Tag

port navalo

Browsing

…c’était l’été, le ciel était d’un bleu breton et je me promenais dans les ruelles de ce charmant port du Morbihan. Je n’étais pas pressée, aucun rendez-vous, aucune échéance dans mon calendrier, je me sentais libre et légère.

Je quittais les maisons bleus pour regarder les bateaux formaient des petites tâches blanches dans la anse. Quelques mouettes virevoltaient au dessus de ma tête (à moins que cela ne soit ma fille qui geignait dans son lit?) , je marchais jusqu’aux peintres qui tentaient de saisir la beauté du moment et de l’endroit sur leur toile.

Puis je tombais sur ce restaurant où je m’étais attablée en famille..je sentis l’odeur des moules à la marinière lorsque l’on ouvre la marmite et que la fumée embue les lunettes de soleil pourtant La terrasse était vide.

Sans savoir vraiment pourquoi je décidais de me diriger vers l’embarcadère où un bateau pour Belle île en mer était prêt à partir. Alors que je posais mon pied sur le pont, le réveil de mon téléphone portable a sonné ….adieu embrun marin, ressac des vagues et sérénité, il fallait que je me dépêche si je voulais être à l’heure en cours.

Et toi, est-ce que tu te souviens de tes rêves?

Quand je vois les jours se raccourcir, quand je remonte de la cave pulls et manteaux, quand je pars le matin et qu’il fait encore nuit, le petit blues automnal n’est jamais très loin alors je plonge dans mes photos de vacances remplies de soleil, de couleur, je me transporte l’espace d’un instant à nouveau dans le Golfe du Morbihan et j’imagine que je suis à nouveau sur le sentier qui mène à la pointe de Bilcroix :

♥♥♥ les points de vue sur Port Navalo qui varient au fur et à mesure de la balade

♥♥♥ les fenêtres arrondis des maisons et la couleur des volets

♥♥♥ la barque posée dans une petite cour

En arrivant à la pointe de Bilgroix, outre la vue, loin d’être déplaisante, se trouvent  l’immense statue de Sainte Anne qui protège les marins des mauvais courants et à quelques pas une allée couverte de menhirs qui achève de planter le décors :

Le chemin du retour est l’occasion de respirer encore une fois l’air marin,d’apprécier les panoramas ou de jouer avec les angles de vue créés par la nature …

Et toi, quand l’automne te mine, tu agis ou tu subis?

Pin It