Tag

rentrée littéraire 2011

Browsing

Ma bibliothèque est pleine à craquer, mon temps de lecture a plutôt diminué depuis que j’ai des enfants (et un blog soyons honnête), mes carnets fourmillent de références glanées ça et là, de coups de cœur lus ou entendus et pourtant je ne peux pas résister à l’envie de plonger une main dans l’océan de livres que déverse la rentrée littéraire et d’en ramener, au moins, quelques uns sur ma table de chevet.

Les valeurs sûres

… ou auteurs que je lis depuis longtemps et qui m’ont rarement déçu jusqu’à présent et parmi le cru automne 2011 j’ai repéré Sunset Park de Paul Auster, présenté comme le plus noir et le plus désespéré de sa carrière (pas le genre d’argument qui me décourage, bien au contraire ); Laura Kasischke revient avec un thriller, Les revenants qui plonge le lecteur dans les sociétés secrètes de filles populaires sur les campus américains; Muse (l’histoire d’un couple d’amants maudits à Londres dans les années 50 ) de Joseph O’Connor  même si je ne me suis pas encore attaqué au pavé Redemption falls; Douglas Kennedy publie Cet instant là, roman annoncé comme étant dans la lignée de La poursuite du bonheur.

Les auteurs étrangers

David Vann dont j’ai lu le très sombre Sukkwan Island n’a pas l’air de proposer une ambiance bien plus légère avec Désolations mais cette fois c’est le couple qui est dans son viseur…tout comme dans celui de Jonathan Franzem avec Freedoom (800 pages tout de même et j’avoue que je n’ai jamais réussi à lire Les corrections); Room d’Emma Donoghue, huit clos d’une femme avec son fils de 5 ans qui s’inspire d’un fait réel mais visiblement jamais glauque; Les fantômes de Belfast de Stuart Neville, roman noir se déroulant à Belfast et présenté comme une ode à l’Irlande; Persécution d’Alessandro Piperno qui est un écrivain que je n’ai jamais lu mais j’ai été attirée par la couverture et l’histoire (cet homme accusé par une gamine de 12 ans d’avoir tenté de le séduire et qui, au lieu de se défendre, se laisse couler).

Les écrivains français

Delphine de Vigan me bouleversera-t-elle autant avec Rien ne s’oppose à la nuit qu’avec Les heures souterraines? Mettrais-je un peu d’humour dans ma sélection avec Les souvenirs de Foenkinos ? Serais-je émue par Et rester vivant de Jean-Philippe Blondel? Accrocherais-je à Limonov d’Emmanuelle Carrière dont l’intrigue ne m’emballe pas des masses mais que j’ai quand même envie de lire après avoir beaucoup aimé D’autres vies que la mienne? Me retrouverais-je dans la puberté et la sexualité balbutiante décrite dans Clèves de Marie Darrieussecq ? Vais-je lever un voile sur cette histoire incroyable de 17 jeunes femmes enceintes en même temps dans une petite ville des Etats-Unis grâce au Pacte des vierges de Vanessa Schneider?

Bien entendu je ne vais pas acheter tous les livres dont je viens de parler…peut-être qu’on va m’en offrir un ou deux pour mon anniversaire, j’espère trouver les plus rapides à lire en bibliothèque, je participe aussi à masse critique de Babelio et au match littéraire lancé par price minister…aurais-je même le temps de lire un peu, beaucoup avec la reprise de mes études ?…tant pis, excès d’optimisme peut-être mais je me suis inscrite au challenge 1% de la rentrée littéraire

Je réalise que ma sélection est assez sombre alors si tu as des titres un peu plus légers, des auteurs dont l’humour fait mouche et que j’ai raté, j’attends tes conseils !

Et toi, la rentrée littéraire 2011 t’as donné des envies de lecture ?

Pin It