Tag

promenade

Browsing

Peut-on vivre dans une ville et passer totalement à côté d’un quartier en plein centre pendant des années? Cela parait improbable et pourtant j’ai découvert l’Ile Saint Louis comme une touriste récemment après avoir passé cinq ans à Paris.

C’était la première fois que je descendais à l’arrêt de métro Sully Morland, que je passais devant la statue de Verlaine, que j’empruntais le petit pont jusqu’à l’hôtel Lambert.

L’endroit a des allures de décor de cinéma, il semble se conformer à l’image un peu cliché qu’ont beaucoup d’étrangers de la Capitale, à son côté « so romantic ». Ce n’est pas un hasard si plusieurs scènes du film Minight in Paris de Woody Allen ont été tournées dans ce quartier.

J’ai aimé découvrir les hôtels particuliers et leurs belles portes, j’ai emprunté des petites rues pavées avec délice, j’ai imaginé des vies derrières les fenêtres, j’ai croisé des mariés japonais qui posaient sur un quai longeant la Seine, j’ai regardé passer les bateaux-mouches, j’ai vu le monde devant le glacier Berthillon, je me suis un peu perdue malgré la petitesse du périmètre de ma promenade.

 

Je me suis accoudée à un muret pour admirer un des ponts enjambant le fleuve, j’ai découvert l’imposante Cathédrale Notre Dame sous un angle inédit puis j’ai repris le chemin du retour, portée par une douce mélancolie.

Et toi, l’Ile Saint Louis tu connais ?

Laisser les enfants à belle-maman, découvrir dans le TGV le programme concocté par l’homme qui a préparé cette escapade surprise, profiter de deux jours en semaine hors vacances scolaires mais avec un temps radieux dans la capitale...éviter les heures de pointe dans le métro et voyager toujours assise…découvrir à pied des rues dans lesquelles je n’étais jamais passée quand j’habitais à Paris…prendre en photo l’Arc de Triomphe comme si j’étais d’un autre pays…tomber sur des petites places charmantes… être à deux doigts de fredonner du Joe Dassin en remontant la plus belle avenue du monde… réaliser que les distances qui paraissent courtes sur un plan ne le sont pas en réalité….sentir la présence de chacun des muscles de mes jambes et m’effondrer sur un lit d’hôtel avec bonheur…

une allée fleurie pour Angelita

Ne pas courir, ne pas être pressée, avoir le temps de rentrer dans une librairie anglaise juste en face du jardin des Tuileries, se perdre dans les rayons, lire les 4ème de couverture, admirer les escabeaux en bois et le fauteuil club, rêver d’avoir un jour à soi un endroit similaire :

 

Se pomponner pour sortir au restaurant et choisir le canapé moelleux, ne pas craindre que le service soit trop long à cause des enfants, pouvoir parler sans être interrompue, ne pas avoir l’habitude de dîner aussi lentement et ne plus avoir faim pour le dessert !

 

Tomber sur un lieu d’une magie digne d’un film (un Relais et Château à deux pas des Champs Élysées), marcher dans la tiédeur de la nuit, avoir envie d’échanger sa paire de chaussures pour une paire de converses……

En quelques mots, j’ai adoré jouer à la touriste à Paris !

Et toi, parisien(ne) ou pas, tu aimes cette ville?

Pin It