Tag

patisserie flochon

Browsing

Je vous ai déjà parlé de la pâtisserie chocolaterie Guillaume Flochon. Si vous êtes lyonnais et bec sucré et que vous n’y avez encore jamais mis les pieds, c’est incompréhensible (non le fait que cela soit à Vaise n’est pas une excuse, la boutique est à deux pas du métro Gare de Vaise et depuis la Croix Rousse, si on n’est pas pressé, il est tout à fait possible d’y aller à pied.)

Je vous avoue que j’ai déjà goûté pas mal de pâtisseries à cette adresse mais comme j’avais vu des nouveautés sur leur page Facebook, j’ai sauté sur le prétexte pour y retourner. Comme c’était le 1er avril, des gros poissons en chocolat trônaient au dessus des gâteaux alors que lapins, poules et la création de la maison « éclosion en chocolat » (oeuf en chocolat enrobé de nougatine ou enrobé de praliné) s’alignaient sagement attendant d’être cachés puis découverts à Pâques.

 

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

Guillaume Flochon

La dégustation des pâtisseries Guillaume Flochon

Après avoir pas mal hésité devant la vitrine si alléchante, j’ai choisi la plus chocolatée des pâtisseries devant moi : le Carrément Choc, composé d’une mousse chocolat grand cru, d’un crémeux chocolat, d’un croustillant au grué de chocolat et d’un pain de gênes chocolat. Bien entendu c’est très chocolaté mais pas du tout écœurant comme je le crains à chaque fois avec les gâteaux au chocolat, et comme dans toutes les pâtisseries de Guillaume Flochon, le jeu des textures est très réussi.

Guillaume Flochon

J’ai ramené également chez moi le finger (tout en louchant sur le baba au rhum, on ne se refait pas ) mais après une bousculade dans le métro, j’ai abîmé légèrement le dressage et cela ne rendait pas honneur à cette pâtisserie, j’ai donc laissé la photo prise dans la vitrine. Ce finger est composé d’un crumble praliné, biscuit noisette, crémeux noisette et crème yuzu légère. C’est à la fois gourmand et très équilibré du fait de la présence du yuzu. Les petits dés de fruits de mangue présents à l’intérieur apportent du peps à l’ensemble. Encore une fois une belle découverte.

Guillaume Flochon

On en vient à mes deux gros coups de cœur à commencer par le fraisier, pourtant très classique. Comment surprendre et conquérir avec un fraisier ? Guillaume Flocon l’a fait en ayant l’excellente idée d’ajouter à cette pâtisserie traditionnelle, le petit truc qui, pour moi, change tout : le crumble fleur de sel sur le dessus. La mousseline vanille est aérienne, le biscuit amandes remplace avantageusement la génoise habituelle et le coulis de fraise présent dans la petite pipette permet d’arroser à votre guise votre pâtisserie pour une note fruitée finale.
J’ai vraiment adoré cette version du fraisier et comme le millefeuille de la maison est aussi à tomber, je ne pourrais que vous recommander de goûter les classiques.  Vous serez surpris !

Guillaume Flochon

Enfin ayant un gros penchant pour les pâtisseries à base de pâte à choux (que je préfère même aux gâteaux au chocolat, dans la série coming out), j’avais tout de suite repéré le chou pistache framboise dans la vitrine. Toutes les pâtisseries précitées ont été partagées mais je dois dire que ce chou, je l’aurais bien gardé pour moi toute seule. Composé d’une chantilly pistache , d’un crémeux pistache, d’une compotée framboise, ce chou renferme une surprise : un mini-chou garni de crème framboise. C’est une merveille !

Guillaume Flochon

Voilà j’espère, vous avoir convaincu, que cela vaut le coup, même si vous n’habitez pas à Vaise, de pousser la porte de la pâtisserie chocolaterie Guillaume Flochon. Quant à moi, je sais déjà que je vais y retourner pour re-goûter le fraisier, le chou pistache framboise et qui sait ….

Pin It