pour préserver mon périnée….j’ai même des exos à répéter à la maison pour que cela devienne un réflexe dans le feu de l’action..on y croit, on y croit….

Et vous, chochotte comme moi face à la douleur ou plutôt résistant(e) ?

Pin It