Tag

roman

Browsing

Coup de cœur : Un loup quelque part d’Amélie Cordonnier

C’est le premier livre depuis le début du confinement que je lis sans penser à autre chose plus ou moins rapidement, sans m’endormir ou sans avoir envie de le reposer. Ce second roman d’Amélie Cordonnier, Un loup quelque part, je l’ai dévoré en une journée alors même si dans la situation actuelle, il est compliqué de se procurer des livres (au moment même où nous sommes, par définition, plus disponibles pour lire c’est quand même ironique), je voulais absolument vous…

Un androïde à notre image

Imaginez que vous ayez la possibilité de programmer votre amoureux-se comme vous le souhaitez, n’auriez vous pas la tentation de le-la régler à votre image ? C’est une question que se pose Charlie, 32 ans, habitant la banlieue londonienne, le jour où il acquiert Adam, Androïde viable à la pointe de l’intelligence artificielle et à l’apparence physique humaine dans Une machine comme moi ? On voudrait bien qu’ils soient à notre imageOn voudrait bien qu’ils soient un autre soi (oui…

Les magnolias : le livre qui fait du bien sans être un feel good book

Si le mot magnolias déclenche immédiatement dans mon cerveau, la chanson éponyme de Claude François, il a une connotation nettement moins festive dans le dernier roman de Florent Oiseau puisqu’il s’agit du nom de l’Ephad où la grand mère du narrateur attend la fin de ses jours. Lui c’est Alain, un acteur dont le dernier rôle était « un rôle dans une série de télé il y a un an. J’ai joué un cadavre. » Sa vie professionnelle est aussi ratée que sa…

Lautrec : Un portrait bouillonnant

Dès la scène d’ouverture, Matthieu Mégevand donne le ton : le lecteur ne va pas s’ennuyer en découvrant la vie de Toulouse Lautrec (je ne peux en dire plus, ça gâcherait la surprise).Je ne connaissais quasi rien sur cet artiste. Ainsi j’ai découvert ses origines aristocratiques (pour une fois l’image de l’artiste vivant dans la pauvreté ne colle pas ), sa croissance stoppée très jeune à cause de la consanguinité et les conséquences que cela a non seulement sur son…

Ordinary people : Futurs parents s’abstenir

Sur le bandeau du livre, Diana Evans est comparée à Dolstoï et Dickens. N’étant lectrice ni de l’un ni de l’autre, je ne me lancerai pas sur cette piste. Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai été bluffée par l’analyse au scalpel du couple avec enfants faite par l’écrivaine dans Ordinary People. J’ai du dire au moins 10 fois « qu’est ce que c’est bien vu ! » ou « qu’est ce que c’est bien dit ! » (oui un peu pauvre…

Sélection de livres 100 % Islande

Je n’ai pas encore dressé le bilan de mes lectures 2019 mais j’ai comme dans l’idée que mon année 2020 aura de belles colorations islandaises côté bouquins. Tout a commencé avec le coup de foudre littéraire pour Asta lu dans le cadre du prix des lectrices Elle l’an dernier. Depuis j’ai eu envie de lire d’autres livres de Stefánsson et d’en savoir plus sur l’Islande. Voilà comment est née l’idée de cette sélection de livres 100% Islande. Des romans islandais…

Pin It