Tag

pain

Browsing

…laissent des miettes ) Bon de toute façon, les petits déjeuners au lit avec les enfants, on oublie. Mes tartines, je les ai savourées dans ma cuisine, dimanche matin, avec du beurre salé et de la confiture de fraise/framboise délicieuse. Chance inouïe, j’avais joué quelques jours plus tôt sur le site créé  à l’occasion des 20 ans du beurre tendre Elle & Vire et surprise j’ai gagné un petit déjeuner livré à domicile.

Dans le panier, que des produits de producteurs locaux sélectionnés par la blogueuse Mercotte :

– deux mini baguettes et 2 mini-baguettes spéciales du boulanger Chez Jules (situé dans le vieux Lyon) que je vous recommande vivement

– un pot de confiture fraise-framboise de Brigitte Porte (leur ferme est située à Courzieu dans les Monts du Lyonnais) qui s’accorde aussi très bien avec de la faisselle ..par exemple )

– un jus de pommes de Philippe Crozier sans conservateur ni sucre ajouté

– un pot de miel « acacia » de la miellerie des Gorges de la Loire (ferme pédagogique qui accueille aussi petits et grands).

Pour tremper mes tartines (enfin pour ceux et celles qui trempent, moi j’aime pas le pain qui se détache et qu’on retrouve au fond du bol), du café équitable Lobodis que je n’ai pas encore goûté ou des thés Betjeman & Barton (un de mes fournisseurs officiels).

En semaine, le petit déjeuner se résume souvent à un café mais là j’ai pris mon temps, j’ai savouré et apprécié.

N’hésitez pas à participer car il y a des petits déjeuners à gagner sur Lyon, Paris, Lilles, Nantes et Bordeaux jusqu’en novembre.

Oh je te vois déjà derrière ton écran intrigué(e) par le fait que je puisse avoir passé une nuit dans une boulangerie…dois-je te rappeler que je suis en mode marmotte depuis environ deux mois et que de manière générale me lever avant 8h est une véritable torture?

Non si j’ai choisi ce titre pour ce billet, au delà du fait d’éveiller ta curiosité, c’est parce que cette boulangerie je l’ai connu grâce au jeu concours mis en place en partenariat avec My Little Lyon et qui consistait à jouer pour gagner une nuit dans Le Moulin de Léa. Des images de meunier tu dors et de la femme du boulanger de Pagnol s’étaient alors mélangées dans mon esprit. Si la réalité est un peu plus moderne, Hervé, qui rêvait d’être boulanger et qui a quitté son ancien métier pour se reconvertir il y a tout juste un an, se lève tous les matins à 4h et il a plutôt intérêt à être en forme si j’en crois tous les pains qu’il propose dans sa boulangerie :

 

Avec son équipe, il propose également toute une gamme de biscuits comme à la maison :

les petites gaufres conçues au départ pour les enfants mais que les adultes adorent

des cookies régressifs, du pudding

des meringues aux pralines

 

des madeleines avec une belle bosse

si mon fils voit ses sirops, je repas avec une des bouteilles c’est obligé

Hervé a aussi l’idée de lancer des ateliers parents-enfants autour du pain….à mon avis ça va plaire! Pour le moment, j’ai juste eu l’occasion de goûter la baguette de la boulangerie mais j’ai repéré différentes ciabattas, délicieux pains italiens avec du bon fromage et du vin par exemple.

Boulangerie Le moulin de Léa, 56, Grande rue de la croix rousse, 69004 Lyon

Et toi, tu aimes le pain un peu, beaucoup ?

Je suis légèrement OUT…la machine à pain c’était à la mode, tendance, bankable il y a deux ans…tout le monde ne parlait que de ça, tes collègues ramenaient une bonne grosse miche qui ressemblait à une pierre qui ne faisait pas envie, l’homme voulait essayer bien entendu…et puis les machines à pain ont été rangées progressivement au fin fond d’un placard, les boulangers ont retrouvé le sourire et moi j’ai eu enfin une cuisine avec un grand plan de travail et assez de temps pour me lancer dans l’aventure du pain maison.

Depuis une semaine, voici donc mon nouveau locataire…encombrant, pas très esthétique et un peu bruyant avec ça…mais raisonnable au niveau du prix, bien noté par une revue de consommateur, avec une cuve à pain  pratique et facile à nettoyer et une capacité pouvant aller jusqu’à 1 kg.

