Tag

polar

Browsing

Le journal de ma disparition, bien plus qu’un polar

Contrairement à ce que mon chat pourrait laisser croire, Le journal de ma disparition n’est pas un polar sur lequel je me suis endormie. J’aurais bien aimé publier une photo parfaite comme on en voit sur certains comptes instagram littéraires : décor particulièrement cosy, chat obéissant (et peut-être des heures de patience pour un moment supposé sur le vif) mais ma vie n’est pas parfaite. Le journal de ma disparition de Camilla Grebe n’est pas vraiment la suite d’Un cri…

4 romans noirs en attendant Quais du Polar

Il est 22h23 et je me demande si je dois me lancer à cette heure dans un billet “lecture” alors que je mets toujours un certain temps pour ne pas dire un temps certain lorsqu’il s’agit de parler de livres me refusant 1) à trop raconter l’intrigue 2) à aller voir sur d’autres sites ce qu’ils en disent. Alors je vais faire court pour vous parler des 4 derniers livres que j’ai lus. Il s’agit de 4 romans noirs et…

Snjór : Polar glacial et étouffant

Est ce la soudaine augmentation des températures qui m’a donné envie de me plonger en plein hiver islandais sous la neige (qui se dit Snjór en islandais, pour la prononciation je ne garantis rien) au mois de mai ? En vérité je voulais lire Mörk (vous aussi, vous faites du copier-coller à la Pierre Croce   pour taper un caractère spécial ?)) du même auteur mais Lucky Sophie m’a conseillé de commencer par le volet 1 de cette série Dark Iceland…

Mes 4 coups de coeur de la semaine #3

Je milite pour les week-ends de 3 jours, surtout ceux où l’on a le droit de croquer des hérissons, des oursons et des poulettes en chocolat, ceux où on peut voir le premier épisode de la saison 2 de Dix pour Cent, ceux où on goûte les premières fraises de la saison dans une pavlova, ceux où on a le temps d’écrire sur ses coups de cœur du moment : The Missing, la série qui ne me donne pas envie…

Deux gouttes d’eau de Jacques Expert

Lorsque j’étais en primaire, j’avais des jumelles dans ma classe. Je me souviens de leurs prénoms, vaguement de leur visage, elles n’avaient pas la même coiffure et dans ma mémoire, avaient chacune des personnalités différentes, des traits dissemblables. J’étais trop petite pour m’intéresser à leur psychologie et à tout ce qu’on entend à propos des jumeaux : reliés par un sixième sens qui ferait que lorsqu’un va mal l’autre le sent même s’il est loin,  s’amusant à interchanger les places…

Pin It