Tag

patissier

Browsing

 A la recherche d’adresses gourmandes sur Paris, je suis tombée sur la boutique de Carl Marletti et j’ai découvert des pâtisseries si appétissantes que j’ai eu envie de les partager pour bien démarrer le week-end et choisir clairement mon camp dans le combat gourmand du mois de septembre Fromage ou Dessert.

Parmi les créations de Car Marletti, en voici deux au chocolat parmi d’autres :

Le censier (crédit photo : Jérôme Sarrazin) : croustillant au praliné et popping candy, quenelle de chocolat noir Taïnori

Le dôme noir : mousse de chocolat noir, coeur crémeux à la vanille sur un biscuit à la noisette, glaçage chocolat noir

Le rialto façon cheesecake est magnifique tout comme le Mont-Blanc. Côté classiques, les millefeuilles (oh je louche sur le chocolat/passion), tout en hauteur, ont l’air tout simplement fabuleux, les éclairs attendent qu’on vienne les croquer (et à un prix qui me parait beaucoup plus normal que ceux de Fauchon ). A chaque nouveau dessert,  on rêve de passer la main à travers son écran.

J’espère avoir l’occasion de goûter un jour les pâtisseries de Carl Marletti, dommage qu’il ne fasse pas salon de thé pour une pause gourmande lors d’une balade à Paris.

Dans la cuisine de Lucky Sophie, des nounours en chocolat se la coulent douce

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, un tajine

Dans la cuisine d’Aux petites canailles, un dîner en haut des cimes

Dans la cuisine de Sysyinthecity, des brochettes avec des oursons au chocolat

Quand le pâtissier Michalak  présente sa dernière collection de créations gourmandes, c’est tellement beau qu’on aurait (presque) des scrupules à les toucher pour les goûter (presque j’ai dit…le chocolat noir limite les risques d’avc pour les femmes, une bonne excuse non?).

Religieuse transformée en captain choco, toupie comme celle des cours de récrée ou mini-profiteroles nappées de chocolat noir ou de chocolat blanc et présentées dans un petit cornet, à chaque fois ses gâteaux riment avec imagination et gourmandise.

Je crois que je vais me contenter de croquer un bout du chapeau du nouveau super héros, il a tellement fier allure avec sa cape )

Et toi, ta weekly chocolate?

celle d’Arwen

celle de Figue et Sardine

celle d’Un arbre perché

celle de l’Instinct des thés

celle de Lucky Sophie

celle de Fais-toi femme

celle de Chocophile

Hier soir je me suis particulièrement éclatée car les desserts étaient à l’honneur.

Bon pour la première épreuve, ce n’était pas vraiment sucré puisqu’il faut réaliser un plat mariant viande et poisson, les candidats préparent leur plateau et à la dernière seconde, on leur annonce qu’ils doivent cuisiner non pas avec les ingrédients qu’ils ont choisi mais avec ceux de leur voisin. Caméra braqué sur Carole Rousseau qui souligne « Les chefs ont joué la surprise, surprenez les chefs !« 

Pour la seconde épreuve, on a demandé aux candidats de décorer une pièce montée toute blanche, nue, vierge. Eric fait « du ravalement de façade » plutôt que de la décoration de pièce montée. Nathalie propose un gâteau rouge, un peu french cancan; celle d’Eric est plutôt pour un divorce selon les chefs.

Dans l’épreuve sous pression, Eric et Olivier doivent réinterpréter un petit salé aux lentilles en ajoutant du foie gras, de la pâte feuilletée et des fruits de la passion. Eric se fait sermonner car « le fruit de la passion qui pouvait faire le twist » ne se sent pas. L’homme pronostique que c’est Eric qui va partir car il n’y a pas eu de petit reportage sur lui..et après la pub, c’est bien lui qui est éliminé.

L’épreuve en extérieur consiste à préparer un buffet pour 120 clients du club Med de Royans avec 5 entrées, 5 plats, 5 desserts différents.Mathias est le chef d’équipe rouge, Bernard passe toute la durée de l’épreuve à faire ses magrets, Xavier a la moutarde qui lui monte au nez. Marine, chef des bleus, voit l’heure de la fin s’approcher avec stress. Tiens Carole Rousseau ne fait pas partie du voyage, pas de petite phrase de sa part ). Le score final est de 84 pour les bleus dont les desserts m’ont fait saliver à 36 pour les rouges.

Et Pierre Hermé, mon idole, arrive sur le plateau pour l’épreuve finale ! Il a l’air sympa et pas grosse tête. Les candidats ont deux heures pour proposer une pâtisserie avec du litchi, de la rose et de la framboise comme dans son célèbre ispahan. Xavier est content car Pierre Hermé lui dit qu’il y a une touche de poésie dans son assiette mais la rose n’est pas assez présente. Emilie propose 3 religieuses pas jolies. Le Saint-Honoré de Bruno est moche, on dirait que Barbie a vomi. Finalement c’est Emilie qui est éliminée mais elle part avec un gâteau qui donne super envie )

 

Et toi, y a t-il un pâtissier que tu admires?

Pin It