En consommatrice disciplinée, j’ai bien lu la notice et je me suis marrée devant cette recommandation (véridique) : cet appareil n’est pas destiné à être utilisé par des personnes dont les capacités physiques, sensorielles ou mentales sont diminuées , qui ne disposent pas de connaissances ou de l’expérience nécessaires, à moins qu’elles n’aient été formées et encadrées pour l’utilisation de cet appareil par une personne responsable de leur sécurité (en gros il faut avoir son bac pour pouvoir utiliser une machine à pain et ne pas être endormie, sous prozac, hystérique)

N’employez l’appareil qu’à la fin domestique prévue. (de toute façon mes fesses elles ne rentrent pas dans la cuve)

Histoire de faire connaissance avec l’engin, j’ai commencé par les basiques à savoir une préparation pour brioche BIO toute prête. Il suffisait de mettre du lait, un peu de beurre en morceaux, le mélange en paquet et de lancer le bon programme.

Et pour le résultat ?

Verdict? bien meilleure qu’en supermarché et en plus elle se conserve sans souci plusieurs jours si tu la couvres bien.

Je ne voulais pas m’arrêter en si bon chemin alors j’ai enchaîné sur une autre préparation toute prête pour un pain Fruits et Fibres. Là encore pas besoin d’avoir suivi des cours chez Ducasse : de l’eau, le mélange, on lance la machine, on attend 2h30.

Et voilà ce que cela donne :

Verdict? excellent, je crois que j’ai encore préféré ce pain à la brioche ! et le chérubin a adoré aussi me demandant à chaque fois qu’il trouvait une écorce d’orange, de citron, une graine, ou un raison sec « c’est quoi ça? » (tu comprends pourquoi les enfants c’est épuisant?)

Maintenant que j’ai apprivoisé la bestiole, je voudrais me lancer dans un peu plus difficile..pour tout dire je rêve de ciabatta, mon pain préféré mais j’ai besoin de tes conseils avisés : où achètes-tu ta farine? fais-tu cuire ton pain dans la machine ou au four? comment tu fais pour que les pépites ne tombent pas dans le fond quand tu prépares une brioche aux pépites de chocolat? …

Si j’investis dans une yaourtière, promis tu pourras m’appeler Bree )

Hier soir je me suis endormie avec une envie de pain frais pour mon petit déjeuner du lendemain. Ce matin je me suis réveillée bêtement avant tout le monde (le reste de la semaine c’est une torture pour se lever à 7h et aujourd’hui à 8h j’étais yeux grands ouverts…je me donnerais des baffes des fois) avec la même idée. J’ai tenté un repli stratégique vers l’homme dans le lit…effleurement du dos, du cou, glissade jusqu’au caleçon …encéphalogramme plat à tous les niveaux…j’en conclus que je peux faire une croix sur un potentiel câlin du matin alors je n’ai plus qu’une chose à faire : aller acheter du pain frais )

Ma mission : trouver une boulangerie qui n’est pas un terminal de cuisson et qui propose du pain pas trop cuit parce que c’est comme ça que je l’aime. Après un rapide passage dans la salle de bains (ben oui on sait jamais je pourrais croiser Jude Law en chemin le jour où j’ai encore la trace de l’oreiller sur la joue et que l’absence de maquillage me donne l’apparence d’une fleur fanée), me voilà dans la rue au son des cloches de l’église proche qui annonce le début de la messe. Les petits vieux se pressent sur le trottoir, se font des croches pattes pour être aux premiers rangs de l’assemblée des fidèles…à cette heure matinale, je me dis qu’il faut être sacrément motivée…enfin la foi est une chose difficile partageable, c’est peut-être pour ça que ça m’échappe…

9h et des poussières me voilà de retour au bercail avec deux baguettes, un pain au chocolat pour l’homme et un croissant pour le chérubin. J’adore les tartines au beurre demi-sel avec du miel accompagné d’un thé de Noël qui me transporte en Angleterre quand je mets le nez devant. Alors que je savoure cet instant, j’assiste à une scène honteuse dans le salon. L’homme ayant englouti en un rien de temps son pain au chocolat, convoite le croissant du chérubin qui n’y a pas encore touché. Il commence par lui demander s’il peut lui en prendre un morceau puis argument fatal tente de faire diversion en l’embrassant sur le front tout en subtilisant d’une main un bout de viennoiserie. Mais ma chère tête blonde n’est pas né de la dernière pluie, il a repéré le manège paternel et s’écrie « non c’est à moi » soutenu par sa maman )

Voilà un dimanche qui démarre bien malgré le ciel affreusement gris…et il reste une baguette qui irait très bien avec du fromage et du vin….

Et vous, vous l’aimez comment votre pain ?

Pin It