Tag

port

Browsing

Après avoir grimpé sur la colline de Cimiez, le lendemain matin, j’ai petit déjeuné place Garibaldi au soleil (je sais pourquoi je ne m’offre jamais ce genre de petit plaisir, 6 euros pour un croissant surgelé et un café…reste le plaisir de prendre son temps et de profiter de la douce chaleur matinale entourée de bâtiments aux couleurs provençales) et j’ai pris la direction du port de Nice. J’ai toujours aimé le bruit des mats qui tintent et même si l’idée de plusieurs mètres d’eau me terrifie beaucoup plus que le vide sous moi dans un avion, j’aime imaginer des tours du monde en bateau, des croisières vers des endroits encore préservés et des vies de pêcheurs.

port nice 2

port nice 3

port nice 4

port nice 5

J’ai trouvé le contraste assez saisissant entre les barques multicolores d’un côté et les luxueux yachts de l’autre côté dont les ponts étaient en train d’être nettoyés à grands eaux par une entreprise extérieure quand je suis passée devant. Un grand écart à l’image de notre société ? (vous avez trois heures avant que je ramasse les copies).

port nice 6

port nice 7

port nice 8

port nice 9

port nice 10

J’avais repéré dans le routard dans ce coin la confiserie Florian et même si je ne raffole pas de fruits confits, on n’est gourmande ou on ne l’est pas et je suis allée jeter un œil dans cette maison dont le rez-de chaussée permet aux visiteurs de voir le processus de fabrication de certains produits.  Je me suis revue à la nougaterie Soubeyran quand j’étais étudiante et que je montrais aux touristes les chaudrons en cuivre dans lesquels cuit le nougat alors que beaucoup d’autres nougatiers sont passés à une fabrication moins artisanale. port nice 11

port nice 12

port nice 13

port nice 15

A l’étage se trouve la boutique et une gamme de douceurs assez impressionnante : clémentines confites, oranges et citrons confits, confitures et confits de Provence, fleurs cristallisées, sirops et liqueurs, bonbons, sucettes et berlingots, chocolats…Bien entendu ce sont les fruits et les fleurs de la Riviera qui sont utilisés dans tous ces produits proposés à la dégustation. Finalement je suis repartie avec une confiture à la pétale de roses que j’aimerais utiliser dans une pâtisserie (reste à savoir laquelle ) et des petites boîtes de bonbons pour les enfants. port nice 16

port nice 19

port nice 20

port nice 21

port nice 22

port nice 23

Et vous, aimez-vous passer du temps dans les ports des villes en bord de mer ? (musique de fond Dans le port d’Amsterdam/ Jacques Brel surtout pas repris par un chanteur de The Voice )

Non, je ne me suis battue contre personne lors de mon court passage à Anvers mais le jeu de mots me chatouillait comme ce jukebox que j’ai dans la tête et qui se déclenche sans crier gare. Le quartier du Port était d’ailleurs quasi désert ce matin là, peut-être parce que ce n’est pas le plus touristique de la ville, peut-être parce qu’il faisait particulièrement froid pour un 26 mars (température ressentie négative, petits tas de neige gelés par endroits, gants et manteau chaud plus que conseillés). En marchant le long du quai et en regardant les yachts amarrés, j’ai imaginé cet ancien bassin portuaire et ces docks transformés aujourd’hui en résidences alors qu’au fond, sur le ciel bleu, se découpait, la grande tour ocre appelée le Mas, dont j’avais entendu parler la veille pour son restaurant gastronomique (2 étoiles au guide Michelin) avec vue panoramique sur Anvers.

Le hasard voulut qu’à peine à l’intérieur de ce bâtiment, musée de 60 mètres de hauteur  aux collections prestigieuses et dont certains espaces sont accessibles gratuitement, une sirène retentit. On m’expliqua en flamand puis en anglais devant mon air ahuri qu’un exercice d’évacuation commençait. Heureusement j’ai eu l’occasion, un peu plus tard dans la matinée de rentrer dans cet endroit qui a pour vocation de retracer l’histoire de la ville. Pas le temps de visiter les salles, j’ai monté les 10 étages et découvert les couloirs, véritable promenade avec les murs peints et les oeuvres accueillant les visiteurs à chaque pallier. Arrivée tout en haut, je pensais que la terrasse serait ventée et terriblement froide mais elle était au contraire à l’abri et j’ai admiré le splendide panorama à 360 ° sur Anvers.

 

A la première vue impressionnante du Mas du fait même de son architecture (hauteur, grandes vitres ondulés, mains symbole de la ville), se sont superposées ces petits morceaux d’Anvers aux touches de briques rouges.

La prochaine fois, je vous emmène dans le centre historique de la ville, vous me suivez ?

Sur le trajet des vacances, en attendant un TGV, nous avons passé quelques heures à Vannes. Nous avons juste eu le temps d’admirer ses remparts, de longer le parc qui mène à la ville intra-muros, de passer sous une belle porte, de marcher au pas dans quelques rues car c’était jour de marché, de visiter la Halle aux poissons .

Puis nous avons filé jusqu’au petit port de plaisance et nous avons trouvé le coin plein de charme, comme si la ville nous tirait par le bras en nous faisant jurer de revenir.

Est-ce le beau temps ce jour là, les délicieux Kouig Amann glissés dans la valise ou l’ambiance bretonne mais c’était une belle façon de boucler notre semaine de vacances…

Une adresse que je te conseille pour goûter le far breton ou le kouig amann  : Boulangerie/Pâtisserie Le Brun, 9 rue Saint Vincent.

Et toi, Vannes tu connais?

Edit : pour le goûter, aujourd’hui j’ai prévu des tartelettes façon apple pie

 

 

Pin It