Tag

rapaces

Browsing

Et si on profitait  du week-end prolongé de Pâques pour aller au parc des oiseaux à Villars des Dombes s’est-on dit récemment ? c’est accessible en TER (oui je te rappelle que nous sommes des extraterrestres sans voiture), Miss Zen devient dingue dès qu’elle croise un pigeon cela devrait lui plaire et en plus ils organisent une chasse aux oeufs géante, le chérubin va adorer.

Impatience, en arrivant devant les caisses : tu achètes ton billet avant mais tu dois quand même te taper les longues files..logique. Je suggère de mettre des tourniquets façon métro ou Eurodisney avec une personne pour distribuer le plan du parc, ça sera plus efficace, rapide et au moins on attaquera la journée dans la bonne humeur.

Émerveillement devant la diversité de la végétation, des espèces présentes, du peu de distance entre les visiteurs et les oiseaux : les volières permettent d’admirer de près les perroquets ou les toucans par exemple.

Attendrissement en découvrant la nurserie : je cherchais celle pour changer Miss Zen, je suis arrivée dans celle des  oisillons, tout juste sortis de leur coquille, chancelant sur les jambes comme s’ils avaient abusé sur leur vodka, émouvants comme peuvent l’être des nouveaux-nés.

Détente à l’heure du repas : la petite s’est endormie dans sa poussette, ce qui n’arrive jamais habituellement, nous nous attablons dehors à l’ombre d’un arbre immense, il fait bon et beau, nous ne sommes pressés de rien…

Frissons avec le spectacle des oiseaux : au début on se marre en voyant les oiseaux arrivés de loin de manière nonchalante, style « regarde moi cette assemblée d’humains le nez vers le ciel » mais quand les rapaces font leur entrée, on fait nettement moins les fiers. Ils nous frôlent tellement la tête que chacun se baisse le plus possible. Le chérubin me demande  pas rassuré si c’est bientôt fini…je trouve cette séquence également interminable, je ris mais je n’en mène pas large et pourtant je n’ai même pas vu le film Les oiseaux.

Joie sur le visage du chérubin : victime de leur succès, le parc a placé peu d’œufs de couleur dans les différents espaces à visiter et c’est tout penaud qu’il arrive au point de rendez-vous de la chasse aux œufs. Heureusement ici c’est un peu comme chez Jacques Martin, tout le monde a gagné et il repart avec son sachet d’œufs au chocolat, aussi ravi que si on venait de m’offrir un macaron Pierre Hermé.

Verdict : un endroit dépaysant et dans lequel les animaux ont beaucoup de  place pour eux , un côté surréaliste car à la fin de la journée à force de se promener dans le parc on n’est plus vraiment étonné de voir un paon traversé la route ou une cigogne quand on lève la tête. L’endroit est vraiment adapté aux enfants (espaces de jeux nombreux, parcours, aires de pique-nique, prêt de poussette, ateliers…).

Par contre, si ma fille est plus tard phobique des oiseaux, je saurai d’où ça vient. Nous avons ramené un magnet de toucan accroché depuis sur le frigo et dès qu’elle le voit, elle bloque totalement dessus, mime un oiseau passant au dessus de sa tête en disant  » a peur, a peur ».

Et toi, tu as déjà assisté à un spectacle de rapaces?

 

Pin It